Bertille Bak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bertille Bak, est une plasticienne française née en 1983 à Arras, elle vit et travaille à Paris. Par le biais de vidéos, d'installations, de sculpture et de dessins, Bertille Bak interroge les notions d'identité, de communauté, de territoire et de mémoire. Elle est représentée par la Galerie Xippas, Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bertille Bak étudie d'abord à l'École des beaux-arts de Paris (atelier Christian Boltanski) de 2002 à 2007, puis l'année suivante au Fresnoy Studio National des Arts Contemporains (Tourcoing, France). Petite-fille de mineur, ses premiers travaux en 2005 s'intéressent aux cités minières du nord de la France[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

La démarche de Bertille Bak consiste souvent à s'immerger pendant plusieurs mois dans une communauté spécifique, souvent marginalisée, pour en comprendre les habitudes, les rituels, les fonctionnements et les liens qui l'unissent avec d'autres groupes. Une fois la confiance établie avec les différents membres de la communauté, elle leur propose de travailler avec elle sur un projet pensé selon leur environnement. Pour Laurent Jeanpierre, « Bak ne propose pas un portrait classique de communauté, avec ses symboles, ses rituels, ses personnages et ses clans. Elle pose sur le collectif un regard décentré (...). L'œil de l'artiste est attentif aux temps morts, aux errances, aux manipulations ordinaires des individus, bref au « travail d'à-côté » qui échappe à la vie communautaire réglée[2].» L'artiste ne se limite pas à analyser une communauté comme pourrait le faire un chercheur ou un ethnographe par exemple, elle collabore sur un mode poétique avec les individus qui composent cette communauté. Pour Jessica Castex, « Bertille Bak est une conteuse qui part de faits réels »[3].

Expositions[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

2014 :

  • « Bestiaire », Galerie Xippas, Paris, France
  • « Le Tour de Babel », Grand Café, Saint Nazaire, France
  • « Faire le mur », Collective, Édimbourg, Écosse [1]

2012 :

  • « Circuits », Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Paris, France [2]
  • « ROBE », avec Charles-Henry Fertin, Galerie Xippas, Paris, France
  • « Bertille Bak », Nettie Horn Gallery, Londres, Grande-Bretagne
  • « O Quatrième », Les Églises, Chelles, France [3]

2011 :

  • « Urban Chronicle », Palais de Tokyo, Paris, France
  • « Le tour du propriétaire », Mac/Val, Ivry-sur-Seine, France [4]

2010 :

  • «La Chambre », Galerie Xippas, Paris, France

2009 :

  • « Bertille Bak, Stéphane Thidet, Cléa Coudsi et Eric Herblin », Lab-Labanque, Béthune, France

2008 :

  • « T'as de beaux vieux, tu sais », Le Plateau FRAC/Île-de-France, Paris, France

2006 :

  • « Là-bas », Art gallery of Silpakorn, Wang Tha Phra, Bangkok, Thaïlande

Expositions collectives (sélection)[modifier | modifier le code]

2014 :

  • « Biennale de Belleville », Carré de Baudoin, Paris
  • « NY-LUX - Edward Steichen Award 2004-2014 », commissaire : Enrico Lunghi, MUDAM, Luxembourg
  • « Horisont », Art Museum of Gotland, Suède

2013 :

  • « A triple Tour », Fondation Pinault pour l'art contemporain, Conciergerie, Paris, France
  • « Incomparable histories. Hymns, alleyways and splinters », KM Kulturunea, San Sebastian, Espagne
  • « Mom, am I a barbarian ? », 13th Istanbul Biennal, Turquie
  • « Réinventer le monde » Sala Rekalde, Bilbao, Espagne (avec le FRAC Aquitaine)

2012 :

  • « Paroles des images », commissaire : Caroline Bourgeois, Palazzo Grassi, Venise, Italie
  • « L’Homme de Vitruve », commissaire : Claire le Restif, CREDAC, Ivry, France
  • « Intense Proximity », La Triennale, Palais de Tokyo, Paris, France
  • « Evocateur », exposition du 14e prix de la Fondation Ricard, Paris, France

2011 :

  • « Infiltration, le privilège des chemins », Plataforma Revolver, Lisbonne, Portugal
  • « La ronde », La ferme du buisson, Noisiel, France

2010 :

  • « Là où nous sommes », Maison d’art Bernard Anthonioz, Nogent sur Marne, France
  • « A toutes les morts égales et cachées dans la nuit », Mac’s du Grand’Hornu, Belgique
  • « Reset », Fondation Ricard, Paris, France
  • « Imaginez Maintenant », Centre Pompidou, Metz, France

2009 :

  • « Insiders », Capc, Bordeaux, France
  • « Passage à Faune », avec Damien Cadio, Crac Alsace, Altkirch, France

Collections[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

2013 :

  • Prix du Rayon-Vert, Cerbère-Poitou
  • Sélectionnée pour le prix Meurice

2012 :

  • Sélectionnée pour le prix de la Fondation Ricard pour l’art contemporain
  • Sélectionnée pour le prix Sciences-Po pour l’art contemporain

2010 :

  • Prize Edward Steichen, Luxembourg

2009 :

  • Prix de l'Institut de Science et Technologie de Valenciennes
  • Prix René Vautier / Jeunes Talents TEC/CRIAC

2008 :

  • Prix Hiscox Start

2007 :

  • Prix Gilles Dusein/ Neuflize Vie

Résidences[modifier | modifier le code]

  • Le Grand Café, Saint-Nazaire, France (2012-2014)
  • Jose Maria Sicilia Foundation, Majorque, Espagne (2013)
  • ISCP, New York, États-Unis (2010)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bertille Bak », sur http://www.macval.fr/ (consulté le 12 mars 2015)
  2. Laurent Jeanpierre, "Comme en commun (Comme un comment) ?) in Circuits, Paris-musées, , 64 p. (ISBN 9782759602001), p. 8-9
  3. « Art contemporain : Bertille Bak, si jeune, dans un si grand musée », sur http://rue89.nouvelobs.com, (consulté le 12 mars 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]