Big Daddy (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Big Daddy.
Big Daddy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activités
Autres informations
Label
Oglio (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genres artistiques

Big Daddy est un groupe musical américain de satire et de parodie, composé d'acteurs de doublage qui ont été parmi les premiers groupes à créer des mashups - dans leur cas, des chansons anciennes et modernes de la musique pop. Ils sont surtout connus pour les voix du Rhinocéros, du Lion, de la Girafe, du Pingouin, de l'Alligator, du Gorille, de la Tortue, du Serpent, de l'Autruche et de l'Éléphant dans le court-métrage de dessin animé produit par Kurtz and Friends (en), Zoo de Lincoln Park, qui apparaît dans Sesame Street en 1986.

Histoire[modifier | modifier le code]

Big Daddy est formé comme un groupe de reprise de chansons anciennes en Californie du Sud dans les années 1970 sous le nom de "Big Daddy Dipstick and the Lube Jobs". Ils ont par la suite commencé à jouer des mashups, qui ont été diffusés par Rhino Entertainment[1].

Comme pour "Weird Al" Yankovic, le groupe a obtenu sa première percée dans l'émission de radio de Barry Hansen . Ils ont été deux fois listés parmi les albums "Records to Die For" de Stereophile, en 1994 et en 1995[2],[3].

En 2012, le groupe reformé a recueilli plus de $36,000 par le biais de Kickstarter pour enregistrer l'album Smashing Songs of Stage and Screen[4]. La même année, le chorégraphe Adam Houghland utilise de la musique du catalogue de Big Daddy pour son ballet contemporain, Mashup[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1983: Big Daddy alias What Really Happened to the Band of '59[6]
  • 1985: Meanwhile... Back in the States
  • 1991: Cutting Their Own Groove
  • 1992: Sgt. Pepper's
  • 1994: Chantmania (as The Benzedrine Monks of Santo Domonica)
  • 2000: The Best of Big Daddy
  • 2013: Smashing Songs of Stage and Screen
  • 2014: Cruisin' Through the Rhino Years

EPs[modifier | modifier le code]

Autres parodies : I Just Called to Say I Love You, Money for Nothing.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Charles G. Hill, « The legend of Big Daddy », Dustbury.com, (consulté le 17 janvier 2012)
  2. « 1994 Records To Die For », Stereophile,‎ , p. 9 (lire en ligne)
  3. « 1995 Records To Die For », Stereophile,‎ , p. 15 (lire en ligne)
  4. « Smashing Songs of Stage and Screen », Kickstarter, (consulté le 15 septembre 2012)
  5. http://phindie.com/8308-balletx-summer-series-review/
  6. Charles G. Hill, « The Big Daddy discography, annotated and HTMLed », Dustbury.com, (consulté le 17 janvier 2012)
  7. David Roberts, British Hit Singles & Albums, London, Guinness World Records Limited, (ISBN 1-904994-10-5), p. 57

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Big Daddy (band) » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]