Bertrand Milon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Milon.

Bertrand Milon (né au lieu-dit La Ville-Morel à Broons av. 1439[note 1], fl. 1476) est un diplomate breton du XVe siècle.

Deux fois ambassadeur du duc de Bretagne à la Cour de Rome, il a également été seigneur de la Ville-Morel, procureur général au Parlement de Bretagne, président et juge universel de Bretagne, ainsi que sénéchal de la baillie de Ploermel[1] et de Rennes[2].

Il fut le juge de Jean Le Muet qui fut condamné à mort et décapité à Saint-Malo pour complot avec les anglais.

Le 4 avril 1460, il fonde à Nantes l'université ducale, à l'initiative du duc François II.

Il eut pour épouse Jeanne de Broons et eut pour filles Guillemette Milon (décédée en 1435 ou 1437) et sa sœur Jeanne (décédée en 1498), toutes deux abbesses de Saint-SulpiceSaint-Sulpice-la-Forêt.)[2] Son fils, Nicolas Milon, fut abbé de Saint-Étienne de Caen entre 1401 et 1414 (ou 1416)[3].

Armoiries[modifier | modifier le code]

Les armes de la famille Milon sont les suivantes : D'azur à trois têtes de levrier d'argent, dentées, languées et accolées d'or[2].

Sources[modifier | modifier le code]

  • Émile Le Giemble, Petite histoire de Broons et des Broonais, Paris, Éditions Le Livre d'histoire, (ISBN 2-84-373-451-7)
    Monographie en 300 exemplaires, fac-similé de l'édition originale de 1944. La biographie de Milon est donnée à la page 25.
  • Marikavel.com

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il est armé chevalier en 1439 par le connétable au siège d’Avranches.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire de Bretagne, section Parlement general, ou Eſtats de Vannes de l’an 1451, 1138, Guy-Alexis Lobineau.
  2. a, b et c Source : Infobretagne.com
  3. Célestin Hippeau, L'abbaye de Saint-Étienne de Caen, 1066-1790, Caen, A. Hardel, 1855, pp. 125–128