Bible Segond 21

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Bible Segond 21 est une traduction biblique en français éditée par la Société biblique de Genève et publiée à partir de 2007. Cette traduction est une révision de la Bible Segond, particulièrement utilisée par les protestants et les chrétiens évangéliques francophones.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Bible Segond 21 est un projet de la Société biblique de Genève débuté en 1995, dans le souci d'offrir une traduction plus moderne et adaptée au XXIe siècle[1]. La Bible Segond 21 est finalement publiée en 2007 [2]. Les travaux des traducteurs ont duré 12 années. Pour l'Ancien Testament, l'éditeur affirme que l'équipe de traduction s'est basée essentiellement sur le Codex de Léningrad et a eu recours marginalement aux autres manuscrits hébreux, y compris ceux de la mer Morte qui n'étaient pas disponibles à l'époque de Louis Segond, dans les cas d'hésitation ou d'incompréhension du texte du Codex de Léningrad[3]. En ce qui concerne le Nouveau Testament, selon l'éditeur il a été utilisé le Codex Sinaiticus et le Codex Vaticanus, ainsi que les manuscrits dits majoritaires [2]. La Bible Segond 21 est finalement publiée en 2007.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Elle se veut une traduction littérale, fidèle aux textes originaux, tout en employant un langage moderne qui entend être adapté au XXIe siècle, d'où son nom de « Segond 21 »[2]. Sa première de couverture porte ainsi la mention « L'original, avec les mots d'aujourd'hui »[4]. Des crochets encadrent les passages présents dans les textes majoritaires et absents dans les autres manuscrits[3]. Elle est basée sur la révision de la Bible Segond, l'une des versions les plus populaires auprès des protestants et des chrétiens évangéliques francophones[5].

Distribution[modifier | modifier le code]

La distribution de la Bible Segond 21, effectuée par la maison d'édition Salvator[2], a débuté en septembre 2007. En octobre 2008, il s'en était vendu près de 880 000 exemplaires dont 330 000 en France, 120 000 ailleurs en Europe et au Canada, et 420 000 en Afrique[6]. Le classement 2008 des meilleures ventes en France dans la catégorie religion établi par le magazine Livres Hebdo la place en quatrième position[7]. En avril 2009, le nombre d'exemplaires vendus avait atteint le million, dont la moitié en Europe et l'autre moitié en Afrique[2].

Le prix de cette Bible est volontairement bas (1,50 euro ou 2,50 francs suisses) [8] (1,90 euro en 2015). L'intention est de faire lire la Bible « au plus grand nombre »[9]. D'après le directeur de la Société biblique de Genève Jean-Pierre Bezin, le coût de production est de 0,79 euro (1,30 franc suisse), et est obtenu grâce à l'utilisation de papier recyclé et à la « collaboration de l'imprimeur »[8]. L'acheminement des Bibles en Afrique est quant à lui soutenu par des dons[6]. Le slogan choisi pour la vente est « le trésor de l'humanité au prix d'un café »[10]. La distribution s'est faite en particulier dans les grandes surfaces, notamment Auchan, E.Leclerc et Cora[11].

Polémique[modifier | modifier le code]

Lors du lancement de la vente de cette Bible, la Société biblique de Genève a été accusée par certains autres éditeurs de Bible de déstabiliser le marché avec son très faible prix[9]. Par ailleurs, le fondamentalisme protestant supposé de l'éditeur a été dénoncé, ce qui a été démenti par l'intéressé[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'original avec les mots d'aujourd'hui… », sur http://www.universdelabible.net/, Société biblique de Genève (consulté le 3 mai 2013)
  2. a, b, c, d et e Lindell 2009
  3. a et b « Segond 21 », sur http://www.biblegateway.com/, BibleGateway.com (en) (consulté le 3 mai 2013)
  4. « Bible Segond 21 Brochée », http://www.maisonbible.net/ (consulté le 3 mai 2013)
  5. CRISP, Les protestants en Belgique, Courrier hebdomadaire du CRISP, 5/1994 (n° 1430-1431), Belgique, 1994, paragraphe 51
  6. a et b Maigre 2008
  7. Livres-Hebdo, « Meilleures Ventes Religion, Livres Hebdo, 10 avril 2009 », sur http://www.universdelabible.net/, Société biblique de Genève (consulté le 3 mai 2013)
  8. a et b Clémenzo 2007
  9. a, b et c de Ravinel 2007
  10. « Nouvelle traduction Segond 21 : La Bible "Low Cost" arrive en gondole ! », Idéa,‎ (lire en ligne)
  11. Clémenzo 2007)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Yves Clémenzo, « Une Bible genevoise à 2 fr. 50 séduit la France », La Tribune de Genève,‎ (lire en ligne)
  • Catherine Coroller, « La bonne parole en tête de gondole », Libération,‎ (lire en ligne)
  • Henrik Lindell, « La Bible qui a gagné le million », Témoignage chrétien,‎ (lire en ligne)
  • François-Xavier Maigre, « Le succès de la "Bible à 1 euros" stimule le marché spécialisé », La Croix,‎ (lire en ligne)
  • Sophie de Ravinel, « La Bible à prix discount fait un tabac en supermarché », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  • « Nouvelle traduction Segond 21 : La Bible "Low Cost" arrive en gondole ! », Idéa,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]