Bilateria (classification phylogénétique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette page a pour objet de présenter un arbre phylogénétique des Bilateria (Animaux bilatériens), c'est-à-dire un cladogramme mettant en lumière les relations de parenté existant entre leurs différents groupes (ou taxa), telles que les dernières analyses reconnues les proposent. Ce n'est qu'une possibilité, et les principaux débats qui subsistent au sein de la communauté scientifique sont brièvement présentés ci-dessous, avant la bibliographie.


Arbre phylogénétique[modifier | modifier le code]

Le cladogramme présenté ici se veut cohérent avec les dernières analyses publiées et accessibles. Il n'est pas forcément consensuel, et on peut toujours se référer à la bibliographie indiquée au bas de l'article.

Le symbole renvoie à la partie immédiatement supérieure de l'arbre phylogénétique du vivant. Le signe renvoie à la classification phylogénétique du groupe considéré. Tout nœud de l'arbre portant plus de deux branches montre une indétermination de la phylogénie interne du groupe considéré.

Les habitudes typographiques des botanistes et des zoologistes sont différentes. Ici, par commodité de lecture, et certains groupes actuels relevant des deux domaines traditionnels, les noms de taxons supérieurs au genre sont tous écrits en caractères droits, les noms de genres ou d'espèces en italiques.

À la suite d'un taxon, sa période d'apparition, quand elle est connue, peut être indiquée suivant la légende suivante : (Plé) : Pléistocène ; (Pli) : Pliocène ; (Mio) : Miocène ; (Oli) : Oligocène ; (Éoc) : Éocène ; (Pal) : Paléocène ; (Cré) : Crétacé ; (Jur) : Jurassique ; (Tri) : Trias ; (Per) : Permien ; (Car) : Carbonifère ; (Dév) : Dévonien ; (Sil) : Silurien ; (Ord) : Ordovicien ; (Camb) : Cambrien ; (Edi) : Édiacarien. Pour plus de précision si possible, (-) : inférieur ; (~) : moyen ; (+) : supérieur.



└─o Bilateria
  ├─o Deuterostomia
  │ ├─o Chordata 
  │ └─o Xenambulacraria
  │   ├─o Xenacoelomorpha 
  │   └─o Ambulacraria
  │     ├─o Hemichordata 
  │     └─o Echinodermata 
  └─o Protostomia
    ├─o Chaetognatha
    ├─o Ecdysozoa
    │ ├─o Nematozoa ou Nematoida
    │ │ ├─o Nematoda 
    │ │ └─o Nematomorpha
    │ ├─o Scalidophora
    │ │ ├─o Priapulida
    │ │ └─o
    │ │   ├─o Loricifera
    │ │   └─o Kinorhyncha
    │ └─o Panarthropoda
    │   ├─o Tardigrada 
    │   └─o
    │     ├─o Onychophora
    │     └─o Arthropoda 
    └─o Spiralia ou Lophotrochozoa
      ├─o Gnathostomulida
      └─o
        ├─o Gastrotricha
        └─o
          ├─o Gnathifera
          │ ├─o Syndermata 
          │ └─o Micrognathozoa
          └─o
            ├─? Mesozoa
            │ ├─o Orthonectida
            │ └─o Rhombozoa
            ├─o
            │ ├─o Platyhelminthes 
            │ └─o Polyzoa ou Bryozoa s.l.
            │   ├─o Ectoprocta ou Bryozoa s.s. 
            │   └─o Kamptozoa
            │     ├─o Cycliophora
            │     └─o Entoprocta
            └─o Trochozoa
              ├─o Nemertea 
              └─o
                ├─o Annelida 
                └─o
                  ├─o Phoronozoa ou Brachiopoda 
                  └─o Mollusca 


Débat scientifique relatif à la phylogénie des Bilateria[modifier | modifier le code]

De nombreux points ont été acquis ces dernières années :

  • la monophylie des Bilatériens ;
  • le maintien de la dichotomie entre Protostomiens et Deutérostomiens, avec la disparition des Acœlomates et des Pseudocœlomates comme groupes extérieurs à cette dichotomie ;
  • la place des Lophophoriens au sein des Protostomiens ;
  • l'apparition au sein des Protostomiens de deux grands groupes : les Ecdysozoaires et les Lophotrochozoaires ;
  • la proximité des Arthropodes avec les anciens Némathelminthes, et leur distance d'avec les Annélides plus proches des Mollusques ;

Mais de très nombreux points restent objet de recherche ou de débat :

  • la place des différents groupes de Mésozoaires et de quelques autres groupes de parasites ;
  • la place des Xénoturbellidés et des Acœlomorphes à la base des Bilatériens ou au sein des Deutérostomiens ;
  • au sein des Deutérostomiens, la place des Hémicordés par rapport aux Chordés et aux Échinodermes ;
  • la place des Chétognathes, désormais reconnus comme des Protostomiens, par rapport aux deux grands groupes où ceux-ci se répartissent ;
  • la place des différents groupes de Lophotrochozoaires, et notamment
    • la relation au sein des Platyzoaires, ici présentés comme paraphylétiques, et entre eux et les autres taxa,
    • la polyphylie des Lophophoriens ;
  • etc.


Classification selon Cavalier-Smith 1998[modifier | modifier le code]

Cette classification n'est pas à proprement parler phylogénétique. Basée sur les nouvelles phylogénies, elle maintient néanmoins des taxons paraphylétiques, notamment à la base des lignées évolutives, par commodité. Elle maintient également les niveaux traditionnels de classification (règnes, phyla, classes, etc.).

En savoir plus[modifier | modifier le code]

Sources bibliographiques de référence[modifier | modifier le code]

sur les Bilateria en général[modifier | modifier le code]

sur des taxa particuliers développés sur cette page[modifier | modifier le code]

Autres sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Bernard L. Cohen et Agata Weydmann (2005) « Molecular evidence that phoronids are a subtaxon of brachiopods (Brachiopoda: Phoronata) and that genetic divergence of metazoan phyla began long before the Early Cambrian », Org. Divers. Evol. 5 (4), pp. 253-273
  • J. E. Blair, S. B. Hedges, 2005. « Molecular Phylogeny and Divergence Times of Deuterostome Animals », Mol. Biol. Evol. 22, 2275-2284.
  • K. G. Helfenbein, J. L. Boore, 2004. « The Mitochondrial Genome of Phoronis architecta - Comparisons Demonstrate that Phoronids Are Lophotrochozoan Protostomes », Mol. Biol. Evol. 21, 153-157.
  • R. A. Jenner, 2003. « Unleashing the Force of Cladistics ? Metazoan Phylogenetics and Hypothesis Testing », Integr. Comp. Biol. 43, 207-218.
  • J. L. Boore, J. L. Staton, 2002. « The Mitochondrial Genome of the Sipunculid Phascolopsis gouldii Supports Its Association with Annelida Rather than Mollusca », Mol. Biol. Evol. 19, 127-137.
  • J. W. Valentine, 1997. « Cleavage patterns and the topology of the metazoan tree of life », PNAS 94, 8001-8005.
  • K. Halanych, J. Bacheller, A. Aguinaldo, S. Liva, D. Hillis, J. Lake, 1995. « Evidence from 18S ribosomal DNA that the lophophorates are protostome animals », Science 267, 1641-1643.
  • J. Ballard, G. Olsen, D. Faith, W. Odgers, D. Rowell, and P. Atkinson, 1992. Evidence from 12S ribosomal RNA sequences that onychophorans are modified arthropods. Science 258, 1345-1348

Sources internet[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]