Bibliothèque nationale de Chine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bibliothèque nationale de Chine
North wing of the National Library of China (20220721110537).jpg
Histoire
Fondation
Prédécesseur

1909-1949: Bibliothèque métropolitaine

1950-1998: Bibliothèque de Beijing
Cadre
Type
Siège

No.33, Zhongguancun Nandajie, Haidian District, Beijing, 100081,

China
Pays
Coordonnées
Organisation
Direction
Han Yongjin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Organisation mère
Ministry of Culture and Tourism of the People's Republic of China (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
(zh-Hans) www.nlc.cnVoir et modifier les données sur Wikidata

Bibliothèque nationale de Chine
Intérieur de la bibliothèque

La Bibliothèque nationale de Chine (chinois : 中国国家图书馆) est la bibliothèque nationale de la République populaire de Chine et une des plus grandes bibliothèques d'Asie avec plus de 26 millions de volumes, dont plus de 30 000 livres rares contemporains.

La bibliothèque a été fondée à Pékin le , sous la dynastie des Qing. Sa dénomination actuelle date du .

La Bibliothèque nationale de Chine et la Bibliothèque nationale de France ont signé un accord de coopération le 29 mars 2007[1].

Responsabilités[modifier | modifier le code]

Les responsabilités principales de la BnC comprennent :

  • la collecte et la préservation des publications nationales et étrangères ;
  • la coordination nationale des travaux de préservation et de conservation des documents ;
  • la fourniture de services d'information et de référence au gouvernement central, aux autorités nationales, aux organisations sociales et au grand public ;
  • la recherche sur la théorie des sciences de la bibliothèque et le développement de la bibliothéconomie ;
  • l'offre des conseils à d'autres bibliothèques en Chine ;
  • l'accomplissement de sa fonction dans les échanges culturels internationaux en participant aux activités de la Fédération internationale des associations et institutions de bibliothécaires (IFLA) et d'autres organisations internationales connexes,
  • ainsi que la promotion des échanges et de la coopération avec d'autres bibliothèques en Chine et à l'étranger[2].

Collection[modifier | modifier le code]

La Bibliothèque nationale de Chine contient la plus grande collection sur la littérature chinoise et l'histoire du pays, dont plus de 270 000 anciens livres chinois rares et plus de 200 000 atlas chinois anciens et récents. Par exemple, la BnC conserve des fragments des Classiques en pierre de Xiping.

En décembre 2017, la collection de la BnC comprend 37 686 187 volumes, articles et objets divers[3]. Sa collection comprend précisément tous les livres publiés en Chine ( y compris 3 090 livres en braille); des livres en langues étrangères; des périodiques; des journaux; des collections spéciales ( livres rares, atlas, photographies, dissertations doctorales chinoises, etc.); des documents visuels et sonores; des publications électroniques[3].

Services offerts[modifier | modifier le code]

Pour les organismes législatifs de prise de décision du gouvernement central[modifier | modifier le code]

Fournir un support d'information documentaire et une garantie pour la prise de décision législative du gouvernement central.

Pour les instituts d'enseignement et de recherche[modifier | modifier le code]

Fournir des services d'information sur la littérature, des services de référence et un soutien aux activités académiques pour les instituts d'enseignement et de recherche nationaux et étrangers.

Pour la communauté de la bibliothèque[modifier | modifier le code]

Assurer la tutelle des bibliothèques à tous les niveaux et la formation professionnelle des bibliothécaires en poste.

Pour le grand public[modifier | modifier le code]

Fournir des services d'information sur la littérature et des services d'éducation culturelle au public afin de satisfaire ses besoins d'apprentissage et de recherche[4].

Bibliothèque numérique[modifier | modifier le code]

À partir de 1998, la Bibliothèque nationale de Chine a commencé à mettre en place un projet de mise en œuvre du « Projet de bibliothèque numérique de Chine ». À l'heure actuelle, certains des documents de la collection ont été numérisés et certains d'entre eux ont commencé à fournir des services à la société. En novembre 2001, la deuxième phase du projet de Bibliothèque nationale et le projet de Bibliothèque numérique nationale ont été officiellement approuvés, et la construction de la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale a été intégrée au dixième plan quinquennal de la Chine et au plan de construction de l'infrastructure du centre d'information industrie. Le 9 septembre 2008, la Bibliothèque numérique nationale de Chine a ouvert ses portes et la bibliothèque numérique mobile a également ouvert ses portes en même temps[5]. Le nouveau bâtiment peut accueillir près de 8000 visiteurs par jour et peut contenir une collection allant de 12 à 14 millions de documents. La surface totale est de 80,538 m2 et il y a 2 900 places assises. En considérant la surface de l’ancien et du nouveau bâtiment, la Bibliothèque nationale de Chine est aujourd’hui la troisième plus grande bibliothèque nationale dans le monde[6].

Dès son ouverture, la Bibliothèque numérique nationale de Chine a développé un nouveau modèle de services pour répondre à la demande grandissante en ce qui concerne l’utilisation des technologies numériques. Elle est devenue un véritable centre d’apprentissage pour le développement de connaissances sur l’utilisation du web en offrant des services d’information spécialisés et accessibles à tous. La télévision sur le web, des liseuses électroniques, des zones et du matériel adaptés pour les personnes ayant un handicap visuel et des CD ne sont que quelques-unes des technologies qui sont proposées sur place. L’architecture intègre des éléments représentant le passé, le présent et le futur. Les zones de lecture sont plus nombreuses et plus spacieuses et d’autres endroits dans la bibliothèque servent d’espace d’exposition ou encore de centres d’apprentissages où l'on peut s'adonner à diverses formations [6].

La Bibliothèque nationale de Chine et le projet des centres culturels chinois[modifier | modifier le code]

Parmi ses nombreuses responsabilités, la Bibliothèque nationale de Chine a le devoir de développer et entretenir des relations de coopération avec les autres bibliothèques de son pays et à l’étranger dans le but de faire briller la culture et la littérature chinoise partout dans le monde [7]. Pour atteindre cet objectif, elle contribue à l’implantation des centres culturels chinois. Ces centres visent notamment à promouvoir les échanges culturels entre la Chine et les pays participants.  La contribution de la Bibliothèque nationale de Chine dans ce projet se situe surtout dans le développement et la mise en place de services d’information dans les pays participants, notamment l’implantation de bibliothèques offrant de la documentation concernant la Chine (culture, histoire, vie sociale, etc.). Depuis 1980, 20 centres culturels chinois ont été implantés un peu partout dans le monde [8].

Accord de coopération avec la Bibliothèque nationale de France[modifier | modifier le code]

Centre culturel chinois à Paris, France

Le 29 mars 2007, la Bibliothèque nationale de Chine a signé un accord de coopération avec la Bibliothèque nationale de France pour fin d'échanges documentaires et professionnels[1]. Un des résultats de cette coopération est le lancement du Bibliothèque numérique France-Chine en 2017[9]. Il s'agit de la quatrième bibliothèque de la collection numérique « Patrimoines partagés »[10],[11]. La plateforme Bibliothèque numérique France-Chine offre l'accès à plus de 7000 documents issus de la collection sinologique sélectionnés par la BnF et la BnC[9]. Ce projet est une collaboration entre la Bibliothèque nationale de France, la Bibliothèque nationale de Chine, la Bibliothèque municipale de Lyon (possédant une collection très riche en ouvrages chinois) et la Bibliothèque Diplomatique Numérique (accessible gratuitement en France et regroupant de nombreux documents numérisés d’intérêt patrimonial) [12],[13].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Programmes de recherche - Bibliothèque nationale de Chine », sur actions-recherche.bnf.fr (consulté le )
  2. National Library of China, « Introduction », sur www.nlc.cn (consulté le )
  3. a et b National Library of China, « Overview of Library Collections », sur www.nlc.cn (consulté le )
  4. National Library of China, « Service Clients », sur www.nlc.cn (consulté le )
  5. China National Microfilming Centre for Library Resources, « 热烈祝贺中国国家数字图书馆开馆 », sur www.nlc.cn (consulté le )
  6. a et b « China: Libraries, Archives, and Museums », dans Encyclopedia of Library and Information Science, Fourth Edition, CRC Press, (ISBN 978-1-4665-5260-9, DOI 10.1081/e-elis4-120043546, lire en ligne), p. 886–915
  7. Ray Prytherch, Harrod's librarians' glossary and reference book: A directory of over 10,200 terms, organizations, projects and acronyms in the areas of information management, library science, publishing and archive management, Taylor and Francis Group, , p. 752
  8. « Fonctions principales du centre culturel » [html], sur Centre culturel chinois, (consulté le )
  9. a et b Bibliothèque nationale de France, « Bibliothèque numérique France-Chine » [PDF], sur www.bnf.fr, (consulté le )
  10. ANNE-LYS THOMAS, « La BnF crée la bibliothèque numérique France-Chine », sur www.artnewspaper.fr, (consulté le )
  11. Bibliothèque nationale de France, « Patrimoines Partagés », sur BnF - Site institutionnel (consulté le )
  12. « Découvrir le projet », sur BnF/National Library of China (consulté le )
  13. Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, « Une bibliothèque numérique pour les affaires étrangères », sur Bibliothèque numérique diplomatique (consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Blondel, Prestigieuses bibliothèques du monde, Toulouse, Oxus, , 239 p. (ISBN 978-2-84898-160-4).

Lien externe[modifier | modifier le code]