Les Bidochon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bidochon)

Les Bidochon
Série
Auteur Binet
Genre(s) Humour

Thèmes le Français moyen
la vie de couple
Personnages principaux Robert et Raymonde Bidochon
Lieu de l’action France (très) profonde
Époque de l’action XXe et XXIe siècles

Pays Drapeau de la France France
Langue originale français
Éditeur Audie
Première publication en cours
Nb. d’albums 22

Prépublication Fluide glacial
Adaptations Les Bidochon (1996)

Les Bidochon est une série de bandes dessinées française créée par Binet, qui réalise scénario et dessin depuis le début.

Historique[modifier | modifier le code]

Les personnages de la saga apparaissent pour la première fois comme personnages secondaires dans le no 11 du magazine Fluide glacial, en 1977, avant de devenir des héros à part entière l'année suivante.

La série actuelle a été publiée à partir de 1979 dans Fluide glacial. Elle trace le portrait satirique de Robert et Raymonde Bidochon, un couple de Français moyens d'une cinquantaine d'années dont le quotidien est fait de petits travers et influencé par la société de consommation.

Dans leurs premières aventures, le couple Bidochon recueille un chien intellectuel, Kador, qui est le héros d'une série précédente du même auteur, en quatre volumes chez AUDIE.

La série est entièrement en noir et blanc, sauf la couverture. Dans le premier album l'auteur est particulièrement minimaliste (et pratique le second degré) dans les décors puisque, fatigué de les dessiner, il note simplement le nom de l'objet devant être représenté.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Robert Eugène Louis Bidochon : le héros. Fainéant, colérique, « pleutre, lâche, vaniteux et borné » selon son père, Robert est un être immonde et indélicat qui impose ses règles à Raymonde et est l'archétype du Français moyen. Il est bête mais peut avoir quelquefois des éclairs de génie. Comme montré dans l'album La vie de mariage, il est très attaché à sa routine et à son confort. Il porte continuellement un béret et une paire de bretelles. On apprend dans le tome 1 qu'il est stérile, ce qui empêchera le couple d'être parents, au grand désespoir de Raymonde (pour la consoler, Robert adoptera Kador).
  • Raymonde Jeanne Martine Bidochon (née Galopin) : l'héroïne. Elle est la personne sensée du couple. Elle trouve sa vie ennuyeuse et aimerait que Robert soit un peu plus aventureux. Mais elle est aussi très naïve et Robert réussit toujours à lui prouver qu'il a raison. Elle est assez timide mais montre parfois du courage (notamment dans l'album Maison, sucrée maison). Elle cherche souvent à plaire à son mari par des jeux coquins ou un effort vestimentaire... ce qui se couronne rarement de succès. Elle porte toujours une petite robe noire et un tablier.
  • Gisèle : une amie de Raymonde et sa témoin de mariage. Elle n'apprécie pas beaucoup Robert, notamment pour son manque d'ouverture d'esprit. Elle est en couple avec René et, au contraire des Bidochon, ils sont très modernes et affectueux l'un envers l'autre.
  • René : un ami de Robert et son témoin de mariage. C'est un homme actif et travailleur, tout le contraire de Robert. René semble avoir une relation de couple avec Gisèle quasiment parfaite, contrairement à Robert et Raymonde. Ils leur conseillent souvent des nouvelles tendances, comme par exemple l'utilisation d'Internet (Internautes), les téléphones portables (Usent le forfait), la cuisine macrobiotique (Des instants inoubliables), l'écologie (Sauvent la planète)...
  • Rose Bidochon : mère de Robert. Manipulatrice, hyper-protectrice, menteuse, odieuse, la mère de Robert exerce un effet néfaste sur son fils qui se comporte comme un enfant lorsqu'elle a un accident. Raymonde et la mère de Robert sont sans cesse en conflit.
  • Le père Bidochon : père de Robert et mari de Rose, il n'apprécie ni sa femme (qui est méprisante avec lui), ni son fils (qu'il qualifie de « sacré con »). Il meurt d'hémiplégie dans le tome 1. Il était passionné de sculptures sur légumes et s'entendait bien avec Raymonde, la seule qui soit venue le voir à l'hôpital et qui lui accordait un peu d'attention.

Albums[modifier | modifier le code]

La collection des Bidochon.
  1. Roman d'amour (1980)
  2. En vacances (1981)
  3. En habitation à loyer modéré (1982)
  4. Maison, sucrée maison (1983)
  5. Ragots intimes (1983)
  6. En voyage organisé (1984)
  7. Assujettis sociaux (1985)
  8. Vent du soir (1986)
  9. Les fous sont lâchés (1987)
  10. Usagers de la route (1988)
  11. Matin, midi et soir suivi de matin, midi et soir (1989)
  12. Téléspectateurs (1991)
  13. La Vie de mariage (1993)
  14. Des instants inoubliables (1995)
  15. Bidochon mère (môman) (1997)
  16. Toniques (1999)
  17. Usent le forfait (2000)
  18. Voient tout, savent tout (2002)
  19. Internautes (2008) - (Sélection officielle du Festival d'Angoulême 2009)
  20. N'arrêtent pas le progrès (2010)
  21. Sauvent la planète (2012)
  22. Relancent leur couple (2019)
Hors-série
  • Les Bidochon se donnent en spectacle : préface de Marcel Gotlib, texte de la pièce de théâtre de 1989, avec Ça commence il y a 10 ans (BD inédite) et des photos familiales (J'ai Lu BD, 1990)
  • Pensées de chevet : une pensée à méditer par semaine, dans un livret de cuir marron sous cartonnage (2002)
  • Les Bidochon ont 25 ans (2005)
  • Casting Bidochon : hommage par les dessinateurs de Fluide, préface de Gotlib (2007)
  • Il était une fois les Bidochon : 40 ans de bonheur absolu (album collectif) (2016)
  • Un jour au Musée avec les Bidochon (en collaboration avec Patrick Rammade et Pierre Lacôte) :
    • Un jour au Musée avec les Bidochon, Tome 1 (2013)
    • Un 2e jour au Musée avec les Bidochon (2014)
    • Un 3e jour au Musée avec les Bidochon (2015)
    • Un 4e jour au Musée avec les Bidochon (2016)
    • Un 5e jour au Musée avec les Bidochon (2017)
    • Un 6e jour au Musée avec les Bidochon (2019)
    • Un jour au Concert avec les Bidochon (2018)
Courtes histoires et apparitions

Dédicaces[modifier | modifier le code]

La dernière page de chaque album comporte une dédicace de Christian Binet. Elle se compose de trois parties :

  • « Cet album est dédicacé à (...) »
  • « Cet album n'est pas dédicacé à (...) »
  • « D'une façon générale cet album est dédicacé à (...) avec qui mes rapports furent aussi divers qu'enrichissants ».

Adaptations[modifier | modifier le code]

Autour des Bidochon[modifier | modifier le code]

  • Les Bidochons (avec un « s » final) est un groupe de rock parodique, dont le nom est inspiré de la bande dessinée. Certaines pochettes de leurs albums ont été créées par Binet lui-même.
  • Une famille française nommée Bidochon a intenté un procès à Binet en 1995, estimant avoir été lésée par l'homonymie. Elle a été déboutée en 1998[1], au motif qu'elle avait attendu de nombreuses années avant de se manifester et que le tort supposé n'était donc pas si insupportable.
  • Le terme « bidochon » est parfois utilisé pour désigner une personne présentant les mêmes caractéristiques que Robert, à savoir un bon « Français moyen », ou un couple de « Français moyens » un peu caricaturaux, et donc semblables aux Bidochon. À ce titre, « bidochon » peut être perçu comme une insulte[réf. souhaitée].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Périodiques[modifier | modifier le code]

Prépublication dans le magazine Fluide glacial

Éditeurs[modifier | modifier le code]

  • AUDIE : tomes 1 à 19 (première édition des tomes 1 à 19)
  • AUDIE : hors-série Les Bidochon ont 25 ans et Casting Bidochon.

Pastiches et parodies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gaumer 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Il était une fois Les Bidochon, Paris, Audie, coll. « Fluide glacial série or », , 99 p. (ISSN 0339-7580)
  • Patrick Gaumer, « Bidochon (les) », dans Dictionnaire mondial de la BD, Larousse, (ISBN 978-2035843319), p. 82.
  • Henri Filippini, « Les Bidochon », dans Dictionnaire de la bande dessinée, Bordas, (ISBN 9782047299708), p. 88.
  • Yves Frémion, « Cahier historique : Binet, le retour des Bidochon », Les Cahiers de la bande dessinée, no 8,‎ , p. 162-169.
  • Paul Gravett (dir.), « De 1970 à 1989 : Les Bidochon », dans Les 1001 BD qu'il faut avoir lues dans sa vie, Flammarion, (ISBN 2081277735), p. 411.
  • Christophe Quillien, « Enfants terribles et dames indignes : madame Biodchon », dans Elles, grandes aventurières et femmes fatales de la bande dessinée, Huginn & Muninn, (ISBN 9782364801851), p. 192.

Liens externes[modifier | modifier le code]