Betty Ong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Betty Ann Ong[1] () est une hôtesse de l'air américaine.

Elle est connue pour son action à bord du vol 11 American Airlines, le premier avion détourné pendant les attentats du 11 septembre 2001[2]. Peu de temps après le détournement, Ong le notifie à l'équipage au sol de la compagnie American Airlines, reste au téléphone pendant 25 minutes et relaie les informations essentielles qui conduisent à la fermeture de l'espace aérien par la FAA pour la première fois dans l'histoire des États-Unis[1],[3],[4],[5],[6].

Biographie[modifier | modifier le code]

Betty Ann Ong[7] est née le 5 février 1956 à San Francisco, d'une famille originaire de Chine[8],[9].

À l'époque de sa mort, elle vit à Andover, dans le Massachusetts[9]. Le 11 septembre 2001, elle est affectée au vol 11, qui la ramène à Los Angeles avant de partir en vacances à Hawaï avec sa sœur. Lors du détournement, elle utilise une carte téléphonique pour appeler le centre de réservations d'American Airlines opérations à partir de l'arrière cuisine de l'avion ; elle s'identifie et alerte le superviseur que l'avion vient d'être détourné. Avec sa collègue Madeline Amy Sweeney, elle donne le numéro de siège des trois pirates de l'air. Au cours de son appel, elle signale qu'aucun des membres de l'équipage n'arrive à entrer en contact avec le poste de pilotage, ni à ouvrir les portes et qu'un passager (Daniel M. Lewin) ainsi que deux membres du personnel de bord (Karen Martin et Bobbi Arestegui) ont été poignardés. Elle indique supposer que quelqu'un a pulvérisé de la bombe d'auto-défense en classe affaires[10],[11],[12].

Postérité[modifier | modifier le code]

Panneau N-74 du mémorial du 11 Septembre.

Le 21 septembre 2001, près de 200 membres de la communauté sino-américaine de San Francisco se réunissent dans un petit parc pour rendre hommage à Betty Ong. Le maire de San Francisco, Willie Brown, fait un discours honorant ceux qui sont morts dans la tragédie et proclame le 21 septembre le « Jour de Betty Ong »[13].

En 2002, le prix Madeline Amy Sweeney de la Bravoure civile, créé à cette occasion et décerné chaque 11 septembre, est attribué à Betty Ong et Madeline Amy Sweeney.

En 2011, le centre social du Chinatown de San Francisco, où elle jouait enfant est rebaptisé en son honneur : Betty Ann Ong Chinese Recreation Center[14],[15],[16].

Le nom de Betty Ong est présent sur le mémorial du 11 Septembre consacré le 11 septembre 2011[17].

Betty Ong est également commémorée sur la Gold Mountain, une fresque dédiée aux contributions de la communauté chinoise à l'histoire américaine à Romolo Place à North Beach, une rue où elle jouait enfant[18].

La Fondation Betty Ann Ong, association à but non lucratif de charité publique, est créée pour « éduquer les enfants aux retombées positives de l'activité physique et des habitudes alimentaires saines et donne l'occasion aux enfants de faire l'expérience de la vie à l'extérieur afin qu'ils puissent se développer pour devenir des individus vivant sainement »[17].

Dans la mini-série Destination 11 Septembre, Betty Ong est interprétée par Jean Yoon, à partir de l'épisode deux de la saison 1 de Zero Hour.

Un long extrait de l'appel d'Ong à l'administration centrale est utilisée au début du film Zero Dark Thirty en 2012. Cet extrait est utilisé sans mention de la source et sans le consentement de sa famille, qui demande alors à la Warner, le distributeur américain, de faire un don de charité en son nom, de la créditer, rectifier sur son site web et sur la version vidéo que la famille ne cautionne pas la torture (dépeint dans le film lors de la chasse à Oussama ben Laden), et de reconnaître ces choses lors de la 85e cérémonie des oscars[19].

Appel téléphonique[modifier | modifier le code]

L'appel entre Betty Ong, Nydia Gonzalez du centre d'opération d'American Airlines (spécialiste des opérations de service le 11 septembre) et la ligne d'urgence d'American Airlines dure huit minutes et vingt-six secondes[19]. Il commence au milieu d'une phrase de Betty Ong, sa voix étant audible uniquement pendant les quatre premières minutes[20].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Betty Ann Ong Foundation », sur bettyong.org
  2. « Betty Ong: Unsung Hero of Sept. 11 », National Public Radio,‎ (lire en ligne) :

    « Betty Ong, une hôtesse de l'air sino-américaine d'American Airlines, peut avoir sauvé de nombreuses vies en faisant savoir aux services d'urgences au sol ce qui se passait à bord du vol 11 le 11 septembre 2001. Son appel permis aux contrôleurs aériens de fermer l'espace aérien américain... »

  3. (en-US) Ryan General·September 11 et 2018·7 Min Read, « Meet the Forgotten Asian-American Hero of 9/11 », sur NextShark, (consulté le 19 avril 2019)
  4. « Betty Ong – The Angel of September 11 | Highbrow Magazine », sur www.highbrowmagazine.com (consulté le 19 avril 2019)
  5. « Final words of 9/11 victims » [archive du ], sur NewsComAu, (consulté le 19 avril 2019)
  6. FOX, « San Francisco flight attendant who died on 9/11 remembered as a hero », sur KTVU (consulté le 19 avril 2019)
  7. « 以鄧命名康樂中心 意義非凡 »,‎ (consulté le 13 juin 2018) : « 在三藩市華埠出生長大的鄧月薇(Betty Ann Ong)[...] »
  8. « Pelosi: In Recognition of the Heroism of Betty Ong »,
  9. a et b « North Pool: Panel N-74 - Betty Ann Ong » [archive du ], National September 11 Memorial & Museum (consulté le 29 octobre 2011)
  10. Richard Sisk & Monique el-Faizy, « Ex-Israeli commando tried to halt unfolding hijacking », NY Daily News,‎ (lire en ligne[archive du ])
  11. « Betty Ong's Call from 9/11 Flight 11 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 9/11 Commission (consulté le 6 décembre 2009)
  12. « 9/11 commission hears flight attendant's phone call », CNN,‎ (lire en ligne) :

    « 'Le cockpit ne répond pas', annonce l'hôtesse Betty Ong. 'Quelqu'un a été poignardé en classe affaires, et, hum, je pense qu'il ont diffusé de la bombe d'auto-défense et on ne peut plus respirer. Je ne sais pas ; je pense qu'on est détourné.' Ong, 45 ans, est à bord du vol 11 d'American Airlines, le Boeing 767 en route de Boston, Massachusetts à Los Angeles, Californie, qui s'écrasa sur la tour nord du World Trade Center. »

  13. Nancy Pelosi, « In Recognition of the Heroism of Betty Ong » [archive du ], United States House of Representatives, (consulté le 6 décembre 2009) : « Mr. Speaker, I rise today to pay tribute to Betty Ong, a native daughter of San Francisco's Chinatown and a hero for our Nation on September 11, 2001. ... »
  14. AsianWeek, « Betty Ann Ong Chinese Recreation Center Opens in Chinatown »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), AsianWeek, (consulté le 22 juillet 2015)
  15. "The 9/11 Tapes: The Story in the Air" « Copie archivée » (version du 24 avril 2019 sur l'Internet Archive). The New York Times. September 7, 2011.
  16. « Betty Ann Ong: 9/11 hero gets lasting tribute », San Francisco Chronicle,‎ (lire en ligne)
  17. a et b « Betty Ann Ong Foundation », Bettyong.org (consulté le 22 juillet 2015)
  18. Jim Herron Zamora, « S.F. mural depicting 9/11 flight attendant scarred by taggers », San Francisco Chronicle,‎ (lire en ligne)
  19. a et b « The 9/11 Tapes: The Story in the Air », The New York Times,‎ (lire en ligne[archive du ])
  20. "Transcript of Flight Attendant Betty Ong". Gale Global Issues. Reprinted from Terrorism: Essential Primary Sources by K. Lee Lerner (2006); retrieved September 9, 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :