Bicaz (Neamț)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bicaz.
Bicaz
Blason de Bicaz
Héraldique
Bicaz (Neamț)
Administration
Pays Drapeau de la Roumanie Roumanie
Région Moldavie
Județ Stema Neamt.svg Neamț
Maire
Mandat
Nicolae Sălăgean (d)
depuis
Code postal 615 100
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 6 543 hab.[1] ()
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 55′ nord, 26° 05′ est
Altitude 432 m
Superficie 14 890 ha = 148,90 km2
Fuseau horaire +02:00 (heure d'hiver)
+03:00 (heure d'été)
Divers
Fondation 1625
Localisation
Localisation de Bicaz
Localisation de Bicaz dans le județ de Neamt

Géolocalisation sur la carte : Roumanie

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Bicaz

Géolocalisation sur la carte : Roumanie

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Bicaz
Liens
Site web www.primariabicaz.ro

Bicaz (Bécás en hongrois) est une commune roumaine du județ de Neamț, dans la région historique de Moldavie et dans la région de développement du Nord-Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Bicaz est située dans l'ouest du județ, entre les Monts Ceahlău au nord et les Monts Tarcăului au sud, sur la Bistrița, à son confluent avec la Bicaz, à 25 km à l'ouest de Piatra Neamț, le chef-lieu du județ.

La ville, située au débouché des Gorges de la Bicaz est environnée de sommets comme le Mont Sima (1 147 m d'altitude), le Bâtea Stegea (1 316 m d'altitude) ou le Mont Cosmița (1 015 m d'altitude).

La municipalité est composée de la ville de Bicaz elle-même et des six villages suivants (population en 1992)[2] :

  • Bicaz (4 447) ;
  • Capșa (797) ;
  • Dodeni (2 308) ;
  • Izvoru Alb (223) ;
  • Izvoru Muntelui (461) ;
  • Potoci (277) ;
  • Secu (122).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1625, sur un document émanant de la cour du prince de Moldavie Radu IX Mihnea.

Bicaz intègre le premier état roumain dès 1859. Jusqu'en 1918, Bicaz est une ville frontière avec l'Empire austro-hongrois, situation qui change avec le rattachement de la Transylvanie au royaume roumain en 1918.

Bicaz est restée un petit village vivant de l'exploitation des forêts jusque dans les années 1950 et la construction d'un grand barrage sur la Bistrița qui a permis l'urbanisation et le développement de l'industrie.

En 1960, Bicaz obtient le statut de ville.

Politique[modifier | modifier le code]

Le Conseil Municipal de Bicaz compte 15 sièges de conseillers municipaux. À l'issue des élections municipales de juin 2012, Nicolae Sălăgean (PSD) a été élu maire de la commune[3].

Élections municipales de 2012[4]
Parti Nombre de conseillers
Union sociale-libérale 8
Alliance électorale populaire 6
Parti populaire - Dan Diaconescu 1

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[5] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune compte 6 543 habitants, dont 92 % de Roumains 3 % de Roms (pour 5 % de la population l'appartenance ethnique n'est pas connue)[1].

Évolution démographique
1966 1977 1992 2002 2007 2011
8 368 9 477 8 581 8 428 8 638[6] 6 543[1]

Économie[modifier | modifier le code]

Le barrage d'Izvoru Muntului sur la Bistrița

L'économie de la commune repose sur l'exploitation des forêts, la transformation du bois et l'élevage.

En 1960 a été terminé le barrage sur la Bistrița et l'usine hydro-électrique d'une puissance de 250 MW. Une des plus importantes cimenteries de Roumanie s'est installée à proximité (Carpat Cement). Cette entreprise a été rachetée il y a quelques années par la firme allemande HeidelbergCement.

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

BIcaz est située sur la route nationale DN15 qui la met en relation avec Piatra Neamț à l'est et le județ de Harghita et Târgu Mureș à l'ouest ainsi que Vatra Dornei et Bistrița par la route nationale DN17B. De Bicaz part également la route nationale DN12C qui rejoint Gheorgheni.

Voies ferrées[modifier | modifier le code]

La Gare de Bicaz est le point de départ de la ligne Bicaz-Piatra Neamț-Bacău.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

le lac Bicaz

Bicaz possède un Musée d'histoire ouvert en 1958 dans un ancien théâtre.

La ville se trouve d'autre part au centre de plusieurs centres d'intérêt touristique majeur :

  • Le lac Bicaz (lac de retenue) et le barrage construit dans le village d'Izvoru Muntului (Barajul Izvorul Muntului).
  • Le Parc National des Monts Ceahlău, à 10 km à l'ouest d'une superficie de 5 800 ha (point culminant, Mont Ocolașul : 1 907 m).
  • Le Parc National des gorges de la rivière Bicaz plus à l'ouest.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

(ro) Site officiel de la ville