Binaire Be/X

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les binaires Be/X sont une classe de binaires X à forte masse qui se composent d'une étoile Be et d'uneétoile à neutrons. L'étoile à neutrons est habituellement située sur une large orbite fortement elliptique autour de l'étoile Be. Les vents stellaires Be forment une ellipse sur un plan souvent différent de l'orbite de l'étoile à neutrons. Lorsque l'étoile à neutrons passe à travers l'orbite de l'étoile Be, elle accumule beaucoup de gaz dans un court laps de temps. Comme le gaz retombe sur l'étoile à neutrons, un éclat lumineux de rayons X durs peut être observé.

LSI+61°303[modifier | modifier le code]

LSI+61°303 est un système binaire périodique, il est la source de rayons gamma[1]. En utilisant les observatoires Rosat et VLA, une explosion de rayons X avec une durée d'environ 10 j a été détectée[1]. LSI+61°303 est une source radio variable caractérisée par des émissions de radio périodiques non-thermiques avec une période de 26,496 jours[1]. La période de 26,5 jours a été attribuée au mouvement orbital d'un objet compact, probablement une étoile à neutrons, avec un Teff ~ 26.000 K et une luminosité s'élevant à 1031 Watts (1038 erg s-1)[1]. Les observations photométriques aux longueurs d'onde optiques et infrarouges montrent également une modulation de 26,5 jours[1].

Parmi les 20 membres des systèmes binaires Be/X connus en 1996, seulement X Per et LSI+61°303 ont eu une explosion de rayons X à luminosité très élevée et un spectre plus dur (kT ≈ 10-20 keV) vs. (kT ≤ 1 keV) ; cependant, LSI+61°303 se distingue en outre par ses fortes émissions de radio[1]. Les propriétés radio de LSI+61°303 sont semblables à celles des étoiles binaires X "standards" à masse élevée telles que SS 433, Cyg X-3 et Cir X-1[1].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Taylor AR, Young G, Peracaula M, Kenny HT, Gregory PC, « An X-ray outburst from the radio emitting X-ray binary LSI+61°303 », Astron Astrophys., vol. 305,‎ , p. 817–24 (Bibcode 1996A&A...305..817T)