Bio-hacker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le mot bio-hacker ou biohacker est un néologisme construit à partir des mots biologie et hacker[1].

Un bio-hacker est un individu expérimentant principalement les propriétés de l'ADN et d'autres aspects de la génétique, dans le cadre ou en dehors du cadre académique, gouvernementaux ou des laboratoires. Les bio-hackers sont comparables aux hackers informatiques dans leur approche ouverte de leur champ d'étude[1].

L'américain Rob Rhinehard inventeur d'une alimentation en poudre, qui se veut complète, a été qualifié de biohacker[2]. Certains bio-artistes connus, comme Eduardo Kac ou le laboratoire Symbiotica, peuvent être directement assimilés aux méthodes de travail des bio-hackers.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Biohackers : les bricoleurs d'ADN, article du quotidien Le Monde, daté du 4 septembre 2009.
  2. La sniffologie, ou l’art de ne plus manger pour sauver la planète, article daté du 18 septembre 2013 sur le blog http://alternatives.blog.lemonde.fr/ hébergé par le site du quotidien Le Monde.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien internet[modifier | modifier le code]