Binge watching

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Binge-watching)
Aller à : navigation, rechercher

Le binge watching ou binge viewing (gavage télévisuel ou visionnage en rafale[1] en français) est la pratique qui consiste à regarder la télévision ou tout autre écran pendant de plus longues périodes de temps que d'habitude, le plus souvent en visionnant à la suite les épisodes d’une même série[2]. L'expression est construite par référence au binge drinking.

Dans une enquête menée par Netflix en décembre 2013[3], 73% des personnes définissent cette frénésie par « regarder entre 2 et 6 épisodes de la même émission de télévision en une seule séance ».

C'est un phénomène culturel observé qui a été médiatisé (et est donc devenu à la mode et populaire) avec la montée des services en ligne de médias tels que Netflix et Amazon Prime avec lesquels le spectateur peut regarder des émissions de télévision et films à la demande. Netflix, notamment, a mis en place dans les paramètres par défaut des comptes clients un système d'enchaînement des épisodes[4], appelé Postplay[5].

Historique[modifier | modifier le code]

L'expression « binge watch » a déjà été utilisée dans la fin des années 1990. Des cercles de fans de séries télé se regroupaient pour regarder plusieurs épisodes à la suite d'une même série sur des DVD.

L'usage de l'expression a été popularisée avec l'avènement de la VOD en ligne (Video On Demand). En 2013, l'utilisation de l'expression a « explosé » quand Netflix a commencé à sortir tous les épisodes d'une saison d'une série en même temps. Dans le sondage mentionné ci-dessus[3], 61% des abonnés à Netflix ont dit qu'ils pratiquaient régulièrement le « Binge Watching ».

Depuis 2015[6], plusieurs chaînes américaines essayent de surfer sur cette mode en mettant à disposition une saison entière avant de la diffuser de façon classique :

  • NBC avec la première saison d'Aquarius en mai 2015[7] mais la chaîne ne compte pas reproduire l'expérience[8].
  • TNT avec les quatre premiers épisodes de Public Morals en aout 2015[11].
  • PBS avec les sept épisodes de la série The Roosevelts en octobre 2015[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « visionnage en rafale », sur Office québécois de la langue française (consulté le 5 novembre 2015)
  2. « “Binge watching” : vous avez dit accro aux séries?! », Les Inrockuptibles, 25 février 2014.
  3. a et b Netflix Declares Binge Watching is the New Normal, Netflix, 13 décembre 2013.
  4. J’ai testé Netflix : la révolution a un goût d’inachevé, Le Monde, 6 juin 2014.
  5. Centre d'aide de Netflix sur la fonction de lecture automatique de l'épisode suivant , Netflix, consulté le 7 novembre 2014.
  6. (en) Daniel Holloway, « Networks Challenge Netflix With New Binge-Streaming Strategy », sur Variety (consulté le 4 avril 2016)
  7. (en) Andrew Wallenstein, « Will NBC’s ‘Aquarius’ Be Just the First Binge Bow in Primetime? », sur Variety (consulté le 4 avril 2016)
  8. « NBC unlikely to repeat binge-watch test for 'Aquarius' », Reuters,‎ (lire en ligne)
  9. (en) Nellie Andreeva, « Starz To Release Entire Seasons of ‘Da Vinci’s Demons’ & ‘Flesh and Bone’ On Premiere Day », sur Deadline (consulté le 4 avril 2016)
  10. (en) « Starz plays around with release format for call girl series The Girlfriend Experience », sur Digital Trends (consulté le 4 avril 2016)
  11. « TNT Lets Viewers Binge Watch 'Public Morals' | Broadcasting & Cable », sur www.broadcastingcable.com (consulté le 4 avril 2016)
  12. (en) Brian Steinberg, « PBS Binge-Watching Experiment Boosts Ken Burns’ ‘Roosevelts’ », sur Variety (consulté le 4 avril 2016)
  13. (en) Daniel Holloway, « Showtime to Debut ‘Dice’ Full Season Ahead of Cable Premiere », sur Variety (consulté le 4 avril 2016)