Bill Reid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reid.
Bill Reid
Raven-and-the-first-men.jpg
Raven and the First Mens - UBC Museum of Anthropology
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
VancouverVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Victoria College, British Columbia (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Liste détaillée
Docteur honoris causa (, , , , et )
Prix Molson ()Voir et modifier les données sur Wikidata

William Ronald « Bill » Reid ( - ) est un artiste canadien qui s'est illustré principalement dans les domaines de la sculpture, de la gravure et de la joaillerie.

Biographie[modifier | modifier le code]

De père américain et de mère haïda, le jeune Reid développe un intérêt pour les arts de sa nation ancestrale haïda alors qu’il est annonceur dans une radio à Toronto tout en étudiant la joaillerie.

En 1951, il s’installe à Vancouver où il collabore avec le musée d’anthropologie et approfondit sa connaissance de la mythologie. Il s'intéresse particulièrement aux œuvres de Charles Edenshaw, artiste Haïda de renom qui avait formé son grand-père maternel aux techniques de sculpture. Un village Haïda orné de totems fut reconstruit sur le site de l'Université de la Colombie-Britannique grâce à sa collaboration. Sa formation de joaillier, alliée à sa grande connaissance des techniques ancestrales, lui permet de créer des œuvres originales d'une grande variété (objets miniatures en argilite, bijoux en or ou argent parfois agrémentés de nacre, lithographies, canoës, totems, frises, portes, sculptures en cèdre ou en bronze…).

Après que la loi lui en a offert la possibilité, il obtient le statut d’amérindien. Il reçoit des commandes de sculptures monumentales pour l'ambassade du Canada à Washington, DC ainsi que pour l’aéroport de Vancouver. Certaines de ses œuvres ont été représentées sur les billets de 20 $ canadiens. D'autres sont conservées dans des musées et collections privées de divers pays.

Bill Reid reçut de nombreuses récompenses, et poursuivit jusqu'à la fin de sa vie son travail créatif tout en menant un difficile combat contre la maladie de Parkinson. Il eut une fille, issue de son union avec sa première épouse Mabel, et un fils adoptif. En 1981, il épousa Martine de Widerspach-Thor (Mormanne), une anthropologue française. Il est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands artistes autochtones du Canada.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :