Biagio Pupini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Biagio Pupini
Biagio Pupini Matrimonio místico de Santa Catalina.jpg

1.2

Naissance
Activités
Maître

Biagio Pupini, dit Biagio delle Lame (Bologne, actif 1511 - après 1575) est un peintre italien de la Renaissance tardive actif surtout à Bologne et ses environs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Biagio Pupini, originaire de Bologne est documenté de 1511 à 1575. Probablement formé dans l'atelier de Francesco Francia, en 1511, Biagio Pupini collabore avec Bartolomeo Bagnacavallo pour la réalisation des fresques de l'église San Pietro in Vincoli (aujourd'hui détruite). En 1519, il est chargé des vitraux de la Cappella della Pace à San Petronio de Bologne où il a réalise le retable Vierge à l'enfant et les saints (1524) (actuellement dans une collection privée).

En 1525, il collabore avec Girolamo da Carpi, à la décoration de la sacristie de San Michele in Bosco.

En 1536, il participe au projet décoratif de la Villa d'Este à Belriguardo aux côtés des artistes Garofalo, Battista Dossi, Camillo Filippi, Girolamo da Carpi et autres. En 1539 il est de nouveau documenté à Bologne

Il a complété diverses peintures dans les églises de Bologne : San Giuliano, Basilica San Giacomo Maggiore et Santa Maria della Baroncella

Citoyen de Bologne, il est Conseiller (1535) et puis «  Massaro »(1546) de la Compagnia delle Quattro Arti. Il figure aussi sur la liste des inscrits à la Compagnia dei Bombasari e Pittori (1575)[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Madone avec sainte Ursule, retable, église san Giacomo Maggiore, Bologne,
  • Le mariage de la Vierge, Christie's (2003), Paris
  • Vierge à l'Enfant, Palais Dorotheum, Vienne, Autriche,
  • Mariage mistyque de sainte Catherine, Christie's (2005), New York
  • Vierge à l'Enfant et saints, Christie's (1998), Londres
  • Apparition de la Vierge, église San Petronio, Bologne
  • Fresques, église san Salvatore (aujourd'hui caserne), Bologne, (en collaboration avec Bagnacavallo)
  • Fresques perdues (1511), chapelle principale, église Santa Maria delle Grazie, Faenza. (en collaboration avec Bagnacavallo)
  • Diogene et Alexandre

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Michael Bryan et Robert Edmund Graves (éditeur), Dictionary of Painters and Engravers, Biographical and Critical, vol. 2 : L-Z, York St. #4, Covent Garden, London, George Bell and Sons,‎ , Original de Fogg Library, numérisé le 18 mai 2007 (lire en ligne), p. 328


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ce document constitue le dernier témoignage de son activité.