Bertha Benz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benz (homonymie).

Bertha Benz

Description de cette image, également commentée ci-après

Bertha Benz en 1871

Naissance 3 mai 1849
Pforzheim Allemagne
Décès 5 mai 1944 (à 95 ans)
Ladenburg Allemagne
Nationalité Flag of Germany.svg Allemande
Profession
Industriel (Benz & Cie et Mercedes-Benz)
Distinctions
Honorable Sénatrice de l'Institut de technologie de Karlsruhe

Bertha Benz (née Ringer, le 3 mai 1849 et décédée le 5 mai 1944) est la femme et l'associée de l'inventeur automobile Carl Benz. En 1888, elle devient la première personne à conduire une automobile sur une longue distance. Ce faisant, elle attire sur Benz Patent Motorwagen une attention considérable et amène à la société ses premières ventes.

Biographie[modifier | modifier le code]

La Benz Patent-Motorwagen Numéro 3 de 1888, conduite par Bertha Benz lors d'une excursion de 160 kilomètres très médiatisée.

Bertha Ringer naît en 1849 à Pforzheim en Allemagne. En 1871, elle investit dans l'atelier de son fiancé, Carl Benz, ce qui permet à ce dernier de développer sa première automobile brevetée. Elle peut le faire car à l'époque, ils ne sont pas mariés. Par la suite, comme le stipule la loi, Bertha perd le pouvoir juridique d'agir[1].

Le 20 juillet 1872, Bertha Ringer épouse Carl Benz. Ils ont cinq enfant : Eugen (1873), Richard (1874), Clara (1877), Thilde (1882), et Ellen (1890).

Première excursion automobile[modifier | modifier le code]

Carte d'Allemagne avec la Bertha Benz Memorial Route, de Mannheim à Pforzheim via Heidelberg et Wiesloch ainsi que le retour : le parcours officiel en hommage à son voyage de 1888.

Le 5 août 1888, sans le dire à son mari et sans la permission des autorités, Bertha Benz s'en va avec ses fils Richard et Eugen, qui ont treize et quinze ans, au volant de l'une des toutes nouvelles Patent Motorwagen. Elle conduit de Mannheim à Pforzheim et devient ainsi la première personne à conduire une automobile sur route dans le but de voyager. Auparavant, la conduite motorisée s'était limitée à de très courts essais lors desquels il s'agissait de revenir au point de départ avec des mécaniciens. Cette excursion de pionnière s'étale environ sur 106 kilomètres[2].

Bien que le motif premier de ce voyage est de rendre visite à sa mère, Bertha Benz à d'autres idées en tête : prouver à son mari, qui n'a pas suffisamment pris en compte les implications mercatiques de son invention, que l'automobile dans laquelle ils ont tous les deux énormément investi doit devenir un succès commercial après que le public a compris son utilité. Elle veut également que Carl comprenne que sa création a un avenir[3] .

Sur le chemin, elle résout de nombreux problèmes. Elle doit trouver du ligroine qui sert de carburant et que l'on ne trouve que chez l'apothicaire. Elle s'arrête donc à Wiesloch et va à la pharmacie. Un forgeron l'aide à réparer une chaîne. Les freins doivent également être réparés et, s'occupant de ce problème, elle invente les plaquettes de frein[4]. Elle doit par ailleurs utilisée une longue épingle à chapeau pour nettoyer les tuyaux à carburant, qui sont obstrués, et isole un câble avec une jarretière. Elle quitte Mannheim à l'aube et atteint Pforzheim à la tombée du soleil. Elle informe son mari de son succès par télégramme. Elle reprend le volant le lendemain pour rentrer chez elle[5].

Après[modifier | modifier le code]

Le monument Bertha Benz à Wiesloch où elle fit un arrêt pour se fournir en carburant à la pharmacie locale (dorénavant surnommée la "première station essence au monde").
Dernière demeure des Benz, aujourd'hui la Fondation Gottlieb Daimler et Karl Benz Foundation'à Ladenburg, à Baden-Württemberg

En 1944, lors de son 95e anniversaire, Bertha Benz est faite Honorable Sénatrice par l'Institut de technologie de Karlsruhe, l'alma mater de son mari. Plus tôt, Carl est d'ailleurs nommé docteur honoris causa. Deux jours plus tard, Bertha Benz décède dans sa villa de Ladenburg, là où l'atelier de son mari est construit après leur emménagement en 1906. Il y établit son affaire familiale, Benz & Fils.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Sigle officiel de la Bertha Benz Memorial Route.
  • En 2008, la Bertha Benz Memorial Route [6] est officiellement approuvée en tant qu'héritage industriel de l'humanité car elle suit le chemin emprunté par Bertha Benz en 1888.
  • Le 25 janvier 2011, Deutsche Welle diffuse un documentaire sur l'invention de l'automobile par Carl Benz et met en avant le rôle très important de sa femme[7].
  • Le documentaire La Voiture est née, produit par Ulli Kampelmann se focalise sur le premier voyage de Bertha Benz[8].

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Angela Elis: Mein Traum ist länger als die Nacht. Wie Bertha Benz ihren Mann zu Weltruhm fuhr. Hoffmann und Campe, Hamburg 2010, ISBN 978-3-455-50146-9.

Liens externes[modifier | modifier le code]