Bertsolarisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bertso)
Statue de Mattin Treku à Ahetze.
Journal Bertsolariya.

Le bertso ou bertsu est un chant d'improvisation en vers, rimé et strophé chanté par des bertsolaris dont l'art remonte au XVIIIe siècle. Bien que présent dans d'autres régions, le bertsolarisme est resté surtout vivace au Pays basque (bertsolaritza).

Le bertsolari (ou bertsulari, c'est-à-dire celui qui crée et déclame un bertso) inscrit sa performance (individuelle ou en duo) dans un processus de construction collective, en phase avec le public. Le bertsolari doit en effet adapter son improvisation, qui est tout à la fois un travail de mémoire et un jeu d’adresse, aux réactions des auditeurs.

Les compétitions s'organisent sous forme de joutes entre plusieurs bertsolaris sur la base d'un thème poétique et/ou musical. Les premiers concours et écoles apparurent au XIXe siècle[1]. Les Jeux floraux d'Urrugne, leur firent une place dès 1851.

Les joutes oratoires chantées et improvisées sont une tradition orale du Pays basque qui a su évoluer et s'adapter aux époques en établissant un lien avec les plus jeunes générations. Cette tradition ancestrale qui se retrouve aussi chez les payadores des gauchos, et qui a joué un rôle fondamental dans la transmission orale du basque, est un exercice codifié dont le thème est imposé

Bertsolaris célèbres[modifier | modifier le code]

Nés au XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

  • Bernard Larralde (1773 - 1853) d'Hasparren[1] ;
  • Martin Larralde (1782 - 1821) d'Hasparren[1] et neveu de Bernard Larralde.

Nés au XIXe siècle[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Oxalde, né à Bidarray au XIXe siècle, est une poète basque qui se distingua dans les jeux floraux ; il y gagna de nombreux prix de poésie. Son poème dédié à l'impératrice Eugénie, Enperatrizari, remporta le concours de Sare en 1868.
  • Jean-Baptiste Elissamburu (1828-1891) de Sare, militaire puis juge de paix, plusieurs fois récompensé aux Jeux floraux (1860, 1862 et 1879) ;
  • Pierre Ibarrart de Jaxu, cordonnier, vainqueur du concours de bertsos des Jeux floraux d'Urrugne en 1851[1] ;
  • Jean-Baptiste Larralde (1804 - 1870) d'Hasparren, fils de Bernard Larralde précédemment cité, médecin à Saint-Jean-de-Luz. Il proposa quatorze compositions aux Jeux floraux[1] ;
  • Marie-Louise Osorio d'Ascain, célèbre pour son duo avec Pierre Ibarrart en 1869[1] ;
  • Oxalde de Briscous, où il vécut de 1859 à 1872 ;
  • José Manuel Lujambio Retegui, dit Txirrita (1860-1936), né à Hernani ;
  • Marie Etchagaray d'Hasparren, vainqueur du concours de bertsus d'Hasparren en 1894[1].

Nés au XXe siècle[modifier | modifier le code]

Hommage à Jean-Baptiste Oxalde, à Briscous
« Souvenir du village au bertsulari Oxalde qui vécut ici entre 1859 et 1872 »

Grand championnat de bertsolaris[modifier | modifier le code]

Lors de la grande finale du Grand championnat de bertsolaris (Bertsolari Txapelketa Nagusia) 2017, 14 000 personnes étaient réunis pour voir se défier en direct 8 bertsolaris[2].

Maialen Lujanbio et Joxe Agirre en 2009 lors du Bertsolari Txapelketa Nagusia.
Amets Arzallus en 2013 lors du Bertsolari Txapelketa Nagusia.
Année Lieu TxapeldunaChampion
1935 Saint-Sébastien Inazio Eizmendi Manterola Basarri
1936 Saint-Sébastien Jose Manuel Lujanbio Retegi Txirrita
1960 Saint-Sébastien Inazio Eizmendi Manterola Basarri
1962 Saint-Sébastien Manuel Olaizola Urbieta Uztapide
1965 Saint-Sébastien Manuel Olaizola Urbieta Uztapide
1967 Saint-Sébastien Manuel Olaizola Urbieta Uztapide
1980 Saint-Sébastien Xabier Amuriza Sarrionandia
1982 Saint-Sébastien Xabier Amuriza Sarrionandia
1986 Saint-Sébastien Sebastian Lizaso Iraola
1989 Saint-Sébastien Jon Lopategi Lauzirika
1993 Saint-Sébastien Andoni Egaña Makazaga
1997 Saint-Sébastien Andoni Egaña Makazaga
2001 Saint-Sébastien Andoni Egaña Makazaga
2005 Barakaldo Andoni Egaña Makazaga
2009 Barakaldo Maialen Lujanbio Zugasti
2013 Bilbao Exhibition Center Amets Arzallus Antia
2017 Bilbao Exhibition Center Maialen Lujanbio Zugasti

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Gérard Moutche, Que disent les maisons basques ?, Paris, Atlantica 2010, , 286 p. (ISBN 978-2-7588-0177-1), pages 58 et 59.
  2. Petite histoire sur les championnats nationaux

Liens externes[modifier | modifier le code]