Binas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Binas
La mairie.
La mairie.
Blason de Binas
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Blois
Canton La Beauce
Intercommunalité Terres du Val de Loire
Maire
Mandat
Solange Vallée
2014-2020
Code postal 41240
Code commune 41017
Démographie
Population
municipale
726 hab. (2014)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 54′ 15″ nord, 1° 27′ 48″ est
Altitude Min. 120 m – Max. 133 m
Superficie 26,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre
City locator 14.svg
Binas

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Binas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Binas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Binas

Binas est une commune française située dans le département de Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les hameaux de la commune sont Ablainville, Ménainville, Chantôme et partiellement Vallière.

Localisation de la Commune de Binas dans l'arrondissement de Blois (Loir-et-Cher)
Localisation de la Commune de Binas dans le canton La Beauce (Loir-et-Cher)
Localisation de la Commune de Binas dans la Communauté de communes de la Beauce Oratorienne (en rose : la commune; en vert clair : les communes membres dans le Loir-et-Cher; en vert foncé : les communes membres du Loiret)

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 25 octobre 1870, eut lieu, pendant la guerre franco-allemande le combat de Binas auquel fut engagé le corps franc des Francs-Tireurs de Saint-Denis

Binas n'est pas entré en 2016 dans la nouvelle commune de Beauce-Voie-Romaine créée par fusion de sept communes du secteur.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014 en cours Solange Vallée   Retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 726 habitants, en augmentation de 0,14 % par rapport à 2009 (Loir-et-Cher : 1,71 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 040 952 900 917 1 100 1 029 1 159 1 279 1 221
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 307 1 233 1 297 1 300 1 235 1 226 1 167 1 141 1 074
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 085 1 101 1 071 963 962 966 900 902 871
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
866 813 746 689 601 593 717 717 726
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (27,2 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (26,3 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,8 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 19 %, 15 à 29 ans = 12,2 %, 30 à 44 ans = 26,1 %, 45 à 59 ans = 15,9 %, plus de 60 ans = 26,9 %) ;
  • 50,8 % de femmes (0 à 14 ans = 21,7 %, 15 à 29 ans = 13,5 %, 30 à 44 ans = 20,3 %, 45 à 59 ans = 17 %, plus de 60 ans = 27,5 %).
Pyramide des âges à Binas en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
0,3 
9,6 
75 à 89 ans
10,7 
16,7 
60 à 74 ans
16,5 
15,9 
45 à 59 ans
17,0 
26,1 
30 à 44 ans
20,3 
12,2 
15 à 29 ans
13,5 
19,0 
0 à 14 ans
21,7 
Pyramide des âges du département de Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
1,6 
8,3 
75 à 89 ans
11,5 
14,8 
60 à 74 ans
15,7 
21,4 
45 à 59 ans
20,6 
20,3 
30 à 44 ans
19,2 
16,2 
15 à 29 ans
14,7 
18,5 
0 à 14 ans
16,7 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Voies[modifier | modifier le code]

34 odonymes recensés à Binas
au 27 janvier 2014
Allée Avenue Bld Chemin Clos Impasse Montée Passage Place Pont Route Rue Sentier Venelle Autres Total
0 0 0 0 0 1 [N 1] 0 0 1 [N 2] 0 4 [N 3] 18 [N 4] 1 [N 5] 0 9 [N 6] 34
Notes « N »
  1. Impasse du Puits.
  2. Place Saint Maurice.
  3. Route d'Ablainville, Route de Beaugency, Route de Sologne, Route du Mans.
  4. Dont Rue du 8-Mai-1945.
  5. Sentier de l'Avenue
  6. Autres voies non identifiées en relation avec des écarts, lieux-dits, hameaux, zones industrielles, lotissements, résidences, quartiers, etc.
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & OpenStreetMap

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de Binas est dédiée à Saint Maurice, la seule du diocèse, l'une des rares de la région. La construction actuelle daterait du XVIe siècle, mais un autre édifice existait certainement avant, comme en témoigne une croix de consécration située sur le mur extérieur du chevet. Elle daterait du XIIe siècle. Vers 1630, le curé de cette église fut tué à son autel par le seigneur baron de Menainville. Depuis, les prêtres portent le titre de curé-baron et ont le droit de dire la messe avec des pistolets chargés sur l'autel et deux dogues attachés à la porte de l'église. À l'origine, elle avait une nef et un chevet plat (façade actuelle) couverts d'une charpente lambrissée. Le collatéral nord date de la fin du XVIe siècle, les murs s'appuyant sur les contreforts du clocher. Au XVIIe siècle, l'église reçut des voutes de pierre. En 1865, elle fut complètement transformée. La porte se trouve maintenant là où se trouvait le chevet. Une abside polygonale fut construite à l'ouest et un bas-côté fut ajouté au sud. De ce fait, elle se trouve désorientée. Des travaux de restauration furent effectués en 1982. Le clocher : ce beffroi carré d'une hauteur de 27 mètres domine la plaine de Beauce. La partie haute, plusieurs fois reconstruite (dernière reconstruction inscrite sur le bandeau de pierre en 1773), s'appuie sur une base plus ancienne. Il abrite trois cloches : Victoire (mi-bémol, 350 kg, 1809), Marie-Thérèse (do, 230 kg, 1972), Marie-Eugénie (ré, 150 kg, 1972).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Binas (Loir-et-Cher).svg

Les armoiries de Binas se blasonnent ainsi :

De gueules au chevron d'argent accompagné en chef de deux étoiles du même et en pointe d'une merlette d'or, au chef cousu d'azur chargé d'un aigle issante aussi d'or.

Création J.P Fernon et Conseil Municipal adoptée par délibération municipale du 29 juin 1998.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]