Bill Johnson (jazz)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bill Johnson.
image illustrant le jazz
Cet article est une ébauche concernant le jazz.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bill Johnson en 1909

William Manuel "Bill" Johnson (-) est un contrebassiste de jazz.

Il fut l'un des premiers, sinon le premier à introduire le slapping sur les cordes de sa basse, après avoir cassé son archet lors d'une tournée dans les années 1910. De nombreux contrebassiste de La Nouvelle-Orléans copièrent son style de slapping, plus vigoureux que les pizzicatos.

Il fonde et dirige le premier orchestre de jazz à quitter La Nouvelle-Orléans et à tourner à travers les États-Unis dans les années 1910, le Original Creole Orchestra.

Aux débuts des années 1920, il rejoint le King Oliver's Creole Jazz Band à Chicago, l'un des meilleurs ensemble de jazz de l'époque. Il enseigne à d'autres jeunes musiciens de Chicago (comme Milt Hilton) sa technique de slap sur les cordes de la contrebasse. Il enregistre de nombreux disque à cette époque à Chicago.

Il continue de jouer dans divers orchestres de jazz, jusque dans les années 1950, parfois sous d'autres pseudonymes. Il fait également de l'import/export sur la frontière mexicaine.

Son frère Ollie "Dink" Johnson a également été un musicien remarquable, et sa sœur, Anita Gonzales, a vécu, et a peut-être été mariée avec Ferdinand Jelly Roll Morton durant ses séjours en Californie.

Bill Johnson meurt en 1972 à New Braunfels, Texas.

Voir aussi[modifier | modifier le code]