Bilbéis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un aspect de Bilbéis dans les années 2000.

Bilbeis (en copte : Phelbs ; en arabe بلبيس) est une ancienne cité fortifiée sur le bord est de la partie sud du delta du Nil en Égypte.

La ville est petite en étendue mais très dense en population, avec plus de trois cent mille habitants. Elle héberge le complexe académique de l'armée de l'air égyptienne, qui contient la plus grande école publique d'Al-Zafer.

Histoire[modifier | modifier le code]

La cité a joué un rôle lors des campagnes pour le contrôle du vizirat fatimide : d'abord en 1164, quand Shirkuh est assiégé par les forces combinées de Shawar et d'Amaury Ier de Jérusalem pendant trois mois ; puis de nouveau en 1168, quand la ville est prise au bout de trois jours par l'armée d'Amaury, le 4 novembre : celle-ci massacre tous les habitants sans discrimination. Ces atrocités révoltent les égyptiens coptes, qui considéraient jusqu'alors les Francs comme des libérateurs et qui souffrent autant que les habitants musulmans de Bilbéis. Les coptes cessent alors de soutenir les croisés et rejoignent leurs voisins non chrétiens contre les étrangers.

Belbeis d'’Edward Lear, 1867 (aquarelle et encre sur papier).

En 1798, ses fortifications sont reconstruites sur l'ordre de Napoléon Bonaparte.

Source[modifier | modifier le code]