Bibliographie sur Élisée Reclus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La bibliographie sur Élisée Reclus recense les principaux ouvrages publiés sur Élisée Reclus. Les ouvrages sont classés par thèmes et dans chaque thème par ordre chronologique d'édition.

Ouvrages biographiques[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

Dans d'autres langues[modifier | modifier le code]

  • (ru) Nikolaï Konstantinovitch Lebedev, Ėlize Rekliu kak chelovek, uchenyï i myslitel [« Élisée Reclus, l’homme, le savant, le penseur »], Moscou et Petrograd, éd. Golos Truda, , 119 p.
    Réédition partielle par Natalia Alexeievna Lebedeva, 1956.
  • (de) Max Nettlau, Élisée Reclus, Anarchist und Gelehrter (1830-1905) [« Élisée Reclus, anarchiste et érudit (1830-1905) »], Berlin, Verlag der Syndikalist/Fritz Kater, , 345 p. (notice BnF no FRBNF32482765).
  • (es) Max Nettlau (trad. de l'allemand par V. Orobón Fernández), Eliseo Reclus, la vida de un sabio justo y rebelde [« Élisée Reclus, la vie d'un sage juste et rebelle »], vol. 2, Barcelone, Publicaciones de La Revista Blanca, 1929-1930, 293 et 312 p..
    La biographie de référence.
  • (pt) Emílio Costa, Élisée Reclus : Uma figura moral, Lisbonne, Cadernos da Seara Nova, coll. « Biografias », , 46 p.Lire en ligne sur mosca-servidor.xdi.uevora.pt ; lire en ligne sur reclusbrasil.noblogs.org.
  • (ja) Ishikawa Sanshirō (de), Eerize Rukusuru, shiisô to shôgai [« Élisée Reclus, sa pensée et sa vie »], Tokyo, Kokumin Kagaku-sha (réimpr. 1983) (1re éd. 1948).
  • (en) Gary S. Dunbar, Élisée Reclus : Historian of Nature, Hamden, Archon Books (Shoe Spring Press), , 193 p.Critique de Pierre George, Annales de géographie, 1979 - Critique p. 1 p. 2 de George Kish, Book Reviews, 1979.
  • (es) María Teresa Vicente Mosquete, Eliseo Reclus, la geografía de un anarquista, Barcelone, Los Libros de la Frontera, coll. « Realidad geografica » (no 5), , 304 p. (ISBN 8-48570925-X et 978-8-48570925-0).
  • (pt) Manoel Correia de Oliveira Andrade (pt), Élisée Reclus, Geographia, São Paulo, Ática (pt), coll. « Grandes Cientistas Sociais » (no 49), , 200 p. (lire en ligne).
  • (en) Marie Fleming, The Geography of Freedom : the Odyssey of Élisée Reclus, Montréal, Black Rose Books, , 246 p..
  • (it) Federico Ferretti, Il mondo senza la mappa : Élisée Reclus e i geografi anarchici, Milan, Zero in Condotta, coll. « Classici dell'anarchismo », , 248 p. (ISBN 88-9595019-4 et 978-88-9595019-8, présentation en ligne).
  • (pt) Ronald Creagh, Philippe Pelletier, Georges Roques et Tom Steele, Élisée Reclus e a geografia das liberdade, São Paulo, Editora Imaginário et Expressão & Arte Editora, , 128 p. (ISBN 857935040-9 et 978-857935040-5, présentation en ligne).

Ouvrages et études spécialisées[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

Dans d'autres langues[modifier | modifier le code]

  • (en) Joseph Ishill, Élisée and Élie Reclus : In memoriam, Berkeley Heights, The Oriole Press, , xvi-360 p.Lire en ligne sur wardmac.pitzer.edu.
  • (en) Marie Fleming, The Anarchist Way to Socialism : Élisée Reclus and Nineteenth-Century European Anarchism, London, éd. Croom Helm et Totowa, éd. Rowman & Littlefield Publishers, , 299 p. (ISBN 0-85664867-1 et 978-0-85664867-0).
  • (de) Peter Jud, Élisée Reclus und Charles Perron, Schöpfer der « Nouvelle Géographie universelle » : Ein Beitrag zur geographischen Wissenschaftshistorie des 19. Jahrhunderts [« Élisée Reclus et Charles Perron, créateurs de la « Nouvelle Géographie universelle » : Une contribution à l'histoire scientifique géographique du XIXe siècle »] (Inaugural dissertation zur Erlangung der Philosophischen Doktorwürde vorgelegt der Philosophischen Fakultät der Universität Zurich [Mémoire inaugural pour l'obtention du doctorat de philosophie de l'Université de Zurich]), Constance, Stadler Verlag, , XX-277 p. (notice BnF no FRBNF34940078)Couverture de l'ouvrage.
  • (en) Gary S. Dunbar, The History of Geography. Collected Essays, Utica, Dodge-Graphic Press inc., , 218 p.Critique de Numa Broc, Annales de géographie, 1997.
  • (it) Federico Ferretti, Anarchici ed editori : Reti scientifiche, editoria e lotte culturali attorno alla Nuova Geografia Universale di Élisée Reclus (1876-1894) [« Anarchistes et éditeurs : Réseaux scientifiques, édition et luttes culturelles autour de la Nouvelle Géographie Universelle d'Élisée Reclus (1876-1894) »], Milan, Zero in Condotta, coll. « Studi storici », , 263 p. (ISBN 88-9595018-6 et 978-88-9595018-1, présentation en ligne).
  • (es) Guénola Capron, Carmen Icazuriaga Montes, Silvana Levi, Eulalia Ribera Carbó et Virginie Thiébaut (coord.), La geografía contemporánea y Élisée Reclus, Mexico, Publicaciones de la Casa Chata [CEMCA, COLMICH (es)-CentroGeo (es), CIESAS (es), Institut Mora (es)], , 308 p. (ISBN 978-607-486-148-8, DOI 10.4000/books.cemca.2552, lire en ligne).
  • (it) Federico Ferretti, Da Strabone al cyberspazio : Introduzione alla storia del pensiero geografico, Milan, Edizioni Angelo Guerini e Associati SpA, coll. « Guerini Scientifica », , 208 p. (ISBN 978-88-8107371-9, présentation en ligne).

Colloques, rencontres, conférences[modifier | modifier le code]

  • Élisée Reclus, actes du colloque organisé à Bruxelles les 1er et 2 février 1985 par l’Institut des Hautes Études de Belgique et la Société Royale Belge de Géographie, édités par l'Institut des hautes études de Belgique et la Société royale belge de Géographie, Revue belge de géographie (Bruxelles), n° 110/1, 1986, 183 p.
  • Rencontres Élisée Reclus, Orthez, décembre 2005, programme.
  • Marcella Schmidt di Friedberg (éd.), Élisée Reclus : natura ed educazione, Milan, Bruno Mondadori, 2007, 296 p., actes du colloque de Milan, 12-13 octobre 2005 (certaines contributions sont aussi publiées en français).
  • Xavier Arnau, Lluís Calvo, Álvaro Girón et Francesc Nadal, Ciència i compromís social : Élisée Reclus (1830-1905) i la geografia de la llibertat, Barcelone, Publicacions de la Residència d’Investigadors CSIC-Generalitat de Catalunya, 2008, 176 p., actes d'un cycle de conférences, Barcelone, novembre 2005 texte intégral à télécharger (catalan, espagnol, français).
  • Jean-Paul Bord, Raffaele Cattedra, Ronald Creagh, Jean-Marie Miossec, Georges Roques (éd.), Élisée Reclus, Paul Vidal de la Blache, la géographie, la cité et le monde. Autour de 1905, Paris, L’Harmattan, 2009, 314 p., actes du colloque de Montpellier et Pézenas, 4-6 juillet 2005 (ISBN 978-2-296-10101-2), notice éditeur.
  • Élisée Reclus, l’Orient et l’Occident à l’âge des empires, journée d’étude EHESS et équipe EHGO, Paris, 30 mai 2012, présentation.
  • Philippe Pelletier, Élisée Reclus, théorie géographique et théorie anarchiste, éd. de conférences en français de la Rencontre internationale de l’anarchisme (Saint-Imier, 8-12 août 2012), Paris, Place d’armes, 2013, 131 p., p. 5-46.
  • Isabelle Lefort et Philippe Pelletier (coord.), Élisée Reclus et nos géographies, textes et prétextes, Paris, éd. Noir et Rouge, 2013, 453 p., sélection de contributions au colloque de Lyon des 7-9 décembre 2005, notice. Le tour d'horizon analytique le plus complet sur l'homme et l'œuvre.

Thèses[modifier | modifier le code]

  • Béatrice Giblin, Élisée Reclus, géographe (thèse de doctorat en géographie sous la direction de Jean Cabot), Vincennes, Université Paris-VIII, , 249-[11] p.Notice Sudoc ; notice WorldCat.
  • Marie Fleming, The theoretical works and the political activities of Élisée Reclus, a study in the development of anarcho-communism, Londres, Université de Londres (London School of Economics), 1976.
  • María Teresa Vicente Mosquete, La incorporación del pensamiento de Elíseo Reclus a la ciencia española : geografía y anarquismo, Salamanque, Université de Salamanque, 1987, 2 vol.
  • Federico Ferretti, L'Occident d'Élisée Reclus, thèse de doctorat en Géographie sous la direction de Marie-Claire Robic et de Franco Farinelli, Paris et Bologne, Université Panthéon-Sorbonne et Università di Bologna, 2011, résumé.
  • Bertrand Guest, Écritures révolutionnaires de la nature au XIXe siècle. Géographie et liberté dans les essais sur le cosmos d'Alexander von Humboldt, Henry David Thoreau et Élisée Reclus, thèse de doctorat en littératures française, francophones et comparée sous la direction de Jean-Paul Engélibert, Université Bordeaux-Montaigne, 2013, résumé.

Revues[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • Francisco Cabral Alambert Jr., Élisée Reclus, dans Civilização e Barbárie, História e Cultura : representações culturais e projeções da “Guerra do Paraguai” nas crises do Segundo Reinado e da Primeira República, São Paulo, USP, 1998, p. 119-143.
  • Soizic Alavoine-Muller
    • Un globe terrestre pour l'Exposition universelle de 1900. L'utopie géographique d'Élisée Reclus, dans L’Espace géographique, 2003/2, p. 156-170, texte intégral.
    • Les Alpes d'Élisée Reclus, dans la Revue de géographie alpine, 89/4, 2001, p. 27-42, texte intégral.
  • Axel Baudouin, Reclus, a colonialist ?, dans Cybergeo : European Journal of Geography, document 239, mai 2003, texte intégral.
  • James O. Berkland, Élisée Reclus, neglected geologic pioneer and first (?) continental drift advocate, dans Geology, vol. 7, avril 1979, p. 189-192.
  • Vicente Blasco Ibáñez, Una familia de geógrafos : los hermanos Reclus, prologue à la traduction de Onésimo y Eliseo Reclus, Novísima Geografía Universal, Madrid, Editorial Española-Americana, 1906, t. I, p. 5-31, reproduit sous le titre Comentario. Una familia de geógrafos : los hermanos Reclus, dans Geopolítica(s), Revista de estudios sobre espacio y poder, vol. 5, núm. 2, 2014, p. 273-292, texte intégral en pdf.
  • Christophe Brun
  • Michel Chevalier[1], Élisée Reclus, géographie, bourgeoisie et anarchie au XIXe siècle, biographie de H. Sarrazin, compte rendu publié dans les Annales de géographie, vol. 96, no 535, p. 356-358, texte intégral.
  • Paul Claval, Une biographie d'Élisée Reclus. Dunbar (Gary), 1978, Élisée Reclus, historian of Nature. Hamden (Connecticut), Archon Books, compte rendu publié dans L'Espace géographique, tome 11, no 4, 1982, p. 315-316, texte intégral.
  • Joël Cornuault, Élisée Reclus, son langage et les avant-gardes, dans Plein Chant (Bassac, Châteauneuf-sur-Charente), no 73, printemps 2001, p. 34-48 (numéro de 106 pages entièrement composé par Joël Cornuault).
  • Guillaume De Greef, Discours prononcé par Monsieur le Recteur Guillaume de Greef, éloges d’Élisée Reclus et de De Kellès-Krauz, Gand, Société coopérative « Volksdrukkerij », 1896, 55 p., p. 13-55 sur Élisée Reclus, texte intégral sur Gallica.
  • Amir El Hakim De Paula, Anarquia e Geografia na I Internacional : As presenças de Élisée Reclus e Charles Perron, dans Élisée, Revista de Geografia da UEG, vol. 4, no 1, 2015, p. 20-35, texte intégral.
  • Regina Horta Duarte, Natureza e sociedade, evolução e revolução : a geografia libertária de Élisée Reclus, dans Revista Brasileira de História (São Paulo), vol. 26, n° 51, 2006, p. 11-24, texte intégral.
  • Federico Ferretti
    • Intellettuali anarchici nell'Europa del secondo Ottocento : I fratelli Reclus (1862-1872), dans Società e Storia, no 127, 2010, p. 63-93.
    • Comment Élisée Reclus est devenu athée: un nouveau document biographique, dans Cybergeo, 2010, texte intégral.
    • Les Reclus et la Maison Hachette : la première agence de la géographie française ?, dans L’Espace Géographique, 2010/3, p. 239-252, texte intégral.
    • La redécouverte d’Élisée Reclus : à propos d’ouvrages récents, dans EchoGéo, 2012, texte intégral.
    • Esclaves libérés et vols d’histoire : la géographie d’Élisée Reclus et l’Afrique subsaharienne, dans Élisée, revista de geografia da Universidade Estatal de Goiás, no 2, 2012, texte intégral téléchargeable.
    • ’They have the right to throw us out’ : Élisée Reclus’ New Universal Geography, dans Antipode, a Radical Journal of Geography, vol. 45, no 5, novembre 2013, p. 1337-1355, résumé en ligne, vidéo en ligne.
    • Le fonds Reclus-Perron et le contesté franco-brésilien de 1900, dans Terra Brasilis (Nova Série), 2013/2, texte intégral.
    • Un regard hétérodoxe sur le Nouveau Monde : la géographie d’Élisée Reclus et l’extermination des Amérindiens (1861-1905), dans le Journal de la Société des Américanistes, no 99, 2013, p. 141-164, texte intégral.
    • Géographie, éducation libertaire et établissement de l’école publique entre le 19e et le 20e siècle : quelques repères pour une recherche, dans Cartable de Clio, revue suisse sur les didactiques de l’histoire, no 13, 2013, p. 187-199, texte intégral.
    • Pioneers in the History of Cartography : the Geneva map collection of Élisée Reclus and Charles Perron, dans Journal of Historical Geography, 42 (2013), résumé en ligne.
    • De l’empathie en géographie et d’un réseau de géographes : la Chine vue par Léon Metchnikoff, Élisée Reclus et François Turrettini, dans Cybergeo, document 660, 13 décembre 2013, texte intégral.
    • Na orígem da ideia de fronteiras móveis : limites políticos e migrações nas geografias de Friedrich Ratzel e Élisée Reclus, dans Continentes, Revista de Geografia da UFRRJ, no 44, 2014, texte intégral à télécharger.
    • La nature comme œuvre d’art : Élisée Reclus et les (néo)impressionnistes, dans Belgeo, 2014/3, numéro spécial Art(s) & Espace(s), 18 p. texte intégral.
    • Anarchism, geohistory, and the Annales: rethinking Élisée Reclus’s influence on Lucien Febvre, dans Environment and Planning D: Society and Space 33(2), 2015, p. 347-365, texte intégral à télécharger.
    • Neiges, glaces et géographie sociale : froid et théorie de l’entraide dans les écrits d’Élisée Reclus sur la montagne, dans A. Metzger, F. Rémy (eds.), Neiges et Glaces, Faire l’expérience du froid (XVIIe-XIXe siècles), Paris, Hermann, 2015, p. 59-76, notice éditeur.
    • A geografia de Élisée Reclus frente ao extermínio dos ameríndios: questões científicas e políticas, dans Élisée, Revista de Geografia da UEG, vol. 4, no 1, 2015, p. 36-52, texte intégral.
  • Federico Ferretti et Philippe Pelletier, Spatialités et rapports de domination dans l’œuvre des géographes anarchistes Reclus, Kropotkine et Metchnikoff, dans Anne Clerval, Antoine Fleury, Julien Rebotier, Serge Weber (dir.), Espace et rapports de domination, Presses Universitaires de Rennes, 2015, p. 23-34, texte intégral à télécharger.
  • Federico Ferretti et Adriano Skoda, “Os anarquistas à Sociedade Geográfica Real...”, Cartas de Élisée Reclus e Peter Kropotkin a John Scott Keltie (1882-1917), dans Revista de História da UEG, no 1, 2014, p. 213-255, texte intégral.
  • Federico Ferretti, Philippe Malburet et Philippe Pelletier, Élisée Reclus et les Juifs : étude géographique d’un peuple sans État, Cybergeo, 2011, texte intégral.
  • Béatrice Giblin
    • Élisée Reclus, géographie, anarchisme, Revue Hérodote, no 2, avril-juin 1976, p. 30-49, texte intégral.
    • Élisée Reclus (1830-1905), dans Geographers, Biobibliographical Studies, vol. 3, 1979.
  • Hem Day
    • Élisée Reclus en Belgique. Sa vie, son activité, 1894-1905, Paris-Bruxelles, Pensée et Action, 1956, notice.
    • Élisée Reclus et la jeunesse, Bruxelles, Contre-Courant, juillet 1957, notice.
  • Yves Lacoste, Élisée Reclus : géographicité et géopolitique, dans Yves Lacoste, Paysages politiques, Braudel, Gracq, Reclus, Paris, Le Livre de Poche, coll. Biblio essais, 1990, 288 p., p. 191-233 et 235-240.
  • Richard Lafaille, En lisant Élisée Reclus, dans les Annales de géographie, t. 98, no 548, 1989, p. 445-459, texte intégral.
  • Yannick Lageat, Le communeux Élisée Reclus dans les geôles finistériennes (1871), dans le Bulletin de la Société archéologique du Finistère, vol. 140, 2012, p. 469-500.
  • Isabelle Lefort, L'articulation littorale : un principe rittérien relu par Élisée Reclus, dans Études rurales, vol. 133, no 133-134, 1994, p. 45-58, http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rural_0014-2182_1994_num_133_1_3453 texte intégral].
  • Yves-François Le Lay, Le Mississippi d'Élisée Reclus : donner du sens aux eaux courantes, dans les Cahiers de géographie du Québec (Montréal), vol. 52, no 146, 2008, p. 215-228, texte intégral.
  • Ernesto Mächler Tobar, Un avantage pour des hommes sans peur. El sueño anarquista de Élisée Reclus en el caribe colombiano, dans América, Cahiers du CRICCAL, Voyages et Fondations, 1re série, no 35, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2006, p. 75-85, sommaire.
  • Jean Maitron, Reclus, Jean, Jacques, Élisée, dans Jean Maitron (dir.), Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, Paris, Éditions ouvrières, partie 3 De la Commune à la Grande Guerre, 1871-1914, t. 15, 1977, 357 p., p. 17b-19a.
  • Jean Maitron et Michel Cordillot, Élisée Reclus, dans Guillaume Davranche, Rolf Dupuy, Marianne Enckell, Hugues Lenoir, Anthony Lorry, Claude Pennetier, Anne Steiner (coord.), Les Anarchistes, dictionnaire biographique du mouvement libertaire francophone, Ivry-sur-Seine, éd. de l’Atelier, 2014, 528 p., p. 413a-414b (rééd. en poche, 2015, 860 p.).
  • Georges Nicolas et Anne Radeff, Élisée Reclus traducteur de Carl Ritter, passeur de la logique Tout/Partie, novembre 2014, 24 p., texte intégral.
  • José Luis Oyón et Marta Serra, Las casas de Reclus : hacia la fusión naturaleza-ciudad, dans Scripta Nova, revista electrónica de geografía y ciencias sociales (Barcelone), 2012, article de synthèse sur les résidences successives d’Élisée de 1830 à 1905, illustré de cartes texte intégral.
  • Philippe Pelletier
  • Marie-Claire Robic, Élisée Reclus visited and revisited, contribution au livre d'Hommage à Axel Baudouin, Université de Trondheim (Norvège), 2008, texte intégral.
  • Henri Roorda van Eysinga, Élisée Reclus propagandiste, dans La Société nouvelle, août 1907, p. 186-199, texte intégral sur Gallica.
  • Michelette Rossier-Menthonnex, Élisée Reclus, géographe (1830-1905), dans Vibiscum (revue de l'Association du Vieux Veley), no 9, 2002, p. 75-113.
  • Hélène Sarrazin, Élisée Reclus en ses villes, dans Urbanisme, le magazine international de l’architecture et de la ville, no 301, juillet-août 1998, p. 25-30.
  • Olivier Sigaut, Du roman des origines aux origines d'une conscience écologique, Élisée Reclus et le Pays foyen, dans Les Amis de Sainte-Foy-la-Grande et sa région (éd.), 750 ans de la bastide de Sainte-Foy-la-Grande, Saint-Quentin-de-Baron, éd. de l’Entre-deux-Mers, 2007, 228 p. (actes du colloque de Sainte-Foy-la-Grande, 3-4 décembre 2005), p. 101-121, texte intégral en pdf.
  • David Ross Stoddart, Humane Geographer : the enigma of Élisée Reclus, dans Progress in Human Geography, 1981/1, p. 119-124.
  • Kenneth White, Élisée Reclus : l'ouverture au monde, dans Kenneth White, Les Affinités extrêmes, Paris, Albin Michel, 2009, 213 p., p. 13-21 (reprise de l'introduction à la réédition de Hélène Sarrazin, Élisée Reclus ou la passion du monde, Paris, Éditions du Sextant, 2004, 241 p., p. 9-14).
  • Roméo Bondon, « Élisée Reclus, vivre entre égaux », Ballast,‎ (lire en ligne).
  • Miriam Hermi Zaar, Élisée Reclus e o seu método geográfico, dans Biblio3W, revista bibliográfica de geografia y ciencias sociales (Universidad de Barcelona), vol. XX, n° 1123, 15 juin 2015, texte en pdf.

Archives[modifier | modifier le code]

  • Fonds Elisée Reclus (1810-1913) [1,8 ml]. Cote : ELIR. Neuchâtel : Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel. (présentation en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Élisée Reclus » (voir la liste des auteurs).
  1. Marie-Madeleine Guesnon est responsable bénévole des Archives municipales de Sainte-Foy-la-Grande de 1980 jusqu'à son décès en 2005, en compagnie de Danièle Provain à partir de 1993 ; elle a accompli un vaste travail de classement et a exhumé nombre de documents sur la famille Reclus.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]