Bicaz-Chei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bicaz.
Bicaz-Chei
Blason de Bicaz-Chei
Héraldique
Bicaz-Chei
Les Gorges de Bicaz
Administration
Pays Drapeau de la Roumanie Roumanie
Région Moldavie
Județ Stema Neamt.svg Neamț
Maire
Mandat
Ghiorghe Oniga (d)
depuis
Code postal 617 060
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 4 089 hab. ()
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 49′ 01″ nord, 25° 52′ 59″ est
Altitude 670 m
Superficie 10 213 ha = 102,13 km2
Fuseau horaire +02:00 (heure d'hiver)
+03:00 (heure d'été)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Roumanie

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Bicaz-Chei

Géolocalisation sur la carte : Roumanie

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Bicaz-Chei
Liens
Site web www.primariabicazchei.ro

Bicaz-Chei (Békásszoros en hongrois) est une commune roumaine du județ de Neamț, dans la région historique de Moldavie et dans la région de développement du Nord-Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Bicaz-Chei est située dans l'ouest du județ, à la limite avec le județ de Harghita, le long des Gorges de la Bicaz, unique passage entre la Transylvanie et Moldavie, entre les Monts Ceahlău au nord et les Monts Tarcăului au sud. La ville de Bicaz se trouve à 20 km au nord-est et le chef-lieu du județ, Piatra Neamț, à 47 km plus à l'est.

La municipalité est composée des quatre villages suivants (population en 1992)[1] :

  • Bicaz-Chei (3 301), siège de la municipalité ;
  • Bârnadu ;
  • Gherman (113) ;
  • Ivaneș (895).

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Bicaz-Chei faisait autrefois partie de la principauté de Transylvanie et appartenait donc au Royaume de Hongrie. En 1918, avec la dislocation de l'Empire austro-hongrois, Bicaz-Chei intègre l'état roumain. Elle est alors détachée du comitat de Ciuc et elle est rattachée au județ de Neamț.

La petite communauté juive fut exterminée durant la Seconde Guerre mondiale.

Politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2000 en cours Ghiorghe Oniga PSD  
Composition du conseil municipal[2]
Parti Sièges
Parti social-démocrate (PSD) 12
Parti national libéral (PNL) 1

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[3] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1930, Bicaz-Chei abritait 3 867 Roumains (95,27 %), 99 Hongrois (2,44 %), 11 Allemands (0,27 %), 47 Juifs (1,16 %) et 31 Tsiganes[4].

En 2002, la commune compte 4 541 Roumains (97,34 %) et 119 Tsiganes (2,55 %)[3].

Évolution démographique
1930 1956 1977 1992 2002 2007
4 059 4 073 4 283 4 414 4 665 4 798[5]

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune repose sur l'exploitation des forêts, la transformation du bois, l'élevage et le tourisme.

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Bicaz-Chei se trouve sur la route nationale DN12C qui relie Bicaz et Piatra Neamț avec Gheorgheni et le județ de Harghita.

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

Les Gorges de Bicaz
  • Parc National des Gorges de Bicaz, réserve géologique qui s'étend sur 10 km dans le Massif du Hășmaș, le long de la rivière Bicaz. Le parc a une superficie de 6 675 ha (altitude minimale : 670 m, altitude maximale : 1 792 m). Les gorges sont due à l'érosion des calcaires et forment des paysages spectaculaires, propices par endroit à l'escalade.
  • Parc National de Ceahlău, qui culmine au mont Ocolasul Mare à 1 907 m d'altitude.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Carte du județ de Neamț

Notes et références[modifier | modifier le code]