Bibliothèque municipale à vocation régionale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La médiathèque d'Orléans, première BMVR entrée en service, en 1994.
L'Alcazar à Marseille, BMVR ayant la plus grande surface publique.

Les bibliothèques municipales à vocation régionale (BMVR) sont, en France, des bibliothèques municipales présentant des critères spécifiques, qui les ont rendues éligibles à un programme lancé par l'État pour financer la mise en place de bibliothèques centrales dans douze grandes villes qui en étaient encore dépourvues au milieu des années 1990.

Description[modifier | modifier le code]

Le programme des BMVR a été créé par l'article 4 de la loi du 13 juillet 1992[1]. Les critères pour qu'une bibliothèque fasse partie de ce programme ont été définis par le décret du 5 février 1993[2] :

  • l'établissement devait être implanté dans une commune ou un groupement de communes d'au moins 100 000 habitants, ou dans un chef-lieu de région ;
  • l'établissement devait posséder un fonds de livres imprimés de plus de 250 000 volumes ;
  • l'établissement devait programmer une construction ou extension de locaux d’une surface minimale calculée en fonction de la population : 50 m2 par tranche de 1 000 habitants jusqu'à 200 000 habitants, ou 10 000 m2 au-delà ;
  • le projet devait intégrer la présence de plusieurs supports documentaires et une utilisation des nouveaux moyens de communication ;
  • le projet devait s'accompagner d'un projet de travail en réseau comportant notamment un réseau informatique d'information bibliographique et d'accès aux catalogues ; il devait participer à la circulation régionale des documents et coopérer en matière d'acquisition, de conservation, d'animation ou de formation.

L'appellation de BMVR ne recouvre donc usuellement que les bibliothèques construites dans le cadre de ce programme, à l'exclusion des bibliothèques centrales construites avant cette période comme Lyon ou Nîmes, qui remplissent néanmoins les conditions requises. Ceci explique le fait qu'on ne trouve aucune BMVR en Rhône-Alpes alors qu'il y en a trois en Champagne-Ardenne.

De par l'organisation administrative française, le rôle de tête d'un réseau de coopération régionale reste encore à trouver.

Liste des BMVR[modifier | modifier le code]

Le programme des BMVR avait une durée limitée dans le temps : en effet, seuls les projets validés avant le 31 décembre 1997 pouvaient prétendre à ce financement de l'État. Douze d'entre eux ont donc été retenus, et leur liste fut publiée dans un arrêté du 8 juin 1998[3] :

Elles sont par ailleurs toutes des bibliothèques municipales classées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loi no 92-651 du 13 juillet 1992 relative à l'action des collectivités locales en faveur de la lecture publique et des salles de spectacle cinématographique, JORF no 163 du 16 juillet 1992, p. 9514, NOR INTX9200036L, sur Légifrance.
  2. Décret no 93-174 du 5 février 1993 modifiant le décret no 86-424 du 12 mars 1986 relatif au concours particulier de la dotation générale de décentralisation pour les bibliothèques municipales, JORF no 32 du 7 février 1993, p. 2086, NOR INTB9300052D, sur Légifrance.
  3. Arrêté du 8 juin 1998 relatif à la liste des opérations ouvrant droit au bénéfice des crédits de la troisième part du concours particulier de la dotation générale de décentralisation pour les bibliothèques municipales, JORF no 137 du 16 juin 1998, p. 9112, NOR INTB9800237A, sur Légifrance.
  4. « L'Alcazar, la nouvelle médiathèque de Marseille », Livres Hebdo, no 488,‎ , p. 66.
  5. Gilles Gudin de Vallerin, « La bibliothèque municipale à vocation régionale de Montpellier, treize ans après l'ouverture », dans Bibliothèques d'aujourd'hui : À la conquête de nouveaux espaces, Paris, Cercle de la Librairie, coll. « Bibliothèques », (DOI 10.3917/elec.bisb.2014.01.0417, lire en ligne), p. 417–419.
  6. Galaud 2009.
  7. Élodie Maurot, « Une lecture à travers les siècles à la médiathèque Chirac », La Croix, .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Dans le Bulletin des bibliothèques de France :

  • Sabrina Le Bris, « Les bibliothèques municipales à vocation régionale : quelles missions ? », Bulletin des bibliothèques de France, no 6,‎ , p. 34–38 (lire en ligne).
  • Marion Lorius et Thierry Grognet, « Les bibliothèques municipales à vocation régional : Du mythe à la réalité », Bulletin des bibliothèques de France, no 3,‎ , p. 17–24 (lire en ligne).
  • Marc Germain et Marion Lorius, « Architectures des bibliothèques municipales à vocation régionale : Programmes, projets », Bulletin des bibliothèques de France, no 3,‎ , p. 39–48 (lire en ligne).
  • Isabelle Masse, « Architecture(s) de bibliothèques : 12 grandes réalisations en régions (1992-2000) », Bulletin des bibliothèques de France, no 3,‎ , p. 98–99 (lire en ligne).
  • Nicolas Galaud, « BMVR, où en est-on ? », Bulletin des bibliothèques de France, no 3,‎ , p. 76–77 (lire en ligne).

Autres :

  • Livia Rapatel, « Quels services ? L'exemple des bibliothèques municipales à vocation régionale », dans Anne-Marie Bertrand, Émilie Bettega, Catherine Clément, Thierry Ermakoff, Christophe Evans, Cristina Ion, David-Georges Picard, Livia Rapatel et Valérie Tesnière, Quel modèle de bibliothèque ? (textes des travaux issus d'un séminaire mené à l'ENSSIB en 2007 dans le cadre du cycle Jalons pour une histoire des bibliothèques au XXe siècle), Villeurbanne, Presses de l'ENSSIB, coll. « Papiers / Généalogies », , 183 p. (ISBN 978-2-910227-73-9, DOI 10.4000/books.pressesenssib.758), p. 154–173.