Betancuria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune des îles Canaries
Cet article est une ébauche concernant une commune des îles Canaries.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Betancuria
Blason de Betancuria
Héraldique
Drapeau de Betancuria
Drapeau
Iglesia Santa-Maria de Betancuria.
Iglesia Santa-Maria de Betancuria.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Canaries Îles Canaries
Province Province de Las Palmas Province de Las Palmas
Île Drapeau de Fuerteventura Fuerteventura
Comarque Centro
District judic. Puerto del Rosario
Maire Marcelino Cerdeña (Coalición Canaria)
Code postal 35637
Fondation 1404
Démographie
Gentilé Betancuriano/a
Population 733 hab. (2014)
Densité 7,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 28° 25′ 00″ Nord 14° 01′ 00″ Ouest / 28.41666, -14.016666
Altitude 395 m
Superficie 10 364 ha = 103,64 km2
Bordée par Océan Atlantique
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Fuerteventura

Voir sur la carte administrative de Fuerteventura
City locator 14.svg
Betancuria

Géolocalisation sur la carte : Îles Canaries

Voir sur la carte topographique des Îles Canaries
City locator 14.svg
Betancuria

Géolocalisation sur la carte : Îles Canaries

Voir sur la carte administrative des Îles Canaries
City locator 14.svg
Betancuria

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Betancuria
Liens
Site web www.aytobetancuria.org

Betancuria est une commune de la communauté autonome des Îles Canaries en Espagne. Elle est située à l'ouest de l'île de Fuerteventura dans la province de Las Palmas. Dans la petite ville de Vega de Río Palmas se trouve l'ermitage de la Virgen de la Peña, patronne de Fuerteventura. Sa fête est célébrée le troisième samedi de septembre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Betancuria
Puerto del Rosario
Océan Atlantique Betancuria Antigua
Pájara Tuineje

Villages de la commune[modifier | modifier le code]

Entre parenthèses figure le nombre d'habitants de chaque village en 2005[1].

  • Valles de Santa Inés (304)
  • Vega de Río Palmas (223)
  • Betancuria (211)

Histoire[modifier | modifier le code]

Son nom vient du Normand Jean de Béthencourt, conquérant des Iles Canaries au début du XVe siècle pour le compte du Roi de Castille. Nommé "Roi des Canaries", il fonde la ville en 1404 et en fait la capitale de Fuerteventura.

En 1424 le pape Martin V érigée en Betancuria le brève Evêché de Fuerteventura, qui englobe toutes les îles Canaries, sauf l'île de Lanzarote[2]. L'origine de cette évéché est directement liée aux événements survenus après le Grand Schisme (1378 à 1417). Cela était dû au fait que l'évêque de San Marcial del Rubicón à Lanzarote (seulement diocèse au moment des îles Canaries) ne reconnaît pas le pontificat de Martin V, que cet évêque était un partisan de l'anti-pape Benoît XIII. L'Evêché de Fuerteventura était basée dans la paroisse de Santa María de Betancuria, car elle à un rang élevé cathédrale. Après la réintégration du diocèse de San Marcial del Rubicón dans le pontificat de Martin V, l'Evêché de Fuerteventura a été aboli que sept ans après sa création en 1431[2].

Betancuria conservera ce titre jusqu'en 1834[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Ermitage de la Virgen de la Peña, patronne de Fuerteventura.
  • Iglesia Santa Maria de Betancuria
  • Ermita de Nuestra Señora de la Peña à Río Palmas (XVIIe siècle)
  • Ermita de San Inés y San Diego
  • Iglesia Conventual de San Buenaventura, un ancien monastère franciscain
  • Casa Museo de Betancuria, un musée d'art populaire
  • Musée archéologique
  • Mirador de Morro de Vellosa et ses statues géantes des rois guanches : un point de vue remarquable.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Instituto Canario de Estadística[1]
  2. a et b El Cisma de Occidente y el Obispado de Fuerteventura
  3. Wikipedia en espagnol

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]