Besson (Allier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Besson.
Besson
Vue aérienne de Besson.
Vue aérienne de Besson.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Moulins
Canton Souvigny
Intercommunalité Moulins Communauté
Maire
Mandat
Frédéric Verdier
2014-2020
Code postal 03210
Code commune 03026
Démographie
Population
municipale
775 hab. (2014)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 28′ 15″ nord, 3° 15′ 53″ est
Altitude Min. 224 m
Max. 350 m
Superficie 47,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Besson

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Besson

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Besson

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Besson

Besson est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Besson se situe au nord de l'Auvergne dans le département de l'Allier, à 15 kilomètres au sud de Moulins. Elle s'étend sur 4 736 hectares, dont 1/3 de forêt.

Ses communes limitrophes sont[1] :

Communes limitrophes de Besson
Souvigny Bressolles
Besson Chemilly
Cressanges Bresnay

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la route nationale 79 (E62, portion de la Route Centre-Europe Atlantique ou RCEA) d'ouest en est, ainsi que les routes départementales 34 (vers Souvigny au nord-ouest et Bresnay au sud), 65 (vers Chemilly à l'est et Cressanges au sud-ouest), 137 (passant au nord de la commune, en direction de Bressolles et Neuvy), 232 (vers Châtel-de-Neuvre), 291 (longeant la RCEA), 292 (vers Bresnay) et 533[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Besson signifie « jumeau »[2]. Il est donc probable que la commune tire son nom du fait que, sur son territoire, il y avait deux églises[réf. nécessaire]. En effet, fin Xe - début XIe siècle, l'existence d'une église Saint-Blaise (près de l'emplacement de l'actuelle place Saint-Blaise) est confirmée ; elle est même citée comme église paroissiale aux XVIIe et XVIIIe siècles. Mais, en très mauvais état, elle fut démolie à la Révolution. Le bénitier à deux têtes de l'église Saint-Martin serait un vestige de l'église Saint-Blaise[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Site druidique, puis gallo-romain.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 avril 2014 Jean Pagnon    
avril 2014 en cours
(au 28 mars 2017[3])
Frédéric Verdier   Chef d'entreprise

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 775 habitants, en diminution de -2,52 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 480 1 380 1 336 1 330 1 370 1 414 1 411 1 479 1 476
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 560 1 508 1 544 1 585 1 596 1 592 1 617 1 584 1 550
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 520 1 480 1 424 1 196 1 166 1 060 1 035 960 899
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
867 817 815 733 786 775 797 778 775
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

L'une des activités de la commune est la viticulture : la commune fait partie du terroir de l'AOC saint-pourçain.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vue aérienne du château du Vieux Bostz

Situé sur la commune de Besson, le château du Vieux Bostz (ou Bost, XVe au XVIIIe siècle) est à la croisée du vignoble de Saint-Pourçain et du Bocage bourbonnais. Depuis 2001, le château est restauré avec l’aide de l’État et du département.

Le château de Fourchaud, construit à partir du début du XVe siècle, voit se succéder des propriétaires toujours proches du pouvoir ducal, puis royal. L'édifice présente quelques similitudes architecturales avec la tour de la Mal-Coiffée de Moulins. La tour-logis et sa basse-cour sont entourées d’une enceinte rectangulaire. Jusqu'à décembre 2011, on pouvait admirer près du château un vénérable marronnier tricentenaire. Bien qu'il ait résisté plusieurs fois à la foudre, la tempête Joachim de décembre 2011 a eu raison de lui.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Sosthène Patissier (Besson, 1827 - Souvigny, 1910), avocat, député de l'Allier (1871-1881), conseiller général du canton de Souvigny (1871-1898) et vice-président du conseil général (1883-1898).
  • La famille de Bourbon-Parme, propriétaires des châteaux de Bostz, de Rochefort et de Fourchaud.
  • Charles-Henri de Lobkowicz, héritier, par sa mère Françoise de Bourbon-Parme, du château du Nouveau-Bostz, où il réside, et du Vieux-Bostz, qu'il tente de restaurer.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Besson Blason D'azur à cinq besants d'or rangés en bandes.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Géoportail (consulté le 4 mai 2017).
  2. Article Besson dans le wiktionnaire.
  3. « Liste nominative des communes de l'Allier » [PDF], Association des maires et présidents de communautés de l'Allier, (consulté le 4 mai 2017).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .