Bertrand Kern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bertrand Kern
Fonctions
Maire de Pantin
En fonction depuis le
(17 ans, 10 mois et 16 jours)
Élection 18 mars 2001
Réélection 9 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur Jacques Isabet
Conseiller départemental
de la Seine-Saint-Denis
élu dans le canton de Pantin
En fonction depuis le
(3 ans, 10 mois et 8 jours)
Élection 29 mars 2015
Prédécesseur Canton créé
Député de la 6e circonscription de la Seine-Saint-Denis

(4 ans, 1 mois et 17 jours)
Élection 1er juin 1997 (suppléant)
Législature XIe
Groupe politique SOC
Prédécesseur Claude Bartolone
Successeur Claude Bartolone
Biographie
Nom de naissance Christian Manable
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Belfort (Territoire de Belfort)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Diplômé de IEP d'Aix-en-Provence
Université Panthéon-Sorbonne
Profession Avocat

Bertrand Kern, né le à Belfort, est un homme politique français, membre du PS.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l’Institut d'études politiques d’Aix-en-Provence et titulaire d'une maîtrise en droit obtenue à l'université Paris I – Panthéon Sorbonne, puis d'un certificat d'aptitude à la profession d'avocat, Bertrand Kern est cadre bancaire, puis assistant parlementaire de Claude Bartolone à partir de 1988, avant de devenir avocat en 1999.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Élu conseiller municipal de Pantin en 1989, puis maire adjoint aux Finances en 1995, il est élu conseiller général du canton de Pantin-Ouest en mars 1998 et réélu dès le premier tour en 2004. Suppléant de Claude Bartolone, il devient député le 1er mai 1998, quand celui-ci est nommé ministre du gouvernement de Lionel Jospin. Il demeure député jusqu'à la fin de la législature en juin 2002.

En mars 2001, il est élu maire de Pantin à l'issue d'un second tour qui l'oppose au maire communiste sortant, Jacques Isabet. Cette élection crée un précédent dans la Seine-Saint-Denis, bastion communiste. Dès son élection, il prend la tête de Pantin-Habitat, principal bailleur de Pantin qui gère plus de 5 000 logements sociaux sur la commune. À partir de 2004 et jusqu'en 2009, il préside l'Office départemental de l'habitat de Seine-Saint-Denis.

En mars 2008, il est réélu confortablement dès le premier tour et compte dans sa majorité des élus socialistes, radicaux et apparentés, écologistes, et même des personnalités de la société civile. Pantin connaît alors un programme de rénovation urbaine, visant à éradiquer le logement insalubre, développer l’emploi dans le secteur tertiaire et maintenir le caractère populaire de la ville, en contenant la pression foncière et immobilière et développant le parc de logements sociaux. Depuis janvier 2013, Kern est également président de la Société d'économie mixte immobilière de Pantin (SEMIP).

Le 27 mars 2011, au 2e tour des cantonales, il réalise le meilleur score de France dans un duel en obtenant 81,03 % contre 18,97 % au candidat du FN, lors d'un scrutin marqué par une forte abstention d'un peu plus de 58 %, et conserve son mandat de conseiller général[1].

En outre, il œuvre pour la mise en place de la communauté d'agglomération Est Ensemble, qu'il préside de janvier 2010 à octobre 2012.

Il parraine la candidature de Benoît Hamon pour l'élection présidentielle de 2017[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Résultats des élections cantonales 2011 - Pantin-Ouest sur le site du ministère de l'Intérieur
  2. Sébastien Thomas, « Seine-Saint-Denis : quel candidat à la présidentielle votre élu a-t-il parrainé ? », leparisien.fr, (consulté le 22 mars 2017)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]