Bibliothèque Vallicelliane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Oratoire des Philippins, siège de la Bibliothèque vallicelliane.

La Bibliothèque vallicelliane (en italien : Biblioteca Vallicelliana) est une bibliothèque située à Rome, au second étage de l’oratoire des Philippins sur la piazza della Chiesa Nuova dans le rione de Parione.

Fondée au XVIIe siècle, elle tire son nom de l'église Santa Maria in Vallicella, à côté de laquelle elle se trouve. Le bâtiment a été conçu au XVIIe siècle par l’architecte Francesco Borromini et construit sur commission de la Congrégation de l'Oratoire de Philippe Néri, dans les années 1637-1667.

Le fond, issu à l’origine des œuvres appartenant à Néri, se compose principalement d’ouvrages sur l’histoire de l’Église au XVIe siècle, durant la Réforme et la Contre-Réforme. La Vallicelliane gère également le patrimoine bibliographique de la Società romana di storia patria.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

La collection de la Vallicelliane se compose d’environ 130 000 volumes, dont 3 000 manuscrits et quelques incunables. Il y a aussi des collections de gravures et de photographies anciennes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Elena Pinto, La biblioteca Vallicelliana in Roma, Roma, Società Romana di Storia Patria, 1932.
  • (it) Anna Maria Giorgetti Vichi e Sergio Mottironi (compilato da), Catalogo dei manoscritti della Biblioteca Vallicelliana, Roma, Istituto Poligrafico dello Stato - Libreria dello Stato, 1961.
  • (it) Alberto Manodori Sagredo (a cura di), Da Oriente e da Occidente: genti e luoghi nelle antiche fotografie della Biblioteca Vallicelliana, Roma, Retablo, 2000.
  • (it) Barbara Tellini Santoni (a cura di), Biblioteca Vallicelliana : guida breve, Roma, Retablo, 2001.
  • (it) Alberto Manodori Sagredo (a cura di), Venezia nelle fotografie di Carlo Naya della Biblioteca Vallicelliana, Roma, Biblioteca Vallicelliana, 2008.
  • (it) Giuseppe Finocchiaro (a cura di), I libri di Cesare Baronio in Vallicelliana, Roma, Biblioteca Vallicelliana, 2008.
  • (it) Giuseppe Finocchiaro, Vallicelliana segreta e pubblica : Fabiano Giustiniani e l'origine di una biblioteca universale, Firenze, Leo S. Olschki, 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]