Bill O'Reilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir O'Reilly.
Page d'aide sur l'homonymie Pour le joueur de cricket australien, voir Bill O'Reilly (cricket).

William James O'Reilly, Jr., dit Bill O'Reilly, né le à Manhattan (New York), est un animateur de télévision et polémiste américain souvent associé au Parti républicain. Travaillant à la fois à la télévision, à la radio et dans la presse écrite, il est surtout connu pour être le présentateur de l'émission d'information The O'Reilly Factor, diffusée sur Fox News Channel. Il présente aussi une émission de radio en syndication, The Radio Factor, et écrit plusieurs livres consacrés à ses convictions socio-politiques.

Bill O'Reilly se positionne ouvertement comme conservateur sur la plupart des sujets qu'il aborde, que ce soit à propos de l'avortement, du mariage entre personnes de même sexe, de la religion et des guerres en Afghanistan et en Irak. En avril 2017, il est licencié de Fox News suite à diverses accusations de harcèlement sexuel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de William et Angela O'Reilly, Bill O'Reilly naît à New York. Son père est comptable pour la compagnie pétrolière Caltex. En 1951, la famille O'Reilly s'installe à Long Island où Bill O'Reilly passe son enfance et son adolescence. Après une scolarité au lycée privé catholique de Chaminade à Mineola, Bill O'Reilly continue ses études au Marist College où, entre autres, il participa à la rédaction du journal du Collège et joua comme semi-professionnel dans l'équipe de baseball des Brooklyn Monarchs.

Diplômé en histoire en 1971, il part vivre à Miami où il enseigne l'histoire et l'anglais pendant deux ans au Monsignor Pace High School. Il reprend ensuite des études supérieures et obtient une M.A. en journalisme de l'université de Boston en 1976. Durant ses études à Boston, il côtoie Howard Stern et effectue des reportages ou rédige des éditoriaux pour des journaux locaux comme The Boston Phoenix. Il rédige également des critiques de cinéma pour The Miami Herald.

Il commence sa carrière de journaliste de télévision sur la chaine locale WNEP-TV à Scranton en Pennsylvanie où il lui arrive aussi de présenter la météo. Par la suite, il rejoint la chaîne WFAA-TV à Dallas au Texas où il recevra le prix du meilleur journaliste d'investigation par le club de presse de Dallas. Sa carrière le conduit ensuite sur la chaîne KMGH-TV à Denver au Colorado où il reçoit encore un prix pour un reportage. Il travaille encore pour diverses chaînes comme KATU-TV à Portland, Oregon, ainsi que pour des chaînes locales de Hartford (Connecticut) et de Boston (Massachusetts).

En 1980, il présente pour la première fois sa propre émission sur WCBS-TV à New York où il remporte un prix pour ses enquêtes sur la corruption dans la police locale.

En 1982, il devient correspondant de la chaîne nationale CBS News et couvre les guerres des Malouines et du Salvador. En 1986, il rejoint ABC News comme correspondant pour le journal du soir.

En 1989, O'Reilly devient éditorialiste syndiqué de King World program, Inside Edition. Il est à l'époque l'un des premiers journalistes américains à couvrir la chute du mur de Berlin.

En 1995, O'Reilly quitte la présentation de Inside Edition et s'inscrit à l'université Harvard où il obtient un Master of Public Administration de la John F. Kennedy School of Government. Il est embauché par Roger Ailes pour présenter un talk show sur Fox News Channel, appelé The O'Reilly Report vite rebaptisé The O'Reilly Factor. Avec une audience moyenne de 3,25 millions de téléspectateurs, Bill O'Reilly devient le 11e animateur de talk show le plus regardé du pays[1]. Pour le site NewsMax', par le biais de ses émissions de radios et de télévision, Bill O'Reilly est le deuxième présentateur du pays pour ce qui est de l'influence auprès des téléspectateurs, derrière Rush Limbaugh[2].

Bill O'Reilly a inspiré le personnage de Stephen Colbert, interprété par le comédien éponyme[incompréhensible].

Politique[modifier | modifier le code]

Dans son livre The O'Reilly Factor, Bill O'Reilly affirme être politiquement indépendant. Il a néanmoins été enregistré au Parti républicain du comté de Nassau sur Long Island de 1994 à 2000. Dans son livre Culture Warrior, il se définit comme un traditionaliste et un populiste en guerre contre les progressistes laïcs.

Harcèlement sexuel[modifier | modifier le code]

Selon le New York Times, Bill O'Reilly et Fox News auraient versé 13 millions de dollars à cinq femmes en échange de leur silence. Deux accusations étaient déjà connues : en 2002, Bill O’Reilly avait injurié une jeune journaliste devant la rédaction. En 2004, une ex-productrice de la chaîne a obtenu 9 millions de dollars dans le cadre d’un arrangement à l’amiable. D’après la plainte, Bill O’Reilly lui avait demandé d’acheter un vibromasseur et l'avait également appelée pour décrire des fantasmes la concernant pendant qu’il se masturbait au téléphone. Alors que cette dernière avait enregistré certaines de ces conversations, Bill O’Reilly l’avait prévenue que toute femme se plaignant de son comportement « le paierait tellement cher qu’elle regretterait d’être née ». En 2016, après un autre scandale sexuel affectant la direction de Fox News, trois autres accords ont été négociés pour plus de 1 million de dollars avec des victimes de Bill O’Reilly[3]. Ces scandales mènent à son licenciement en avril 2017[4]. En octobre 2017 le New York Times fait état d'un accord négocié en janvier 2017 avec Lies Wiehl, qui était apparue dans certaines émissions d'O'Reilly en tant qu'expert en droit, pour un montant de 32 millions de dollars en vue d'éteindre des poursuites pour harcèlement répété, rapport sexuel non consenti et envoi d'images à caractère pornographique. Selon le NYT Fox News aurait renouvelé en février 2017 le contrat d'O'Reilly alors même que la chaîne était au courant de la transaction et n'aurait décidé d'y mettre fin qu'au moment où la révélation de certains de ces accords négociés risquait de provoquer des pertes d'audience[5].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Those Who Trespass, Bancroft Press, avril 1998; réimprimé en 2004, 288 pages. (ISBN 0-9631246-8-4).
  • The O'Reilly Factor: The Good, the Bad, and the Completely Ridiculous in American Life, Broadway Books, septembre 2000; réédition 2002, 224 pages. (ISBN 0-7679-0528-8).
  • The No Spin Zone, Broadway Books, octobre 2001, réédition mars 2003, 208 pages. (ISBN 0-7679-0848-1).
  • Who's Looking Out For You?, Broadway Books, septembre 2003, réédition septembre 2004, 224 pages, (ISBN 0-7679-1379-5).
  • The O'Reilly Factor For Kids: A Survival Guide for America's Families, Harper Entertainment, septembre 2004 réédition chez Harper Paperbacks, septembre 2005, 208 pages, (ISBN 0-06-054424-4).
  • Culture Warrior, Broadway Books, septembre 2006, 240 pages, (ISBN 0-7679-2092-9).
  • A Bold Fresh Piece of Humanity: A Memoir 2008
  • Pinheads and Patriots: Where You Stand in the Age of Obama, William Morrow, 2010, (ISBN 0061950718).
  • Killing Lincoln: The Shocking Assassination that Changed America Forever, Henry Holt and Co.., 2011, (ISBN 0-8050-9307-9).
  • Killing Kennedy: The End of Camelot, Henry Holt and Co.., 2012, (ISBN 978-0-8050-9666-8).
  • Killing Jesus: A History, Henry Holt and Co.., 2013, (ISBN 978-0-8050-9854-9).
  • Killing Patton: The Strange Death of World War II's Most Audacious General, Henry Holt and Co.., 2014, (ISBN 978-0-8050-9668-2).
  • Killing Reagan: The Violent Assault That Changed a Presidency, Henry Holt and Co.., 2015, (ISBN 978-1-6277-9241-7).
  • Killing the Rising Sun: How America Vanquished World War II Japan, Henry Holt and Co.., 2016, (ISBN 978-1-6277-9062-8).
  • Killing England: The Brutal Struggle for American Independence, Henry Holt and Co.., 2017, (ISBN 978-1-6277-9064-2).

Bill O'Reilly est également chroniqueur dans différents journaux comme le New York Post et le Chicago Sun-Times

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Heavy Hundred 2008 Talkers Magazine, juin 2008.
  2. Top 25 Radio Hosts.NewsMax.com, 1er juillet 2008.
  3. « Bill O’Reilly, la star de Fox News, accusé de harcèlement sexuel », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  4. Fox News se sépare de Bill O'Reilly, son présentateur vedette accusé de harcèlement sexuel, Huffington Post, 20 avril 2017
  5. (en) Emily Steel et Michael S. Schmidt, « O’Reilly Settled New Harassment Claims, Then Fox Renewed His Contract », The New York Times,‎ (lire en ligne).