Chaintrix-Bierges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bierges (Marne))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chaintrix-Bierges
Chaintrix-Bierges
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Châlons-en-Champagne
Canton Vertus-Plaine Champenoise
Intercommunalité CA Épernay, Coteaux et Plaine de Champagne
Maire
Mandat
Annie Pajak
2014-2020
Code postal 51130
Code commune 51107
Démographie
Population
municipale
323 hab. (2015 en augmentation de 12,15 % par rapport à 2010)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 54′ 09″ nord, 4° 06′ 27″ est
Superficie 10,31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Chaintrix-Bierges

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Chaintrix-Bierges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chaintrix-Bierges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chaintrix-Bierges

Chaintrix-Bierges est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Chaintrix est attesté sous les formes latinisées et françaises Molendinum de Chintry en 1162 (Andecy), Sinteriacum (S.-Pierre-aux-Monts, c. 9 ), Chintreium (la Charmoye, c. 3 ), Sintreiacum (S.-Pierre-aux-Monts, c. a) au XIIe siècle, Chintery au XIVe (arch. nat. P 181, 38). — Le prieuré de Chintry de coste Vertus en 1384 , — Chaintry en 1396 (chap. de Sézanne, c. 3), Chintreyum en 1405 (pouillé de Châlons)[1].

Comme le montrent les formes anciennes, l'adjonction d'un -X final est tardive. Il s'agit d'un nom de domaine gaulois ou gallo-romain en -acum, qui évolue régulièrement en [i], noté généralement -Y. Le premier élément Chain- représente un anthroponyme. Albert Dauzat et Charles Rostaing y ont vu le nom de personne gaulois Cantrius[2] (autrement Cantrios) que l'on retrouve dans Chaintré (forme de l'ouest, Cantriaco 920). Ils ne tiennent cependant pas compte des formes latinisées du type Sinteriacum, Sintreiacum qui s'opposent à cette explication, elles rappellent plutôt celles de Soetrich (Moselle, Sinteriacum 977), Saintry (Essonne, Sintreium 1069)

Bierges est attestée sous les formes latinisées Biergœ en 1158 (Touss. c. 1), Biergiœ en 1161 (ibid.), Bierzœ en 1195 (ibid.), Bierges au XIIIe siècle (la Charmoye, c. 3), Biergeus en 1605 (arch. nat. P 190, 56)[1].

Sans doute du radical germanique Berg- « hauteur, colline » utilisé sporadiquement dans la toponymie du nord de la France (cf. Berck, Barc, etc.). Homonymie avec Bierges (Belgique).

Chaintrix absorbe Bierges en 1858[3],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Chaintrix et Bierges étaient deux communes distinctes jusqu'en 1858. Napoléon III décréta ensuite la réunification des deux communes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  1876 Mary[5]    
  après 1877 Jacquin[6]    
mars 2001 mars 2008 Didier Crasset    
mars 2008[7] en cours
(au 4 juillet 2014)
Annie Pajak   Réélue pour le mandat 2014-2020[8]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10].

En 2015, la commune comptait 323 habitants[Note 1], en augmentation de 12,15 % par rapport à 2010 (Marne : +1,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
145160151156267242264275293
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
268337321285271248232255240
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
226239214208229231203208213
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
206208193217243227245247315
2015 - - - - - - - -
323--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Mairie école édifiée par l'architecte Gaston Beaudoin (1929-1934) (notice dans Champagne Généalogie, no 123, 3e trimestre 2009, p. 129-130).
  • Église construite à l'envers en 1844 : chœur orienté vers l'Occident.
  • Gîte rural.
  • Château de Chaintrix-Bierges.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dictionnaire topographique du département de la Marne
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6), p. 166a
  3. Communauté de communes de la région de Vertus http://www.ccrvertus.fr/page.asp?vaid=39
  4. EHESS, notice de la commune sur le site Cassini, consultée le 15 janvier 2009
  5. Almanach économique, historique & administratif de la Marne de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine de 1876, Reims, p132.
  6. Almanach économique, historique & administratif de la Marne de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine de 1877, Reims, p164.
  7. Liste des maires de la Marne au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  8. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 2 septembre 2015).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.