Besoin d'amour (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Besoin d'amour
Titre original Misunderstood
Réalisation Jerry Schatzberg
Scénario Barra Grant, d'après le roman de Florence Montgomery
Acteurs principaux
Sociétés de production Accent Films B.V.
Producers Sales Organization (PSO)
Vides Cinematografica
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Durée 91 minutes
Sortie 1984

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Besoin d'amour (Misunderstood) est un film américain réalisé par Jerry Schatzberg et sorti en 1984.

C'est une nouvelle adaptation du roman de Florence Montgomery paru en 1869, qui avait servi également pour le scénario de L'Incompris de Luigi Comencini en 1966. L'action de Besoin d'amour se déroule désormais en Tunisie.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ned Rawley est un armateur américain établi en Tunisie où son entreprise prospère et l'accapare. Il vit dans une magnifique villa avec ses deux fils, Miles et Andrew, dont s'occupe une gouvernante nouvellement arrivée car leur mère vient de décéder dans un hôpital à l'étranger. Le père décide de cacher cette tragédie au plus jeune, inventant un voyage prolongé de sa mère.

Pour le plus grand, il continue de le traiter en « homme », lui révélant la disparition de sa mère mais restant froid avec lui, ayant peur d'exprimer ses sentiments. Il ne se rend pas compte que son fils manque d'affection et souffre des absences et de la dureté d'éducation que lui impose son père qui reporte toutes ses attentions sur le plus jeune.

Finalement, ce n'est qu'à l'occasion d'un accident provoqué par Andrew que le père et le fils se rapprocheront.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Contrairement à L'Incompris, ce film se termine par un happy end, choix qu'a imposé le producteur Tarak Ben Ammar, responsable du montage définitif, contre l'avis du réalisateur[1]. Il propose ainsi une larmoyante réconciliation finale entre le père et le fils alors que, dans le film de Luigi Comencini, le garçon meurt des suites de son accident.

La réalisatrice Nadia El Fani a commencé sa carrière en tant que stagiaire sur le tournage de ce film[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Chevalier, Kids, 52 films autour de l'enfance, tome 3, éd. Centre national de documentation pédagogique, Paris, 1992, p. 25.
  2. « Nadia El-Fani », sur allocine.fr (consulté le 25 mars 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]