Bete Amanuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bete Amanuel (Lalibela))

Béte Amanuel
ቤተ አማኑኤል
Image illustrative de l’article Bete Amanuel
L’église sous sa structure protectrice
Présentation
Culte Église orthodoxe unifiée d'Éthiopie
Type Église rupestre monolithique
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux XIIIe siècle
Style dominant Axoumite
Géographie
Pays Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Région Amhara
Ville Lalibela
Coordonnées 12° 02′ 01,28″ nord, 39° 02′ 36,06″ est
Géolocalisation sur la carte : Éthiopie
(Voir situation sur carte : Éthiopie)
Béte Amanuel ቤተ አማኑኤል

Béte Amanuél (ቤተ አማኑኤል en amharique, Beta Amanouël ou Biet Emmanuel, "La maison d'Emmanuel") est une église éthiopienne orthodoxe située à Lalibela, dans l’Amhara, en Éthiopie.

Elle est une des onze églises rupestres de la ville et fait partie du groupe de quatre églises situées au Sud-Est.

Description[modifier | modifier le code]

C'est la seule église monolithe du groupe Sud-Est et la deuxième plus vaste de Lalibela. Longue de 18,5 m, large de 12,5 m, elle se trouve au fond d'une tranchée de 29 m de long, profonde de 11 m. Prise au faîte du toit la hauteur de l'église mesure 12 m de haut[1].

Elle est très soigneusement sculptée sur ses trois étages. Chaque étage présente un style de fenêtres différent. Les dormants et bossages carrés des portes et des fenêtres, le socle à trois niveaux, les bandeaux horizontaux de la façade, sont de style axoumite classique[2].

Son plan est basilical avec son triforium ouvrant sur des combles, une nef centrale élevée et voûtée, sanctuaire et coupole[3].

Le dernier étage comprend neuf pièces qui symbolisent les Neuf Saints dont l'activité missionnaire permit de diffuser la religion chrétienne dans le pays au Ve siècle.

Les guerres civiles et régionales de la fin du XXe siècle ont laissé de nombreux impacts de balles dans ses parois.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. André Miquel, « Reconnaissance dans le Lasta (décembre 1955) », Annales d'Éthiopie, vol. 3,‎ , p. 135 (DOI 10.3406/ethio.1959.1304).
  2. Kassaye Begashaw, « Éthiopie : La “nouvelle Jérusalem” », Le Courrier de l'Unesco,‎ , p. 31–34.
  3. Sauter 1963, p. 265.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Milena Batistoni, A Guide to Lalibela, Addis Abeba, Arada Books, , 183 p. (ISBN 9994486608)
  • (en) Claire Bosc-Tiessé, Marie-Laure Derat, Laurent Bruxelles, François-Xavier Fauvelle, Yves Gleize et Romain Mensan, « The Lalibela Rock Hewn Site and its Landscape (Ethiopia): An Archaeological Analysis », Journal of African Archaeology, vol. 12, no 2,‎ , p. 141–164 (DOI 10.3213/2191-5784-10261)
  • R. Sauter, « Où en est notre connaissance des églises rupestres d'Éthiopie », Annales d'Éthiopie, vol. 5,‎ , p. 235-292 (DOI 10.3406/ethio.1963.1336)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :