Biennale internationale de peinture d'enfants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Biennale Internationale de Peinture d'Enfants
La chouette Kaie, mascotte de la 1° Biennale International de Peinture d'Enfants. Dessin de Ksenia Milicevic
La chouette Kaie, mascotte de la 1° Biennale International de Peinture d'Enfants. Dessin de Ksenia Milicevic
Type Biennale d'Art
Pays France
Localisation Saint-Frajou
Commissaire Ksenia Milicevic
Date de la première édition 2012
Date d'ouverture 1° Avril
Date de clôture 30 avril
Organisateur(s) Musée de Peinture de Saint-Frajou
Site web [5]

La Biennale internationale de peinture d'enfants est une exposition de travaux d'enfants qui se produit les années paires au Musée de Peinture de Saint-Frajou, Saint-Frajou, France.

Historique[modifier | modifier le code]

La biennale a été fondée par l'artiste peintre Ksenia Milicevic en 2012[1] comme un pont symbolique reliant le Musée de Peinture de Saint-Frajou et l'ancienne école communale dans laquelle est situé le musée. Entre deux biennales, les années impaires, est organisé le Concours pour la Mascotte de la biennale suivante[2]. Les peintures d'enfants sont conservés dans la pinacothèque du Musée de Peinture de Saint-Frajou et mises à la disposition des chercheurs.

Biennale 2012[modifier | modifier le code]

Le sujet de la Biennale 2012 a été libre[3]. Les pays participants : Algérie, Angleterre, Argentine, Bolivie, Bulgarie, Croatie, Espagne, France, Grèce, Mexique, Russie, Sénégal, Tibet. Le premier Prix pour le 1° groupe (6 à 9 ans) a été décerné à Thanassis Lanaris (Grèce) et pour le 2° groupe (10 à 12 ans) à Ana Maria Lecheva (Bulgarie). La mascotte de la Biennale 2012 : la chouette Kaie[4].  

Biennale 2014[modifier | modifier le code]

Le sujet de la Biennale 2014 : L'animal ou l'arbre en voie de disparition dans votre pays[5]. Les pays participants : Algérie, Angleterre, Biélorussie, Bulgarie, Chine, Croatie, France, États-Unis, Myanmar, Pays-Bas, République tchèque, Russie, Roumanie, Taïwan, Tibet, Ukraine, Turquie. Le premier Prix pour le 1° groupe (6 à 9 ans) a été décerné à Mihail Kudryavtsev (Russie) et pour le 2° groupe (10 à 12 ans) à Simion Cristina Maria (Focsani), Roumanie, coordonné par Ortansa Mazilu)[6]. La mascotte de la Biennale 2014 : le panda Tenzin dessiné par Gamze Tunçer (Turquie)[7].

Biennale 2016[modifier | modifier le code]

Le sujet de la Biennale 2016 : L'architecture traditionnelle dans votre pays[8]. La mascotte de la Biennale 2016 : le castor Imhotep dessiné par Tanaya Petrova (Bulgarie)[9]. En 2016, 17 pays ont participé : Albanie, Bulgarie, Croatie, Colombie, Chine, États-Unis, Espagne, RU-Écosse, France, Indonésie, Pologne, République Tchèque, Russie, Roumanie, Serbie, Slovénie, Taïwan[10]. Le 1° prix du 1° groupe a été décerné à Simion Cristina Maria (Focsani), Roumanie (coordonné par Ortansa Mazilu), la gagnante du 1° prix aussi en 2014, le 1° prix de 2° groupe a été remporté par Zi-Shan Ruan, 11 ans, de Taïwan (Taipei). Le travail remarquable des Taiwanais a fait que le 2e prix du premier groupe a été décerné à Li-Ting Lee, 12 ans, tandis que le 2e prix du 2e groupe a été emporté par Serova Ekaterina, 8 ans de Russie (Nizhny Novgorod)[11].

Un EBook sur la Biennale a été réalisé par le Museum children EBook d'Italie, un conte écrit par Bartolomeo Masterly, intitulé Voyage fantastique à la biennale de peinture d'enfants de Saint-Frajou, et presenté à la Foire du livre de jeunesse de Bologne en avril 2016[12].


Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Sylvie Nicola, « Biennale de Peinture d'Enfants », La Gazette, Toulouse,‎
  2. (fr) Grindes Georges, « Lancement de la 2° biennale de peinture d'enfants », Le Petit Journal, Toulouse,‎
  3. (fr) Sylvie Nicola, « Biennale: appele aux artistes en herbe », La Gazette, Toulouse,‎
  4. (fr) Yvelise Charette-Sénac, « Les artistes en herbe ont leur exposition », La Dépêche du Midi, Toulouse,‎
  5. (fr) Yvelise Charette-Sénac, « La 2° Biennale de Peinture d'Enfant est ouverte », La Dépêche, Toulouse,‎
  6. (fr) Sylvie Nicola, « 1° Biennale de Peinture d'Enfants », La Gazette, Toulouse,‎
  7. (fr) Sylvie Nicola, « Enfants du monde à Saint-Frajou », La Gazette, Toulouse,‎
  8. (fr) « 3e Biennale d'art : appel aux très jeunes », La Dépêche, Toulouse[1],‎
  9. (fr) Yvelise Charette-Sénac, « Peinture enfants : la Biennale Internationale a sa mascotte », La Dépêche, Toulouse,‎ , p. 27
  10. (fr) Yvelise Charette-Sénac, « Peinture : regards d'enfance à découvrir », La Dépêche du Midi, Toulouse[2]</,‎ , p. 27
  11. TV reportage FR3, 23/05/2016 [3]</
  12. (fr) Yvelise Charette-Sénac, « La jeunesse à la foire du livre de Bologne », La Dépêche du Midi, Toulouse[4]</,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]