Bettisia Gozzadini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bettisia Gozzadini
Bettisia Gozzadini, lithograph from Carolina Bonafede, Cenni biografici … , 1845.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activités

Bettisia Gozzadini, née en 1209 à Bologne et décédée en 1261, dans la même ville, est docteur en droit de l'Université de Bologne et professeur. Pour y parvenir, on suppose qu'elle suivit ses études déguisée en homme. Elle fut probablement la première femme à avoir été nommée professeur dans une université.

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Bettisia Gozzadini est née en 1209. Ses parents, Amadore Gozzadini et Adelasia de Pegolotti, appartiennent à la noblesse de Bologne. Très jeune, elle se consacre à ses études dans les écoles publiques de la ville. Afin d'éviter les problèmes, elle porte des vêtements d'homme. Elle étudie le droit et la philosophie. A l'Université de Bologne, son intelligence impressionne ses maîtres Giacomo Baldavino et Tancredi Arcidiacono. Ils la poussent à passer un doctorat en droit qu'elle obtient le 3 juin 1236 avec la note maximale[1].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Selon l'usage, Bettisia Gozzadini enseigne d'abord chez elle, puis, face à l'augmentation du nombre de ses élèves, l'Évêque de la Fratta lui offre une chaire de lectrice à l'Université. D'après la légende, elle donnait des cours dans le Studium mais également dans les squares de la ville devant de grandes foules[2].

Elle meurt en 1261, à la suite de l'inondation causée par le débordement de l'Idice, dans l'effondrement de la maison dans laquelle elle s'était réfugiée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bettisia Gozzadini » (consulté le 10 décembre 2014)
  2. (en) « The University of Bologna - History » (consulté le 10 décembre 2014)