Bible Segond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Bible Segond est une traduction biblique en français éditée par la Société biblique de Genève et publiée à partir de 1880. Cette traduction est particulièrement utilisée par les protestants et les chrétiens évangéliques francophones.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Compagnie des Pasteurs de Genève (aujourd'hui « Église protestante de Genève ») souhaite une traduction francophone plus fidèle des manuscrits originaux hébreux et grecs[1]. En février 1865, elle commissionne Louis Segond pour cette tâche. Selon la convention signée, la traduction de l'Ancien Testament devra être terminée en six ans. Segond remet son manuscrit à la fin de 1871. En 1874, paraît la première édition de sa traduction de l'Ancien Testament, associée à une traduction du Nouveau Testament due à Hugues Oltramare, professeur de Nouveau Testament à la Faculté de Genève. Louis Segond se rend personnellement à Oxford pour s'assurer de la qualité du premier tirage.

La traduction soulève les critiques des protestants « orthodoxes ». Segond est notamment accusé de porter atteinte à la doctrine de l'inspiration des Écritures et de rejeter certaines prophéties messianiques de l'Ancien Testament[2]. Toutefois le succès d'édition est si grand que Louis Segond décide de se lancer dans la traduction du Nouveau Testament, en utilisant les mêmes principes que ceux utilisés pour l'Ancien Testament, bien qu'il soit davantage spécialiste de l'hébreu que du grec. Malgré l'influence d'Oltramare, il parvient à se faire missionner par la Compagnie des pasteurs de Genève pour cette traduction, qui est achevée en 1879[1].

La Bible Segond en un seul volume paraît pour la première fois en 1880, avec un premier tirage de cinquante mille exemplaires. Elle aura un énorme succès : éditée simultanément à Oxford, Paris, Lausanne, Neuchâtel et Genève, 300 000 exemplaires seront produits entre 1880 et 1910 [3]. Au XXIe siècle, elle est l'une des versions les plus populaires auprès des protestants et des chrétiens évangéliques francophones[4].

Caractéristiques de la Bible Segond[modifier | modifier le code]

La Bible version Segond, subventionnée par la Compagnie des pasteurs de Genève, est mise gratuitement à disposition des maisons d'éditions chrétiennes. Cela s'explique par le fort élan missionnaire qui caractérise la période et qui amène les responsables d’Église à distribuer cette édition auprès des personnes récemment évangélisées.

  • Elle reflète fidèlement la forme du texte original, ce qui en fait une traduction d'une précision remarquable, particulièrement pour l'Ancien Testament. Selon le théologien protestant Samuel Amsler, cette traduction est le chef-d’œuvre d’un des meilleurs hébraïsants protestants de l’époque contemporaine, dont le sens très remarquable de la langue française impressionne aujourd’hui encore[5] ;
  • La langue utilisée possède une bonne rigueur syntaxique (l’écrivain Paul Claudel en était un lecteur assidu[5]) ;
  • Le vocabulaire est varié ;
  • Elle sera sans cesse révisée et améliorée. L’adjonction de références parallèles, en tête des paragraphes et en colonnes, contribuera par exemple au succès de l'édition de la bible Segond révisée de 1910.

Versions révisées[modifier | modifier le code]

  • 1888 : Parution de la première révision, juste après le décès de Louis Segond (de son vivant, il refusait toute modification de sa traduction). Elle supplante la version de 1880 et la version la plus ancienne à être diffusée est la « Segond 1888 révisée »[6].
  • 1910 : Première révision importante après la mort de Segond. La Société biblique britannique et étrangère révise la traduction, en 1910, en choisissant d'autres termes doctrinaux plus conformes à la pensée protestante orthodoxe (par exemple : « sacrificateurs » à la place de « prêtres », « foi » à la place de « fidélité »)[7]. Cette version 1910 deviendra la traduction protestante la plus lue au cours du XXe siècle. L'absence de copyright (droits commerciaux) sur ce texte favorisera une diffusion très large.
  • 1978 : L'Alliance Biblique Universelle (ABU) révise à son tour le texte de la Segond 1910 et la publie dans une version dite « à la Colombe », en raison du dessin de sa couverture.
  • 1979 : Parution de la Version Segond 1979 dite « Nouvelle édition de Genève » (NEG).
  • 2002 : Parution de La Nouvelle Bible Segond (NBS) : en 1987, l'ABU décide de se lancer dans une révision encore plus importante de la Bible Segond, pour donner une alternative à la TOB, Traduction Œcuménique de la Bible (entre des protestants et des catholiques). La NBS est en 2002 l'aboutissement de ce long travail de révision au service des Églises de sensibilité protestante.
  • 2007 : Parution de la Bible Segond 21 : Bible Segond révisée pour le XXIe siècle utilisant le vocabulaire d'aujourd'hui[8].

Publication et distribution au XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Selon l'Alliance biblique française, la concurrence de traductions plus modernes et le handicap que représente une langue qui a vieilli n'empêchent pas la version Segond de 1910 d'aborder le 3e millénaire sans faiblir. Elle est à présent davantage diffusée en Afrique et aux Amériques (Antilles, Haïti, Canada) qu'en Europe, et largement disponible sur tous les nouveaux supports numériques, puisqu’elle est libre de droits. Pour la seule année 2009, ce sont environ 700 000 de ces Segond 1910 qui ont été diffusées dans le monde, notamment dans de grands pays francophones comme la République démocratique du Congo ou la Côte d’Ivoire. La Société biblique haïtienne, à elle seule, en a vendu et distribué plus de 66 000 exemplaires. Et ces chiffres de diffusion restent en croissance[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La Bible Segond : ses origines, son histoire, site de l'Alliance biblique française, article du 5 février 2004 [1]
  2. Gustave-A Kruger, « avant-propos », dans Remarques sur la version de la Bible de M Louis Segond, (présentation en ligne), p. IX, XI.
  3. « Histoire de la Bible de Louis Segond », LaBible.net.
  4. CRISP, « Les protestants en Belgique », Courrier hebdomadaire du CRISP, 5/1994 (no 1430-1431), Belgique, 1994, paragraphe 51.
  5. a, b et c Un double anniversaire pour la Bible Segond, article du 8 septembre 2010 [2].
  6. Publiée par La Société Biblique Esaïe 55 (Allauch, France), la « Segond 1888 révisée » figure au « Catalogue », Librairie chrétienne CLC France.
  7. Voir La nouvelle Bible Segond, historique de la traduction, sur le site de l'Alliance biblique française [lire en ligne].
  8. « Qu'est-ce que la Segond 21 ? », Univers de la Bible

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]