Bessanèse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bessanèse
Vue de la Bessanèse depuis le versant italien.
Vue de la Bessanèse depuis le versant italien.
Géographie
Altitude 3 592 m[1]
Massif Alpes grées (Alpes)
Coordonnées 45° 18′ 00″ nord, 7° 07′ 00″ est[1]
Administration
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Région française
Région italienne
Auvergne-Rhône-Alpes
Piémont
Département
Ville métropolitaine
Savoie
Turin
Ascension
Première par Antonio Tonini
Voie la plus facile Couloir sud de la montagne (PD)
Géologie
Âge 30 millions d'années
Roches serpentinite, gneiss
Type pic pyramidal
Géolocalisation sur la carte : Piémont
(Voir situation sur carte : Piémont)
Bessanèse
Géolocalisation sur la carte : Savoie
(Voir situation sur carte : Savoie)
Bessanèse
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Bessanèse
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Bessanèse

La Bessanèse ou Bessanese (en italien Uia di Bessanese) est un sommet des Alpes grées de 3 592 mètres d'altitude.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom ouille (en italien uia) dans le patois local, signifie « aiguille pointue », tandis que Bessanèse se réfère à Bessans, le village situé sur le versant français.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La Bessanèse vue depuis Barmes.

Le sommet se situe sur la frontière entre la France à l'ouest et l'Italie à l'est, entre les communes de Bessans et de Barmes.

Il domine sur son versant français la vallée d'Avérole, vallée latérale à la vallée de la Maurienne. Il domine sur son versant italien le val d'Ala (it) en val de Lanzo.

La Bessanèse est entourée d'autres hauts sommets comme la pointe de Charbonnel (3 752 mètres), l'Ouille d'Arbéron (3 563 mètres), la Petite Ciamarella (3 534 mètres) et l'Albaron (3 638 mètres).

La Bessanèse est un sommet important et bien connu des alpinistes, particulièrement en Italie. Une chanson connue localement s'appelle d'ailleurs La Bessanaise.

Ascension et randonnée[modifier | modifier le code]

La montagne à gauche, au pied du refuge d'Avérole.

L'ascension de la Bessanèse a fortement mobilisé les alpinistes au XIXe siècle[2]. En 1895, la face nord-est est vaincue par Ettore Canzio. Encore aujourd'hui le sommet reste relativement difficile. Le panorama sur l'Italie est superbe.

Autour de la montagne se trouve un sentier de randonnée d'altitude dénommé le Tour de la Bessanèse.

Voie normale[modifier | modifier le code]

La voie normale d'ascension du sommet se réalise du côté français en remontant le couloir sud de la montagne (PD). Les points de départs sont situés des deux côtés de la frontière :

  • en France, depuis la vallée et le refuge d'Avérole 2 210 mètres ;
  • en Italie, depuis le Pian della Mussa 2 200 mètres au fond du val d'Ala en passant par le refuge Bartolomeo Gastaldi (it) 2 659 mètres et le col d'Arnès 3 012 mètres.

Du côté italien, il est possible d'affronter l'Éperon Murari (AD+).

Refuges[modifier | modifier le code]

Les refuges de montagne qui peuvent être utilisés comme points de départ pour l'ascension vers le sommet ou pour une visite autour de la montagne sont les suivants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cartes IGN disponibles sur Géoportail.
  2. Musée de la Montagne de Turin et guides locaux[source insuffisante]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]