Bibia Pavard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bibia Pavard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Maîtresse de conférences
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Dir. de thèse

Bibia Pavard, née en 1980, est une historienne et enseignante française, spécialisée en histoire contemporaine et en histoire des femmes et du genre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1980[1], Bibia Pavard est diplômée de Sciences Po Paris, et agrégée d'histoire[2]. Devenue chercheuse au Centre d'histoire de Sciences Po, elle y prépare une thèse de doctorat, sous la direction de Jean-François Sirinelli, présentée en 2010, et consacrée aux questions de contraception et avortement dans la société française (1956-1979) : histoire d'un changement politique et culturel[3]. Cette thèse est publiée en 2012 aux Presses universitaires de Rennes, dans la collection Archives du féminisme[4].

Elle continue ensuite son parcours comme chercheuse mais aussi enseignante, en particulier au Centre d'analyse et de recherche interdisciplinaire sur les médias (le CARISM), au sein de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas, enseigne en histoire des médias et histoire culturelle, histoire de la santé, des femmes, du féminisme et des genres. Elle y devient maîtresse de conférences. Elle continue également à publier différents essais, notamment en 2013, avec Michelle Zancarini-Fournel, un ouvrage consacré aux Luttes de femmes. 100 ans d’affiches féministes, un Que sais-je en 2018 consacré à Mai 68[5], puis en 2020, de nouveau avec Michelle Zancarini-Fournel, mais aussi avec Florence Rochefort, un ouvrage intitulé Ne nous libérez pas, on s'en charge. Une histoire des féminismes de 1789 à nos jours[6],[7],[8].

Elle devient membre en 2020 de l'Institut universitaire de France[9],[10]. En 2021, elle participe à la série documentaire Faire l’histoire sur Arte, pilotée par Patrick Boucheron. Elle intervient au titre de spécialiste de l'histoire de la contraception dans un épisode dédié au stérilet[11].

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Pavard, Bibia (1980-....) », sur le site de la Bibliothèque publique d'information
  2. « Enseignant/Chercheur Mme Bibia Pavard, maîtresse de conférence en histoire »
  3. « Contraception et avortement dans la société française (1956-1979) : histoire d'un changement politique et culturel par Bibia Pavard », sur theses.fr
  4. Delphine Naudier, « Bibia Pavard, Si je veux, quand je veux. Contraception et avortement dans la société française (1956-1979) », Quaderni, no 84,‎ , p. 99-102 (DOI 10.4000/quaderni.809, lire en ligne)
  5. Lauren Bastide, « Bibia Pavard, historienne », France Inter,‎ (lire en ligne)
  6. Sophie Benard, « “Ne nous libérez pas, on s’en charge”  : comment les femmes ont bousculé l’histoire », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  7. Marie Kirschen, « De 1789 à Despentes, deux ouvrages retracent l’histoire passionnante des féminismes français », Les Inrocks,‎ (lire en ligne)
  8. Anne Chemin, « Les trois “vagues” successives qui ont construit le féminisme moderne », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  9. « Bibia Pavard », sur le site de l'Institut universitaire de France
  10. « Lauréats de la promotion 2020 de l'Institut Universitaire de France », Fabula,‎ (lire en ligne)
  11. Pascale Vergereau, « Sur Arte, l’histoire racontée en tirant le fil du… stérilet et autres objets », Ouest France,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]