Bertrand de Montesquiou-Fézensac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bertrand de Montesquiou-Fézensac
Bertrand de Montesquiou-Fézensac

Naissance
Paris
Décès
Paris
Grade Contre-amiral
Années de service 18531899
Autres fonctions Chef d'État-Major du 1er arrondissement maritime
Président de la Commission permanente de contrôle et de révision du règlement d'armement et d'habillement
Famille Famille de Montesquiou

Bertrand Pierre Anatole de Montesquiou-Fézensac, né à Paris le et mort dans le 7e arrondissement de Paris le , est un officier de la marine française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le contre-amiral Bertrand de Montesquiou-Fézensac.

Bertrand de Montesquiou-Fézensac est le fils de Napoléon de Montesquiou-Fézensac et de Anne Élisabeth Cuillier-Perron. Il se marie le dans le 7e arrondissement de Paris avec Émilie Gabrielle Marie de Pérusse des Cars[1], petite-fille du duc Amédée de Pérusse des Cars. Leur fille unique est Mathilde de Montesquiou-Fézensac, née le , rue de Brest à Lorient, lieu dit Nouvelleville en Meurville dans le département du Morbihan[2], épouse de l'organiste Charles-Marie Widor.

Il entre dans la Marine en 1853, devient aspirant le puis enseigne de vaisseau le et affecté au port de Brest.

Bertrand de Montesquiou-Fézensac est lieutenant de vaisseau le et capitaine de frégate, le . Le , il est nommé commandant de l'aviso de station à hélice Bouvet au port de Rochefort à la division navale du Levant, dont le commandant en chef est le contre-amiral, Léopold de Pritzbuer. Il accède au grade de capitaine de vaisseau, le .

Au , (nomination du ), il devient commandant du croiseur de 2e classe Decrès, au port de Lorient, division navale de l'Extrême-Orient.

Membre du Comité des Inspecteurs généraux de la Marine en 1892, il est promu contre-amiral et nommé chef d'État-Major du 1er arrondissement maritime à Cherbourg, le .

Il devient président de la Commission permanente de contrôle et de révision du règlement d'armement et d'habillement en 1896 et membre de la Commission des phares en 1899, année où il est admis à la retraite.

Il reçoit successivement les décorations de chevalier de la Légion d'honneur le , d'officier le et de commandeur le [3].

Il meurt le à Paris dans son hôtel particulier du 7e arrondissement à l'âge de 65 ans[4]. Propriétaire du château de Hauteville, il est inhumé aux côtés de son épouse à la chapelle de Hauteville dans le cimetière de Charchigné (département de la Mayenne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. État civil - Acte de mariage no 559 du 7e arrondissement de Paris. Cote du document : V4E 3287. Archives de Paris, no 18 boulevard Sérurier 75019 Paris.
  2. État civil de Lorient - Acte de naissance no 537. Cote du document : commune de Lorient, naissances 1881-1883. Archives départementales du Morbihan, no 80 rue des Vénètes, CS 52405, 56010 Vannes Cedex.
  3. Bertrand Pierre Anatole de Montesquiou-Fezensac (1837-1902) - dossier de la Légion d'Honneur : « Cote LH/1918/61 », base Léonore, ministère français de la Culture.
  4. État civil - Acte de décès no 1212 du 7e arrondissement de Paris. Cote du document : V4E 8687. Archives de Paris, no 18 boulevard Sérurier 75019 Paris.