Bilawal Bhutto Zardari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bilawal Bhutto Zardari
Illustration.
Bilawal Bhutto Zardari en 2012.
Fonctions
Député à l'Assemblée nationale du Pakistan
En fonction depuis le
(1 an, 6 mois et 6 jours)
Élection 25 juillet 2018
Circonscription NA-200 (Larkana-I)
Président du Parti du peuple pakistanais
En fonction depuis le
(12 ans, 1 mois et 18 jours)
Avec Asif Ali Zardari
Prédécesseur Benazir Bhutto
Biographie
Nom de naissance Bilawal Bhutto Zardari
Date de naissance (31 ans)
Lieu de naissance Karachi (Sind, Pakistan)
Nationalité Pakistanaise
Parti politique Parti du peuple pakistanais
Père Asif Ali Zardari
Mère Benazir Bhutto
Grand-père maternel Zulfikar Ali Bhutto
Diplômé de Université d'Oxford
Religion Islam

Bilawal Bhutto Zardari (en ourdou : بلاول بھٹو زرداری), né le à Karachi, est un homme politique pakistanais. Depuis le , il dirige, dans un premier temps avec son père, Asif Ali Zardari, le Parti du peuple pakistanais, alors que ce dernier a été successivement au pouvoir puis le principal parti d'opposition.

Issu d'une famille traditionnellement influente politiquement, il est le seul fils de l'ancienne Première ministre Benazir Bhutto et de son mari l'ancien président de la République Asif Ali Zardari. Après l'assassinat de sa mère le , son testament politique le désignant comme son successeur, il est élu à la tête du parti, bien que son père en assure la présidence effective jusqu'en 2015 étant donné le jeune âge de son fils. Il est élu député en 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et éducation[modifier | modifier le code]

Bilawal Bhutto tenu par sa mère, en 1989.

Bilawal Bhutto Zardari né le à Karachi dans la province du Sind, est le premier des trois enfants et le seul fils de l'ancienne Première ministre Benazir Bhutto et l'ancien président de la République Asif Ali Zardari. Il est issu d'une ancienne influente famille, les Bhutto jouant déjà un rôle politique au temps de l'Inde britannique. Son grand-père Zulfikar Ali Bhutto est le premier dirigeant pakistanais directement issu des urnes, et sa mère devient en 1988, alors que Bilawal est âgé de trois mois, la première femme de l'ère moderne à être élue à la tête d'un pays musulman[1].

Bilawal a deux petites sœurs, Bakhtawar et Asifa[2].

Il effectue le début de son enseignement primaire et secondaire au Pakistan, étudiant à l'Aitchison College de Lahore mais la quitte rapidement pour des raisons de sécurité, et suit ensuite sa scolarité au Karachi Grammar School puis à Islamabad. En 1998, il suit ses parents en exil politique puis suit sa scolarité à Dubaï et à Londres[3].

En 2007, à l'âge de 19 ans, il intègre l'université d'Oxford où il étudie l'histoire[2],[4]. Il termine ses études en juin 2010 et obtient son diplôme[5].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Codirection du Parti du peuple pakistanais[modifier | modifier le code]

Bilawal et sa tante Sanam Bhutto en 2009.

Le jour de l'assassinat de sa mère, il se trouve en vacances dans leur maison de Dubaï. Il rentre vite au pays avec ses sœurs et son père pour assister aux funérailles le 28 décembre.

Le 30 décembre 2007 au cours d'une assemblée extraordinaire, Bilawal a lu lui-même les dernières volontés de sa mère au cours de la réunion. Celle-ci souhaitait que son fils lui succède à la tête du parti. Il est ensuite élu président du Parti du peuple pakistanais et ce malgré la contestation de certains membres du PPP qui le considèrent comme trop jeune pour assumer la tête du principal parti de l'opposition. Son père Asif Ali Zardari devient quant à lui coprésident[6], et deviendra en septembre 2008 président de la République.

Il faut cela dit souligner que son père est alors largement considéré comme le réel dirigeant du Parti du peuple pakistanais. Cette transmission du pouvoir au sein du parti est ainsi qualifiée de « dynastique », Bilawal représentant la quatrième génération des Bhutto alors que son père mène une sorte de « régence »[a 1].

Seul président du PPP[modifier | modifier le code]

En septembre 2013, Bilawal obtient l'âge requis par la Constitution pour se faire élire député, et peut donc prétendre à prendre le rôle officiel de chef de l'opposition s'il est élu[7]. Des spéculations se développent alors affirmant que Bilawal va se présenter à une élection partielle dans la circonscription no 204 de l'Assemblée nationale, à Larkana, un fief politique de sa mère, l'actuel député ayant démissionné[8].

Toutefois, des divisions au sein du parti sont apparues à propos de cette opportunité, certains y voyant un moyen de redynamiser et rajeunir un parti en perte de vitesse. D'autres considèrent qu'il est trop jeune et inexpérimenté pour mener l'opposition à l'Assemblée et devrait se concentrer sur la réorganisation du parti en vue des prochaines élections. Son père Asif Ali Zardari a rejeté cette hypothèse et indiqué que son fils se présenterait uniquement pour les élections législatives de 2018[9].

En 2015, Bilawal devient officiellement le seul président du parti alors que son père Asif Ali Zardari abandonne son poste de coprésident. Il garde cependant son influence sur le parti de par ses relations avec de nombreux membres importants.

Élections législatives de 2018[modifier | modifier le code]

Bilawal Bhutto lors d'une réunion d’expatriés du PPP à New York, en 2012.

À l'occasion des élections législatives de 2018, au cours desquelles Bilawal Bhutto Zardari mène pour la première fois campagne, le PPP subit une deuxième défaite (après la deuxième place de 2013) et arrive en troisième place, perdant ainsi son rôle de meneur officiel de l'opposition à l'Assemblée nationale au profit de la Ligue musulmane du Pakistan (N), parti au pouvoir lors de la précédente législature, le Mouvement du Pakistan pour la justice arrivant en tête du scrutin[10].

Le parti gagne toutefois quelques députés fédéraux et conserve sa majorité absolue à l'Assemblée provinciale du Sind, province où son électorat lui reste fidèle. Pour sa part, Bilawal Bhutto Zardari remporte un siège de député à Larkana avec environ 56 % des voix, mais perd les deux autres circonscriptions dans lesquelles il s'est présenté, à Karachi et Malakand[11],[12].

Alors que sa performance en tant que meneur de la campagne est jugée honnête et son discours d'opposant à l'Assemblée nationale est salué, pour l'analyste politique Irfan Husain son père Asif Ali Zardari garde la main haute sur les décisions du parti et les consignes de votes de ses élus[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jaffrelot 2013, p. 294 - 295


  1. (en) Benazir's son regrets he couldn't play cricket sur The Times of India, le 30 décembre 2007. Consulté le 2 mars 2014.
  2. a et b (en) Profile: Bilawal Bhutto Zardari sur The Telegraph, le 31 décembre 2007. Consulté le 2 mars 2014.
  3. (en) PPP chairman Bilawal leaves for Oxford sur Sify News, le 1er janvier 2008. Consulté le 2 mars 2014.
  4. (en) Profile: Bilawal Bhutto Zardari sur BBC News, le 30 décembre 2007. Consulté le 2 mars 2014.
  5. (en) A real degree for Bilawal from Oxford! sur Deccan Herald, le 21 juillet 2010. Consulté le 2 mars 2014.
  6. Le clan Bhutto reste à la tête de l'opposition sur La Croix, le 30 décembre 2007. Consulté le 2 mars 2014.
  7. (en) Bilawal qualifies to become MNA The Nation, le 21 septembre 2013. Consulté le 2 mars 2014.
  8. (en) Bilawal Bhutto to contest by-election from NA-204 sur The Express Tribune, le 26 décembre 2013. Consulté le 2 mars 2014.
  9. (en) Wait till 2018 or start now: PPP divided on Bilawal’s NA debut sur Dawn.com, sur 6 janvier 2014. Consulté le 2 mars 2014.
  10. (en) Pakistan election: Imran Khan begins coalition talks as opposition parties protest 'rigged' vote sur independent.co.uk, le 28 juillet 2018
  11. (en) Bilawal Bhutto Zardari manages to win only one of three NA seats sur geo.tv, le 27 juillet 2018
  12. (en) NA 200 Larkana 1 sur geo.tv
  13. (en) Irfan Husain, « Total disarray », sur Dawn.com, (consulté le 4 septembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]