Billezois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Billezois
Église.
Église.
Blason de Billezois
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Vichy
Canton Lapalisse
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Lapalisse
Maire
Mandat
Yves Planche
2014-2020
Code postal 03120
Code commune 03028
Démographie
Gentilé Billezoissiens ou Bizellois
Population
municipale
388 hab. (2014)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 39″ nord, 3° 34′ 23″ est
Altitude Min. 287 m – Max. 353 m
Superficie 15,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Billezois

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Billezois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Billezois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Billezois

Billezois est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés les Billezoissiens[1], ou encore les Bizellois[2], mais sont couramment nommés « les courlis » en raison de l'emblème de la commune[réf. nécessaire].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Billezois est située au sud-est du département de l'Allier[3], à 6,1 km au sud-ouest de Lapalisse[4] et à 14,3 km au nord-est de Vichy[5] à vol d'oiseau.

Six communes sont limitrophes[6] :

Communes limitrophes de Billezois
Périgny Lapalisse
Magnet Billezois Saint-Prix
Saint-Étienne-de-Vicq Saint-Christophe

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune s'étend sur 1 568 hectares (1 567 ou 1 762 selon la communauté de communes[1]) ; son altitude varie entre 287 et 353 mètres[7]. La communauté de communes indique une altitude moyenne de 330 mètres[1].

La région naturelle du « Pays de Billezois », située entre le val d'Allier et le val de Besbre, à le frontière entre la montagne bourbonnaise et l'agglomération de Vichy, est caractérisée par un relief « d'origine fluvio-lacustre », dû à la présence de nombreux étangs[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le ruisseau du Ris de la Gièze, au nord-est de la commune, prenant sa source à l'étang des Girauds et se jetant « dans la Besbre à Saint-Prix »[1].

À l'ouest, le Vif (appelé aussi le Mourgon le Vif), coule à l'ouest[8] ; il comprend un affluent anonyme de 1 km de long[9],[6].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est traversé par la route départementale 173, liaison reliant le centre du village (au moyen d'un rond-point) à Magnet6 km) et Vichy20 km), ainsi que par la route départementale 208, desservant le lieu-dit des Girauds, entre Lapalisse et Saint-Christophe. Vers l'est, une route communale relie le rond-point au Breuil, Saint-Christophe et Isserpent[6].

Au nord-ouest de la commune, la route départementale 907 relie l'agglomération de Vichy à Lapalisse et à l'est du département de l'Allier, en direction de la route nationale 7. À l'ouest, au hameau du Bois Labot, se termine la RD 906b[6], ancienne route nationale 106b, desservant Saint-Étienne-de-Vicq et certains quartiers de Cusset.

Transports ferroviaires[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la ligne de Moret - Veneux-les-Sablons à Lyon-Perrache, entre les gares de Saint-Germain-des-Fossés, la plus proche ouverte au service des voyageurs, et de Lapalisse - Saint-Prix, fermée.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La communauté de communes a participé à la réalisation de l'aménagement de bourg en 2007[10].

Logement[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 185 logements, contre 169 en 2008. Parmi ces logements, 85,1 % étaient des résidences principales, 7,7 % des résidences secondaires et 7,1 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 96,1 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 2,2 % des appartements[a 1].

La proportion des résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 80,8 %, en baisse par rapport à 2008 (83,9 %). Il n'existe aucun logement HLM loué vide[a 2].

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Le site prim.net recense uniquement le risque sismique : zone de sismicité de niveau 2[11].

Le Dossier départemental des risques majeurs de l'Allier ajoute aussi le risque technologique « transport de matières dangereuses », la route départementale 907 passant au nord de la commune enregistrant un trafic de plus de 5 000 véhicules par jour en 2011[12].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Yves Planche[13] DVG Électricien[10]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Au niveau administratif, Billezois dépendait du district de Cusset en 1793 puis de l'arrondissement de Lapalisse depuis 1801, lequel fut transféré à Vichy en 1941 ; ainsi que du canton de Lapalisse de 1793[14] à 2015. Le redécoupage cantonal de 2014 maintient la commune dans ledit canton.

Au niveau judiciaire, Billezois dépend de la cour administrative d'appel de Lyon, de la cour d'appel de Riom, du tribunal administratif de Clermont-Ferrand, de la cour d'assises de l'Allier, du tribunal d'instance de Vichy et des tribunaux de grande instance et de commerce de Cusset[15].

En outre, la commune fait partie de la communauté de communes du Pays de Lapalisse depuis 1999[10].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[17],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 388 habitants, en augmentation de 1,31 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
357 308 483 603 563 575 562 562 552
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
580 600 610 616 656 692 649 637 606
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
608 549 547 477 464 449 426 431 396
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
363 306 292 297 345 346 354 383 388
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à soixante ans (19,6 %)[a 3] est en effet inférieur au taux national (24 %) et au taux départemental (32 %).

À l'inverse aux répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est égale à la population masculine. Le taux (50 %) est inférieur au taux national (51,6 %).

Pyramides des âges en 2013 en pourcentage
Commune de Billezois[a 4]
Hommes Classe d’âge Femmes
90 ans ou +
0,5 
4,1 
75 à 89 ans
10,3 
12,9 
60 à 74 ans
11,3 
22,7 
45 à 59 ans
23,7 
20,6 
30 à 44 ans
19,1 
17 
15 à 29 ans
17,5 
22,7 
0 à 14 ans
17,5 
Département de l'Allier[19]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,8 
90 ans ou +
2,1 
9,5 
75 à 89 ans
13,9 
18,6 
60 à 74 ans
18,9 
21,5 
45 à 59 ans
20,4 
17,6 
30 à 44 ans
16,5 
15,2 
15 à 29 ans
13,3 
16,8 
0 à 14 ans
14,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Billezois dépend de l'académie de Clermont-Ferrand.

Les élèves commencent leur scolarité à l'école élémentaire publique de la commune[20], comptant « une trentaine d'élèves[21] ». Ils la poursuivent au collège de Lapalisse[22] puis au lycée de Presles, à Cusset[23] (celui-ci ayant été renommé lycée Albert-Londres).

Sports[modifier | modifier le code]

La commune possède un stade[21].

Billezois possède un club de football : l'AS Billezois[21].

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2013, la population âgée de quinze à soixante-quatre ans s'élevait à 255 personnes, parmi lesquelles on comptait 71,9 % d'actifs dont 63,2 % ayant un emploi et 8,7 % de chômeurs[a 5].

On comptait 36 emplois dans la zone d'emploi. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone étant de 162, l'indicateur de concentration d'emploi est de 22,3 %, ce qui signifie que la commune offre moins d'un emploi par habitant actif[a 6].

129 des 162 personnes âgées de quinze ans ou plus (soit 79,5 %) sont des salariés[a 7]. Seuls 18 % des actifs travaillent dans la commune de résidence[a 8].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Au , Billezois comptait quinze entreprises : une dans l'industrie, quatre dans la construction, sept dans le commerce, les transports et les services divers et trois dans le secteur administratif[a 9].

En outre, elle comptait seize établissements (deux dans l'industrie et autant dans les autres secteurs d'activités que d'entreprises)[a 10].

La commune compte deux entreprises artisanales[21].

Agriculture[modifier | modifier le code]

Au recensement agricole de 2010, la commune comptait onze exploitations agricoles[24] (la communauté de communes en mentionne deux[21]). Ce nombre est en nette diminution par rapport à 2000 (18) et à 1988 (25)[24].

La superficie agricole utilisée sur ces exploitations était de 649 hectares en 2010, dont 350 ha sont allouées aux terres labourables et 298 ha sont toujours en herbe[24].

Commerce et services[modifier | modifier le code]

La base permanente des équipements de 2015 recensait une épicerie[25].

La communauté de communes mentionne « deux commerces dont un multi-services[21] ».

Tourisme[modifier | modifier le code]

Au , la commune ne comptait aucun hôtel[a 11], camping[a 12] ou autre hébergement collectif[a 13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Billezois ne compte aucun édifice ou objet inscrit aux monuments historiques ou recensé à l'inventaire général du patrimoine culturel.

  • Église XIXe siècle style gothique
  • Château privé des Girauds

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Billezois Blason Écartelé : au 1er d’argent au courlis contourné au naturel, au 2 d’argent à l’église de tenné essorée de sable mouvant de la partition, au 3e d’azur semé de fleurs de lis d’or, au bâton de gueules brochant, au 4e tiercé en pal d’azur, d’argent et de gueules à douze étoiles d’or brochantes et ordonnées en cercle.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Auguste Bletterie, Monographie de Saint-Christophe, Isserpent, Saint-Étienne-de-Vicq et Billezois, Cusset, 1889.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Billezois sur le site de l'Institut géographique national (archive)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

Dossier local

  1. LOG T2 – Catégories et types de logements.
  2. LOG T7 – Résidences principales selon le statut d'occupation.
  3. POP T0 – Population par grandes tranches d'âges.
  4. POP T3 – Population par sexe et âge en 2013.
  5. EMP T1 – Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  6. EMP T5 – Emploi et activité.
  7. ACT T1 – Population de 15 ans ou plus ayant un emploi selon le statut en 2013.
  8. ACT T4 – Lieu de travail des actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi qui résident dans la zone.
  9. DEN T3 – Nombre d'entreprises par secteur d'activité au .
  10. DEN T5 – Nombre d'établissements par secteur d'activité au .
  11. TOU T1 – Nombre et capacité des hôtels au .
  12. TOU T2 – Nombre et capacité des campings au .
  13. TOU T3 – Nombre d'autres hébergements collectifs au .

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Découvrir la commune de Billezois », sur cc-paysdelapalisse.fr, Communauté de communes du Pays de Lapalisse (consulté le 9 août 2016).
  2. « Billezois (03120) », sur habitants.fr, SARL Patagos (consulté le 16 mars 2016).
  3. « Billezois », sur Lion 1906.
  4. « Orthodromie entre Billezois et Lapalisse », sur Lion 1906 (consulté le 16 mars 2016).
  5. « Orthodromie entre Billezois et Vichy », sur Lion 1906 (consulté le 16 mars 2016).
  6. a, b, c et d Carte de Billezois sur Géoportail.
  7. « Répertoire géographique des communes », Institut national de l'information géographique et forestière.
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - le Vif (K3126000) » (consulté le 16 mars 2016).
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau (K3126100) » (consulté le 16 mars 2016).
  10. a, b et c « Vie municipale à Billezois », sur cc-paysdelapalisse.fr, Communauté de communes du Pays de Lapalisse (consulté le 9 août 2016).
  11. « Résultat de la recherche : Billezois », sur macommune.prim.net (consulté le 9 août 2016).
  12. « Dossier départemental sur les risques majeurs dans l'Allier », Préfecture de l'Allier, (consulté le 7 février 2015).
  13. Liste des maires de l'Allier [PDF], sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 9 juin 2014).
  14. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur annuaires.justice.gouv.fr, Ministère de la Justice (consulté le 16 mars 2016).
  16. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  19. « Chiffres clés Évolution et structure de la population - Département de l'Allier (03) », Insee.
  20. « École élémentaire publique », Ministère de l'Éducation nationale (consulté le 16 novembre 2015).
  21. a, b, c, d, e et f « Vivre dans la commune de Billezois », sur cc-paysdelapalisse.fr, Communauté de communes du Pays de Lapalisse (consulté le 9 août 2016).
  22. « Sectorisation des collèges du département de l'Allier » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Allier, (consulté le 26 mai 2016).
  23. « Sectorisation des lycées - 2GT - Allier » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Allier, (consulté le 26 mai 2016).
  24. a, b et c « Données générales des exploitations ayant leur siège dans Billezois commune », Ministère de l'Agriculture (consulté le 16 mars 2016).
  25. « Base permanente des équipements : commerce » [zip], Insee, .