Biogenèse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La biogenèse est la création d'un nouvel organisme vivant par un ou plusieurs organismes existants, ou encore de nouvelles cellules à partir d'une ancienne. Le terme signifie genèse de la vie, à partir du grec bios, vie et genesis, génération. Le principe contraire est l’abiogénèse ou la génération spontanée, c'est-à-dire l'apparition de la vie à partir de matière inorganique.

Au XVIIIe siècle, le biologiste italien Lazzaro Spallanzani réfute l'abiogenèse suite à une série d'expériences. Vers 1860, Louis Pasteur renforce à son tour cette idée en démontrant définitivement l'impossibilité d'une génération spontanée dans la biosphère terrestre, en prouvant au contraire que la vie surgit toujours de la vie : soit le principe Omne vivum ex vivo, ou similairement pour des cellules Omnis cellula e cellula.

C'est à la suite de cela que le biologiste britannique Huxley a redéfini biogénèse en 1870 pour signifier cela précisément, et forgé abiogénèse pour désigner l'apparition originale et indémontrable de la vie à partir de matière inorganique.

Le terme biogénèse peut également être utilisé pour signifier :

  • Selon Teilhard de Chardin : apparition et développement de la vie ; ce qui révèle l'axe principal de la cosmogénèse et aboutit à l'édification d'êtres vivants autonomes et de plus en plus centrés sur eux-mêmes[réf. souhaitée].
  • Un synonyme de biosynthèse, c'est-à-dire l'élaboration d'une substance par et dans un organisme vivant : squelette calcaire du corail, nacre, gaz ou roche biogène,…
  • L'étude des conditions physiques et chimiques de la naissance de la vie[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Magdeleine Moureau, Gerald Brace, Dictionnaire des sciences de la Terre, Édition Technip, , p. 56.

Articles connexes[modifier | modifier le code]