Bicaz (Maramureș)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bicaz.
Bicaz
Bicaz01.jpg
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Bicaz (Maramureș) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
29,19 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Bicaz jud Maramures.png
Démographie
Population
1 124 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
38,5 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Dorin Flaviu Mitre (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
437040Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Bicaz (Bikácfalva en hongrois, Farrendorf en allemand) est une commune roumaine du județ de Maramureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Bicaz est située à l'extrémité sud-ouest du județ, à la limite avec le județ de Satu Mare, à 50 km de Baia Mare, la préfecture du județ.

La commune se compose des villages de Bicaz (645 habitants en 2002), de Ciuta (246 habitants en 2002) et de Corni (396 habitants en 2002).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1461, sur une liste de fiefs appartenant à la famille Dragfi.

En 1723, fut construite l'église en bois « Sfintii Arhangeli Mihail și Gavriil » (Saints Archanges Michel et Gabriel), de rite orthodoxe, répertoriée comme monument historique[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, la commune comptait 2 028 Roumains (97,6 % de la population)[2].

En 1930, les autorités recensaient 2 121 Roumains ainsi qu'une petite communauté juive de 42 personnes (1,9 %) qui fut exterminée par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

En 2002, la commune comptait 1 286 Roumains (94,3 %)[3].

Évolution démographique
1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002 2007
1 7531 9422 0782 1852 4782 0141 5331 2871 174[4]

Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture et l'exploitation forestière sont les bases de l'économie locale (2 795 ha de terres agricoles).

Notes et références[modifier | modifier le code]