Betschdorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Betschdorf
Betschdorf
Maisons à colombages et fontaine à balancier.
Blason de Betschdorf
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau-Wissembourg
Intercommunalité Communauté de communes de l'Outre-Forêt
Maire
Mandat
Adrien Weiss
2020-2026
Code postal 67660
Code commune 67339
Démographie
Gentilé Betschdorfois [1]
Population
municipale
4 185 hab. (2018 en augmentation de 1,6 % par rapport à 2013)
Densité 149 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 58″ nord, 7° 54′ 24″ est
Altitude Min. 114 m
Max. 210 m
Superficie 28,11 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Betschdorf
(ville isolée)
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Wissembourg
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Betschdorf
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Betschdorf
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Betschdorf
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Betschdorf

Betschdorf est une commune française située dans le nord dans la circonscription administrative du Bas-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Elle résulte de la fusion d'Oberbetschdorf et Niederbetschdorf en 1971.

Elle est réputée pour son artisanat de poterie en grès au sel.

Géographie[modifier | modifier le code]

La localité se trouve à l'entrée de la région naturelle Outre-Forêt[2].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Betschdorf est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5]. Elle appartient à l'unité urbaine de Betschdorf, une unité urbaine monocommunale[6] de 4 161 habitants en 2017, constituant une ville isolée[7],[8]. La commune est en outre hors attraction des villes[9],[10].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (48,1 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (51,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (42,3 %), forêts (39,5 %), zones urbanisées (7,8 %), zones agricoles hétérogènes (3,9 %), cultures permanentes (1,9 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (1,8 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (1,8 %), mines, décharges et chantiers (1,1 %)[11].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[12].

Histoire[modifier | modifier le code]

Symphonie en gris et bleu au Musée de la poterie.

Betschdorf[13] est un site déjà occupée par les Celtes et les Romains. Au haut Moyen Âge, le village fait partie de la seigneurie du Hattgau (chef-lieu Hatten). En 1332, il passe sous contrôle des Lichtenberg puis des Hanau-Lichtenberg. Le village se range du côté des Rustauds en 1525 et sera durement pénalisé.

En 1586 arrive un certain Knoetchen, potier allemand qui apporte avec lui le secret de fabrication de la poterie de grès. Le long de la Sauer se trouve en quantité de la terre argileuse. Rapidement, Betschdorf devient un centre de production et fournit la vaisselle d'une bonne partie de la région. En 1717, une autre vague de potiers venus de Rhénanie s'y installe. Depuis le village lie sa prospérité à cette poterie, d'une notoriété comparable à celle de Soufflenheim, caractérisée par les pièces de grès gris à décor bleu vernissées par projection de sel lors de la cuisson.

Les six artisans qui subsistent encore utilisent la technique ancestrale de grès verni au sel, ce qui rend les pièces étanches et permet ainsi la conservation des aliments.

Jusqu'au 13 mars 1971, Betschdorf était scindée en deux communes, Oberbetschdorf et Niederbetschdorf, qui ont fusionné à cette date. Il est rejoint le 1er juillet 1972 par les villages de Kuhlendorf, Reimerswiller et Schwabwiller qui fusionnent avec la commune et deviennent des communes associées.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Betschdorf

Les armes de Betschdorf se blasonnent ainsi :
« Coupé : au premier d'or au lion issant de gueules, au second d'azur à la cruche de grès d'argent. »[14].


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Depuis la fusion des villages, la mairie se trouve sur le site d'Oberbetschdorf.

Mairie de Betschdorf.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Charles Goetzmann UDF-CDS Directeur de société
Conseiller général du canton de Soultz-sous-Forêts (1982 → 1988)
Adolphe Adam    
Antoine Remmy DVD  
En cours Adrien Weiss[15],[16]
Réélu pour le mandat 2020-2026
DVD Cadre du secteur privé
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[18].

En 2018, la commune comptait 4 185 habitants[Note 2], en augmentation de 1,6 % par rapport à 2013 (Bas-Rhin : +2,17 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
5466628681 1201 2381 3191 3421 3841 365
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
1 1351 2901 3431 3611 3501 2851 2361 1051 066
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0281 1971 1561 1741 1661 1631 1551 2811 167
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 1001 1353 0383 3713 6283 7273 9403 9714 001
2013 2018 - - - - - - -
4 1194 185-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Populations des villages avant les fusions de 1971 et 1972 (recensement de 1968) :

  • Niederbetschdorf : 1 059 personnes ;
  • Oberbetschdorf : 1 135 personnes ;
  • Kulhendorf : 95 personnes ;
  • Reimerswiller : 182 personnes ;
  • Schwabwiller : 377 personnes.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église et mairie.

Issue de la fusion de cinq villages, Betschdorf possède plusieurs églises :

  • Église Saint-Laurent[21] ;
  • Église Saint-Georges[22] ;
  • Église Saint-Jean-Baptiste[23] ;
  • Église Assomption-de-la-Vierge[24] ;
L'église de Kuhlendorf.
  • Église de Kuhlendorf : cette église protestante à pans de bois est une des rares églises d'Alsace à colombages, l'architecture traditionnelle des habitations rurales[25]. Construite en 1820, elle était destinée à servir à la fois d'oratoire et d'école : Bet- und Schulhaus. L'accès à l'église se faisait par la porte donnant sur la rue et on entrait dans l'école par une porte latérale. Le logement de l'instituteur se trouvait au premier étage. Le bâtiment a été rénové en 1987. Désormais on pénètre dans l'église par l'ancienne salle de classe sur le côté. Quoique rienté différemment, le mobilier est d'origine. Les vitraux sont neufs, l'orgue date de 1977. Les façades et les toitures sont inscrites aux Monuments historiques par un arrêté du 24 janvier 1978[26].

Services à la population[modifier | modifier le code]

  • Un des patios de l'école élémentaire.
    Poste.
  • Centre commercial (Intermarché).
  • Maternelle.
  • École élémentaire (fusion des deux écoles en 2015).
  • Maison de retraite.
  • Maison des sports et loisirs (deux salles aux dimensions de terrain de handball, dojo, salles de danse).
  • Piscine.
  • Pompiers : Soultz-sous-Forêts.
  • Gendarmerie : Soultz-sous-Forêts.
  • Collège de secteur : collège de l'Outre-Forêt à Soultz-sous-Forêts.
  • Lycée de secteur : lycée Stanislas à Wissembourg.

Sports et Associations[modifier | modifier le code]

Liste non - exhaustive.

  • Association Sportive Betschdorf (A.S.B) est une association omnisports regroupant 7 sections : football, handball, judo, tir, nihon jujutsu, tennis et fitness.
  • NAVECO (Nage, vélo, course) club de triathlon.
  • La Vague Betschdorf/Drachenbronn est un club de natation.
  • L'E.C.B. (Expression Corporelle Betschdorf) est un club de danse moderne.
  • Le TT Betschdorf est un club de tennis de table.
  • S.L.D.B -Sports Loisirs et Détente Betschdorf- Badminton, Zumba, cross training et dance kid

Économie[modifier | modifier le code]

Au XVIIIe siècle, une concession a été accordée pour l'exploitation de puits de pétrole. Plusieurs sondages ont été effectués avec succès à une profondeur de 60 m environ. En 1865, le puits de Schwabwiller n'est plus qu'« un trou de sonde à l'orifice duquel on voit nager un bitume mélangé avec de l'eau, qu'il est facile de recueillir »[27].

Usine de brique en terre cuite « Wienerberger ».

Historiquement le village était tourné vers ses potiers. Aujourd'hui, les principales entreprises du tissu économique du village sont :

  • Pentair ;
  • Wienerberger ;
  • Aloxan.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Betschdorf : le village des potiers, Coprur, Strasbourg, 1999, 383 p.
  • Gilbert Poinsot et Christophe Hamm, Betschdorf : cinq villages en une seule commune, ID L'Édition, Strasbourg, 2002, 48 p. (ISBN 2-913302-61-0)
  • Marc Klipfel, Pour une symbiose des communes de Betschdorf, Strasbourg, 1983, 52 p. (mémoire d'Architecture)
  • Pierre Lagarrosse, Les Potiers alsaciens de Betschdorf, Université de Strasbourg. Faculté de droit et des sciences politiques, 1934, 145 p. (thèse de doctorat de Sciences politiques et économiques)
  • Corine Lepiez, Les potiers de grès de Betschdorf de 1717 à nos jours, Université de Strasbourg 2, 1988 (mémoire de maîtrise d'Histoire)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.habitants.fr/bas-rhin-67
  2. « Outre-Forêt », in Alsace, Gallimard, Paris, 2007, p. 205.
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Unité urbaine 2020 de Betschdorf », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  7. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  8. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  10. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  11. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  12. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  13. « Betschdorf », notice no IA00118793, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le ).
  15. [PDF] Liste des maires au 1 avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  16. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  21. « L'église Saint-Laurent », notice no IA00118822, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  22. « L'église Saint-Georges », notice no IA00118828, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  23. « L'église Saint-Jean-Baptiste », notice no IA00118813, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  24. « L'église Assomption-de-la-Vierge », notice no IA00118794, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  25. Église de Kuhlendorf, plaquette de l'Office du tourisme de Betschdorf
  26. « L'église de Kuhlendorf », notice no PA00084616, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  27. Dictionnaire de Jacques Baquol - http://www.musee-du-petrole.com/saga.html