Bertrand de Garrigues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Bienheureux Bertrand de Garrigues a été l'un des premiers compagnons de saint Dominique. Il a été dit de lui qu'il était « un véritable reflet de la sainteté de son maître ».

Vie[modifier | modifier le code]

Originaire de Garrigues près de Nîmes dans le Gard, il fut séduit par la sainteté et par le projet de saint Dominique, d'aller convertir les Cathares par la prière et l'exemple d'une vie de pauvreté et d'austérité.

En 1216 Dominique le nomma prieur du couvent de Toulouse. Puis, il l'envoya à Paris fonder un couvent au cœur de l'Université, alors la première de l'Europe chrétienne. Il fonda donc, en 1217 le couvent de Saint-Jacques[1].

De retour dans sa région natale, il fonda plusieurs autres établissements à Montpellier, et à Avignon. Il devint provincial du midi de la France (Provence Alpes Pyrénées) en 1221.

L'intérieur du monastère de Prouille

À la mort de saint Dominique, il assista les sœurs du Monastère de Prouille, refuge pour les femmes Cathares converties.

Bertrand de Garrigues mourut le 18 avril 1230 au cours d'une retraite qu'il prêchait dans une abbaye cistercienne de la Drôme, l'abbaye de Bouchet, près d'Orange, où il s'était retiré. Dans l'église de l'abbaye figure sa pierre tombale. Pendant des siècles, son tombeau fut l'objet de nombreux pèlerinages ; sa statue était vénérée par les fidèles qui en avaient fait un saint. On cite de lui beaucoup de miracles.

Il est fêté le 6 septembre.

Béatification[modifier | modifier le code]

En 1870 l'évêque de Valence, monseigneur Francis Guelette, donna son approbation au culte ancien de Bertrand de Garrigues dans son diocèse. À partir de ce moment, la béatification fut proposée à Rome par les évêques de Paris, Toulouse, Marseille, Valence, Nîmes, ainsi que par l'Ordre des dominicains auquel il appartenait.

Finalement, le Pape Léon XIII, en 1881 donna son approbation, et autorisa l'office en l'honneur de Bertrand de Garrigues dans les diocèses de Nîmes et de Valence avec la date du 6 septembre comme date de fête du bienheureux.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le bienheureux Bertrand de Garrigues, Compagnon gardois de Saint-Dominique - Edouard Drouot - Éditions Lacour-Ollé - 1990.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. aujourd'hui rue des Tanneries, dans le 13e à Paris

Catégorie:Date de naissance non renseignée (XIIe siècle)