Bienvenue à bord (film, 2011)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bienvenue à bord
Description de cette image, également commentée ci-après
Le Costa Atlantica sur lequel le film a été tourné.

Réalisation Éric Lavaine
Scénario Éric Lavaine
Héctor Cabello Reyes
Acteurs principaux
Sociétés de production Same Player
Pathé
M6 Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 90 minutes
Sortie 2011


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Bienvenue à bord est une comédie française réalisée par Éric Lavaine et sortie le .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Isabelle, directrice des ressources humaines d’une agence de croisières, décide de se venger de Jérôme Berthelot, son directeur et amant, qui rompt avec elle et la licencie le même jour. Pour cela, elle engage un nouvel animateur pour la croisière inaugurale, Rémy Pasquier, un chômeur qui se rêve artiste, prend tout au premier degré et ne connait rien aux métiers de l’animation ; Isabelle a ainsi l’espoir de faire du voyage un calvaire pour son ancien amant.

Rapidement, il s'attire les foudres de Jérome Berthelot et aussi de Richard Morena, le directeur de la croisière.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Bienvenue à bord
  • Réalisation : Éric Lavaine
  • Budget : 12 000 000 [1]
  • Musique : Jean-Michel Bernard, Enrico Macias, William Geslin, Joniece Jamison
  • Supervision musicale : My Melody
  • Décors : Sandrine Jarron
  • Costume : Nadia Chmilewsky
  • Photo : Stéphane Le Parc
  • Montage : Vincent Zuffranieri
  • Directrice du casting : Fany Touya-Calmon
  • Directeur de production : Ludovic Douillet
  • 1er assistant-réalisateur : Rodolphe Kriegel
  • Cadreur : François De Morant
  • Scripte : Marine Tricoire
  • Ingénieurs du son : François De Morant et Alexandre Widmer
  • Directrice de post-production : Gala Vara Eiriz.
  • Régisseur : Olivier Guedj
  • Consultant : Nath Dumont
  • Distribution (attachées de presse) : Alexandra Schamis (AS Communication) et Sandra Cornevaux
  • Producteur : François Cornuau
    Vincent Roget
  • Société de production : Same Player
  • Sociétés de coproduction : "Pathé", "M6 Films" et "Appaloosa Films"
  • Distribution : Pathé Distribution
  • Format : 2.35 : 1
  • Langue : français
  • Date de sortie :

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné sur le paquebot Costa Atlantica de Costa Croisières pendant 6 semaines[2]. Il effectuait alors une croisière régulière et les 150 membres des équipes du film, des acteurs et figurants ont dû cohabiter avec quelque 2 000 clients de la compagnie. En plus de la charge humaine, 20 tonnes de matériel ont été stockées à bord.

Il aura fallu un an de préparation afin d’organiser le tournage[3].

Analyse[modifier | modifier le code]

Références à d'autres œuvres[modifier | modifier le code]

Le film parodie la scène suivant le naufrage du paquebot tirée du film Titanic de James Cameron. Le dernier plan du film, dans lequel Rémy, Margherita et Barnabé sont réunis sur la proue avant, évolue du gros plan au plan panoramique du bateau de façon similaire à celui avec Leonardo DiCaprio et Danny Nucci. Un plan qui nécessite à la fois une petite parcelle de décor avec les acteurs, une maquette de bateau et des effets numériques simulant la vie sur le bateau et le mouvement des vagues.

Franck Dubosc fait également référence à d'autres films dans lesquels il a joué ou même participé :

  • Camping (2006) : Rémy revêt une chemise bleu-claire, la même que portait Patrick Chirac.
  • Disco (2008) : Rémy danse du disco sur la chanson Can't Take My Eyes Off You.
  • Le Monde de Némo (2003) : Dans la scène de rêve parodiant Titanic, Rémy ressort de l'eau avec un poisson qui continue de remuer. Il lui dit « Couché Némo ! ».

Dans le film, le petit Barnabé est muet depuis la mort de son père mais son attachement pour Rémy lui permet de retrouver la parole. Ses premiers mots sont « Pars pas. ». Ce personnage s'inspire du film de Francis Veber Les Fugitifs dans lequel la petite Jeanne Pignon (interprétée par Anaïs Bret) ne prononçait plus un mot depuis la mort de sa mère mais retrouvait la parole en s'attachant à l'ex-cambrioleur Lucas (Gérard Depardieu) en lui disant aussi « T'en vas pas. ».

Autour du film[modifier | modifier le code]

Un peu plus tôt en 2011 était sortie au cinéma une autre comédie française se déroulant sur un bateau de croisière, à savoir, La Croisière et dont le concept est assez similaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]