Billy Swan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Swan.
Billy Swan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Label
Monument Records (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique

Billy Swan, né le à Cap-Girardeau (Missouri), est un chanteur américain. Il est connu pour sa chanson I can help.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Swan est né à Cape Girardeau, Missouri . Enfant, il apprend la batterie, le piano et la guitare, commence à écrire des chansons . Son premier fait marquant est en 1962, lorsque Clyde McPhatter enregistre " Lover please " , une chanson écrite par Swan quand il était dans un groupe local appelé Mirt Mirly & the Rhythm Stoppers, et qui avait d'abord été enregistrée par Bill Black. Cette version de McPhatter est rapidement devenu un hit pop n°7. Swan a ensuite déménagé à Memphis pour travailler avec Bill Black, mais la maladie de Black et sa mort, en 1965, coupent court à cette collaboration[1]. Il a également travaillé pendant un certain temps sur la succession de Graceland Elvis Presley. Il a ensuite déménagé à Nashville, ce qui lui a permis d'écrire des chansons country à succès pour de nombreux artistes, dont Conway Twitty, Waylon Jennings et Mel Tillis.

Le tube de 1974[modifier | modifier le code]

En 1969, Swan devient producteur de disques, la production du hit de Tony Joe White " Polk Salad Annie " entre dans le top 10. Swan a également joué de la guitare basse pour Kris Kristofferson, et a ensuite signé un contrat d'enregistrement en solo avec Monument Records. Son premier album comprend la chanson I Can Help, classée N°1 au Billboard Hot 100 et au Billboard Country en 1974, qui devient un tube mondial : n°1 en Allemagne, au Royaume-Uni, en Australie, etc.). Swan a enregistré la chanson en deux prises (sans play-back) avec un orgue RMI que Kris Kristofferson et la chanteuse Rita Coolidge lui avaient acheté comme un cadeau de mariage. Cependant, d'autres albums avec Monument, A & M, et Epic n'auront jamais le succès de son premier 45 tours.

En 1979, Swan a voyagé à La Havane, pour participer à la fête historique de La Havane Jam, du 2 au 4 mars, aux côtés de Stephen Stills, du CBS Jazz All-Stars, du Trio of Doom (formé pour la circonstance), Fania, Weather Report Bonnie Bramlett, Mike Finnegan, Kris Kristofferson, Rita Coolidge et Billy Joel, plus un éventail d'artistes cubains tels que Irakere, Pacho Alonso, Tata Güines et Orquesta Aragón. Sa prestation est filmée sur le documentaire de Juan Ernesto Castellanos Havane Jam '79 .

Depuis les années 1980[modifier | modifier le code]

Swan continue de tourner comme membre de la bande de Kristofferson, et enregistre deux albums avec Randy Meisner des Eagles. En 1986, il entre dans un studio californien (Bench Records) comme membre d'un groupe appelé Black Tie : Meisner, Jimmy Griffin († 2005), David Kemper (batteur), David Miner et David Mansfield et enregistre un album intitulé When the night falls. Il a enregistré un autre album solo , "Like Elvis Used to Do" en 2000, et un autre album dans le style de Black Tie avec Meisner et Charlie Rich, Jr. présenté comme " Meisner, Swan & Rich " . En 2005, Swan reste un chanteur choriste et musicien de session.

Swan a été marié à Marlu († 12 février 2003) pendant 30 ans. Ils ont eu deux filles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après Steve Huey, « Biography », sur Allmusic