Biodôme de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Biodôme de Montréal
Biodôme Montréal (logo).svg
Informations générales
Visiteurs par an
950 000
Site web
Localisation
Pays
Commune
Adresse
4777, avenue Pierre-De Coubertin
Coordonnées
Localisation sur la carte du Canada
voir sur la carte du Canada
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Québec
voir sur la carte du Québec
Red pog.svg
Le Biodôme de Montréal et la tour du stade olympique.

Le Biodôme de Montréal est un musée « vivant » situé dans l'ancien Vélodrome de Montréal qui avait été construit pour les Jeux olympiques d'été de 1976 de Montréal. La conversion en musée « vivant » a été terminée en 1992 pour le 350e anniversaire de Montréal.

Description et histoire[modifier | modifier le code]

Une fois les Jeux olympiques d'été de 1976 terminés, le bâtiment n'était utilisé que partiellement et Pierre Bourque, alors directeur du Jardin botanique de Montréal eut l'idée de transformer le Vélodrome en Biodôme. Le Biodôme est une combinaison de zoo, d'aquarium et de jardin botanique ; en effet, dans un espace restreint, l'habitat naturel des animaux a été recréé (végétation, luminosité, température, humidité, saisons,...). Les animaux y ont alors des interactions « normales » avec leur environnement. Le Biodôme présente plusieurs milliers d'espèces animales et végétales recueillies sous les différentes latitudes du continent américain.

Les thématiques de l'exposition[modifier | modifier le code]

L'espace intérieur du bâtiment a été entièrement transformé afin d'y accueillir des zones reproduisant quatre des écosystèmes des Amériques qui cohabitent en un seul endroit :

Composition des écosystèmes[1]:

Collection vivante Quantité
Espèces animales (excluant les invertébrés) 229
Animaux (excluant les invertébrés) 4802
Espèces végétales 750
Végétaux 1500

Le Biodôme au service de la nature[modifier | modifier le code]

Encadrées par une politique conforme aux normes internationales en matière de santé animale et végétale, les actions de conservation du Biodôme portent sur ses propres collections vivantes mais aussi sur la sauvegarde du milieu naturel. Le Biodôme participe ainsi à plusieurs programmes nationaux et internationaux de conservation visant à prévenir la disparition et à favoriser la réintroduction en milieu naturel d'espèces menacées.

Visite du Biodôme[modifier | modifier le code]

Le Biodôme vu depuis la tour du Stade olympique

Le visiteur suit un parcours de 500 mètres. Après avoir passé un premier sas ou écotransit, destiné à préserver les écarts de température, il pénètre dans la forêt tropicale humide des Amériques isolée par une structure de verre pour assurer une humidité de 75 % et une température grimpant jusqu'à 28 °C durant la journée. Le second écotransit donne ensuite accès à l'Érablière des Laurentides, inspirée par les paysages montagneux de la Mauricie, au Canada. Un nouvel écotransit assure une très nette baisse de température avant le Golfe du Saint-Laurent doté d'un bassin géant. Le dernier écotransit donne accès à un couloir traversant le Monde polaire. Des présentations sont offertes à l'amphithéatre. Les enfants peuvent jouer les explorateurs à la salle Naturalia.

En 2008, le biodôme mentionne que la fréquentation du musée est d'environ 950 000 visiteurs sur une base annuelle[2].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dossier de presse - Guide d'expédition, Biodôme de Montréal
  2. Direction des institutions scientifiques, Ville de Montréal, Guide d'expédition - Biodôme de Montréal - Une journée à travers les Amériques, p. 12, consulté en ligne le 27 décembre 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]