Biodiversité agricole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La biodiversité agricole, ou agrobiodiversité, désigne la diversité des espèces et des usages des gènes et espèces (biodiversité) associés à l'agriculture ou utilisée par elle.

C'est un sous-ensemble de la biodiversité générale. Ce sous-ensemble inclut toutes les formes de vie ayant une incidence directe sur les pratiques agricoles, et englobe tout le vivant nécessaire aux systèmes agricoles : plantes, arbres, animaux, insectes, microbes, germes et champignons symbiotes ou associés. Il joue un rôle pivot dans les écosystèmes. Sa diversité joue un rôle dans les équilibres naturels et semi-naturels qui régulent les parasites, permettent la pollinisation des plantes cultivées, limite l’érosion des sols et favorise la production de biomasse utile à l'Homme[1]...
L'accent est souvent mis sur les espèces et variétés de plantes cultivées (cultivars), dont les plantes sauvages apparentées aux plantes cultivées (les Crop Wild Relatives (CWR) (en)), ainsi que sur les espèces et races d'animaux d'élevage.
Mais parmi ses éléments les plus importants, la biodiversité agricole englobe beaucoup d'autres organismes plus discrets mais néanmoins vitaux dont par exemple la microflore et la faune du sol, les plantes adventices, les ravageurs et prédateurs des cultures, les prédateurs de prédateurs ou encore les champignons mycorhizateurs ou décomposeurs.

Les cultivars[modifier | modifier le code]

Les variétés cultivées peuvent être grossièrement classées entre variétés « modernes » et variétés « traditionnelles » (semences paysannes) ou « fermières » (semences fermières).

Les premières sont le résultat d'un travail de sélection professionnel et sont souvent caractérisées comme variétés à « rendement élevé ». C'est le cas par exemple des variétés de blé ou de riz à paille courte de la Révolution verte.
À l'opposé, les variétés fermières (variétés traditionnelles locales) sont le produit de la sélection réalisée au fil du temps par les paysans eux-mêmes. Toutes ces variétés représentent un haut niveau de diversité génétique et sont au centre des actions de conservation des ressources génétiques agricoles.

Enjeux[modifier | modifier le code]

L'agrobiodiversité est la base de notre chaîne alimentaire agricole, développée et sauvegardée depuis la préhistoire par des agriculteurs, des éleveurs, des sylviculteurs, des pêcheurs et les peuples indigènes du monde entiers.

Le recours à la biodiversité agricole (par opposition aux méthodes de production non diversifiées) peut contribuer à la sécurité alimentaire et plus largement à la sécurité des moyens de subsistance. Certains considèrent même l'agrobiodiversité comme étant « la pierre angulaire de la sécurité alimentaire » et un puissant facteur « d'adaptation des systèmes agricoles face aux défis, entre autres, de la croissance démographique et du changement climatique »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dossier : Agrobiodiversité ; Une longueur d’avance (PDF), Journal SPORE (Magazine du développement agricole et rural des pays ACP, N° 147 - Juin-Juillet 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]