Berserk (manga)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Berserk

ベルセルク
(Beruseruku)
Genre Action, aventure, horreur, dark fantasy, drame
Thèmes Démon, fantastique, guerre, médiéval, mercenaire, explicite
Manga
Cible
éditoriale
Seinen
Auteur Kentarō Miura
Éditeur (ja) Hakusensha
(fr) Glénat
Prépublication Drapeau du Japon Monthly Animal House (1989-1992)
Young Animal (1992-)
Sortie initiale inachevé
Volumes 40
Anime japonais : Berserk: Kenpū Denki
Réalisateur
Naohito Takahashi
Scénariste
Studio d’animation OLM
Compositeur
Licence (fr) Dybex
Chaîne Drapeau du Japon Nippon Television, Animax
1re diffusion
Épisodes 25
Anime japonais
Réalisateur
Shin Itagaki
Scénariste
Makoto Fukami
Takashi Yamashita
Studio d’animation GEMBA
Millepensee
Liden Films
Compositeur
Chaîne Drapeau du Japon WOWOW, MBS, TBS, CBC, BS-TBS
1re diffusion
Épisodes 24

Berserk (ベルセルク, Beruseruku?) est un manga de dark fantasy de Kentaro Miura. Il est prépublié depuis 1989 dans le magazine Young Animal de l'éditeur Hakusensha, et 40 volumes sont sortis en . La version française est éditée par Glénat et 40 tomes sont sortis au . En 2021, le tirage total de la série s'élève à 50 millions d'exemplaires.

Le manga est adapté en série d'animation de 25 épisodes entre et par le studio OLM. Une trilogie de films d'animation produite par Studio 4°C est sortie entre 2012 et 2013. Une nouvelle adaptation animée a été diffusée entre et par les studios GEMBA et Millepensee.

Destiné à un public mature, Berserk jouit au Japon d'une popularité relative en termes de ventes si on le compare à d'autres séries pour adultes telles que JoJo's Bizarre Adventure ou Golgo 13, ceci étant dû à la fréquence de sortie de ses albums ainsi que son univers dark fantasy, jusqu'alors peu implanté dans la culture manga. Néanmoins son intensité, son style visuel extrêmement fourni et détaillé ainsi que la gravité de ses thématiques ont fait de ce dernier l'un des seinen les plus populaires de son époque, notamment à l'étranger.

Au décès de Kentarō Miura le , 363 chapitres étaient publiés[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Berserk raconte l'histoire de la rencontre de Guts et de Griffith, chef de la Troupe du Faucon, une bande de mercenaires à la solde du royaume de Midland. De cette rencontre naîtra une amitié ambiguë, mais néanmoins efficiente : la présence de Guts, guerrier à l'épée démesurée, se révélera vite indispensable à l'ambition du jeune Griffith, bretteur et tacticien hors pair. L'anime est ainsi le récit de l'ascension et de la chute de la Troupe du Faucon, et de la relation entre Guts et Griffith, particulièrement complexe, entre relation d'intérêt (Griffith utilise la force de Guts), respect mutuel (les deux se considèrent mutuellement en tant que soldats), et affection profonde (chacun a besoin de la présence de l'autre de façon inexplicable).

Particulièrement crue, la série animée l'est pourtant moins que le manga qui se montre sans concession dans sa façon de présenter les choses : la religion, la pédophilie, l'infanticide, l'inceste, le viol et les nombreux massacres renvoient une image particulièrement sombre de l'âme humaine, dont Griffith est à ce titre le plus parfait représentant. En filigrane apparaît donc une réflexion sur l'homme, partagée entre sa monstruosité (les monstres étant une représentation physique de la part d'ombre qui sommeille en chaque homme), sa violence (le monde de Berserk est ravagé par plusieurs guerres), son ambition (illustrée à merveille par le rêve et le machiavélisme de Griffith), ses désirs (notamment sexuels), et la volonté inhérente à tous de rechercher à faire le bien, et ce parfois au détriment des autres.

Univers de Berserk[modifier | modifier le code]

Europe médiévale[modifier | modifier le code]

Le manga comme la série animée se déroule dans un univers d'heroic fantasy, d'inspiration médievale mélangée avec des éléments de la Renaissance[2].

Artefacts de Berserk[modifier | modifier le code]

  • Les Beherits, parfois noté "Behelit" en raison de sa prononciation japonaise, est une relique du manga Berserk. Ce sont des pierres en forme d'œuf grises (pourpres pour celles dites « du conquérant »), sur lequel sont disposés de manière anormale des yeux, un nez et une bouche. Le Beherit est souvent reconnu comme une créature vivante, dont le regard croise parfois celui qui l'observe. Personne n'est pourtant certain de ce qu'est réellement le Beherit, ses rares et extrêmement brefs réveils étant souvent interprétés comme des illusions. D'origine inconnue, ils sont utilisés pour invoquer les Mains de Dieu, puissantes créatures maléfiques chargée de servir le mal, en échange d'un sacrifice. Certains beherits sont plus puissants que d'autres. "L'oeuf du conquérant" en est le meilleur exemple, permettant de renoncer à son corps physique pour renaître en tant que Main de Dieu.
  • Armure du Berserker

Personnages[modifier | modifier le code]

Berserk raconte l'histoire de Guts, un jeune mercenaire, de son enfance à l'âge adulte.

Dans la première partie de l'histoire, Berserk se concentre sur la relation de Guts avec Griffith et Casca, et les membres de la Troupe du Faucon qui le recueillent : Judeau, Rickert, Gaston, Carcus, Pippin.

Dans la deuxième partie de l'histoire, les nouveaux alliés de Guts sont Puck un elfe faisant partie de la famille des esprits élémentaires du vent, Farnese l'ancienne chef d'un bataillon religieux, Serpico le serviteur de Farnese, Isidoro un jeune garçon désirant être le disciple de Guts, Schierke une jeune sorcière et Isma.

Manga[modifier | modifier le code]

Un prototype de la série en 48 pages a été publié en 1988. La série a ensuite débuté dans le magazine Young Animal de l'éditeur Hakusensha. Le premier volume relié est sorti le [3] et 40 tomes sont sortis au [4].

La version française a d'abord été éditée par Samouraï Éditions, mais seul le premier tome a été publié à cause de problèmes de droits[5],[6]. Les six premiers tomes du manga seront alors publiés par Dybex (anciennement Dynamic Visions), entre 2002 et 2004. La série a ensuite été reprise par Glénat en [7] et 40 tomes sont sortis en .

Liste des arcs
  • Le Guerrier noir (黒い剣士, Kuroi Kenshi?) : 8 chapitres (1 à 8)
  • L'Âge d'or (黄金時代, Ōgon Jidai?) : 102 chapitres (9 à 16 & 001 à 094)
  • L'ère des châtiments (断罪, Danzai?) : 82 chapitres (095 à 176)
  • Le Faucon Millénaire (千年王国の鷹, Mireniamu Farukon hen?) : 131 chapitres (177 à 307)
  • Fantasia (幻造世界, Fantajia Hen?) : 50 chapitres (en cours depuis le 308)

Le comptage des chapitres a été remis à 001 après le chapitre 16 "L'âge d'or (8)" dans le tome 5.

Anime[modifier | modifier le code]

Série télévisée d'animation de 1997[modifier | modifier le code]

Les producteurs exécutifs de la série animée sont Yoshiko Nagasaki et Mitsuru Oshima ; les musiques sont de Susumu Hirasawa. Les scénaristes ont choisi d'adapter le flashback couvert par les volumes 4 à 13. Les scènes y sont reprises jusque dans les angles de vue. En France, la série est éditée en DVD et Blu-ray par Dybex[8].

Films d'animations (2012-2013)[modifier | modifier le code]

En , Studio °C annonce avoir mis en projet une adaptation du manga de Kentaro Miura, et que le réalisateur Kitakubo Hiroyuki s'occupera d'une production en images de synthèse via la technique de la capture de mouvement[9]. Le studio reprend donc le flambeau au studio OLM, adaptateur en anime des tomes 3 à 13 de Berserk pendant l'année 1997. En , le studio annonce avoir mis en chantier trois longs métrages[10].

La première partie, intitulée Berserk Ōgon Jidai-Hen I: Haō no Tamago (de son titre anglais Berserk Golden Age Arc I: The Egg of the King) et est réalisée par Toshiyuki Kubooka, est sortie au cinéma le et en Blu-ray le [11]. La deuxième partie intitulée Berserk Golden Age Arc II: The Capture of Doldrey est sortie le dans les salles japonaises et le en DVD/Blu-ray[12]. Le troisième et dernier volet, Berserk Golden Age Arc III: Descent, est sorti au cinéma le [13] et en Blu-ray le [14].

En , l'éditeur Dybex annonce l'acquisition de la licence pour distribuer la trilogie en DVD dans les pays francophones[15]. Le premier est sorti le [16], le deuxième le [17], et le troisième le [18].

Les trois parties sont disponibles sur Netflix depuis [19].

Série télévisée d'animation de 2016-2017[modifier | modifier le code]

Une nouvelle série animée est annoncée fin [20]. La première saison est diffusée à partir de , avec la production de douze épisodes. La deuxième saison est diffusée à partir d'[21]. Elle suit les événements des films d'animation, c'est-à-dire qu'elle exploite les événements ayant suivi l'éclipse dans le manga et qui n'avaient pas encore été adaptés.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Le premier jeu vidéo intitulé Sword of the Berserk: Guts' Rage (ベルセルク 千年帝国の鷹篇 喪失花の章, Beruseruku Sennen Teikoku No Taka Hen Wasurebana no Shō?) est sorti sur Dreamcast en au Japon et en en Occident.

Le deuxième jeu intitulé Berserk: Millennium Falcon Hen Seima Senki no Shō (ベルセルク 千年帝国の鷹篇 聖魔戦記の章, Beruseruku Sennen Teikoku No Taka Hen Seima Senki no Shō?), est sorti uniquement au Japon sur PlayStation 2, en .

Le troisième jeu, intitulé Berserk and the Band of the Hawk (ベルセルク無双, Berserk Musou?), est sorti en au Japon et en en Occident, sur PlayStation 4, PlayStation Vita et PC.

Roman[modifier | modifier le code]

Un roman spin off Berserk, Honô Ryu no Kishi, est sorti le , date de sortie japonaise du volume 39[22]. Le roman raconte l'histoire de l’apôtre Grunbeld, et est co-écrit par Kentaro Miura et Makoto Fukami, le scénariste de la série TV 2016[23].

Analyse[modifier | modifier le code]

Inspirations et clins d'œil[modifier | modifier le code]

Personnages

Histoire

  • La relation Griffith-Guts est basée sur son amitié avec son ami mangaka Kōji Mori, auteur de Suicide Island. Koji Mori était l'idole de toute son équipe de mangaka du lycée, puis petit à petit, Kentaro Miura l'a dépassé en qualité de dessin et en notoriété, tandis que Koji Mori enchaînait les échecs jusqu'à aboutir à une tentative de suicide[G 10]. Depuis, ils sont redevenus proches amis.
  • Pour l'idée générale de la trame de Berserk, Kentaro Miura s'est inspiré de Devilman de Go Nagai et de Hokuto no Ken de Buronson.
  • Après avoir longuement hésité à faire de Berserk un manga historique, il a décidé après la publication de l'arc de l'Age d'or d'en faire un manga de pure fantasy[G 11]. Pour faire ce choix, il comprend très bien qu'au Japon, la fantasy n'est présente qu'en jeux vidéo, à travers les Final Fantasy ou les Dragon Quest. Il s'inspira dès lors du Seigneur des anneaux de Tolkien.
  • La trame de la Tour des châtiments est directement inspiré du film Le Nom de la rose[G 12].
  • Le Roi Ganishka de l'empire Kushan est librement inspiré du roi Kanishka de l'Empire kouchan.

Apôtres et bestiaire

  • Le baphomet apparaît plusieurs fois dans le manga.
  • Ep.160 : Le Corbeau, disciple de Mozgus, est habillé du costume du médecin de peste.
  • Ep.210 : Le Kelpie provient de la mythologie écossaise.
  • Ep.332 : Le cocatrix est une créature légendaire médiéval européenne avec une tête de coq, des ailes de chauve-souris et un corps de serpent ou de coq.

Architecture et arts

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Ventes[modifier | modifier le code]

En , le tirage total de la série s'élève à 27 millions d'exemplaires au Japon et 8 millions dans le reste du monde[25]. En 2021, il s'élève à 50 millions d'exemplaires[26].

Récompenses[modifier | modifier le code]

En 1988, le prototype de Berserk gagne le prix du Comi Manga School.

En 2002, Berserk s'est vu récompensé au Japon par le prix d'excellence à la cérémonie du prix culturel Osamu Tezuka[27], derrière Takehiko Inoue avec Vagabond qui a reçu le premier prix.

En 2007, il reçoit le prix du meilleur seinen à Japan Expo[28].

En 2008 et 2009, Berserk reçoit le Anime & Manga Grand Prix pour le meilleur seinen classique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Japon: mort de Kentaro Miura, auteur du célèbre manga "Berserk" », sur France 24, (consulté le ).
  2. Alexis Orsini, « Manga : « Berserk », monument immortel d’heroic-fantasy », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. (ja) « ベルセルク 1 », sur s-book
  4. (ja) « ベルセルク 3 », sur s-book
  5. « Berserk (Samourai) Vol.1 », sur Manga-News
  6. « Samourai », sur Manga-News
  7. « Berserk - Tome 1 », sur Glénatmanga
  8. « La série TV Berserk en Blu-Ray ! », sur Manga-News
  9. « Le manga Berserk en anime confirmé », sur Adala News (consulté le )
  10. « Trois longs métrages pour Berserk », sur elbakin.net (consulté le )
  11. « Blu-ray & DVD de Berserk Ogon Jidai Hen I, datés », sur Adala News
  12. « Berserk Ogon Jidai-Hen II : Doldrey Koryaku, en Trailer », sur Adala News
  13. « Le film animation Berserk Ogon Jidai-Hen III: Korin, daté au Cinéma », sur Adala News
  14. « Le Bluray du film animation Berserk Ogon Jidai Hen III: Kourin, daté au Japon », sur Adala News
  15. « Les films animations Berserk Ogon Jidai-Hen licenciés en France », sur Adala News
  16. « Le film animation Berserk – L’Age d’Or 1, daté », sur Adala News
  17. « Le 2ème film de Berserk chez Dybex », sur Manga-News
  18. « Le 3ème film de Berserk arrive en DVD et blu-ray », sur Manga-News
  19. « Berserk, Kenshin, Ghost In The Shell : Netflix fait le plein de japanimation », sur 9ème art
  20. « Berserk - Le chevalier noir s'offre un nouvel anime ! », sur manga-news.com, (consulté le ).
  21. « Berserk de retour au printemps 2017 », sur manga-news.com, .
  22. « Le manga Berserk adapté en Roman », sur Eclypsia (consulté le ).
  23. Erwan Lafleuriel, « Berserk : un roman spinoff à paraître au Japon », sur ign.com, IGN France, (consulté le ).
  24. « Dark Souls Design Works Translation : Weapons and Equipment Part 1/2 », sur Giant Bomb (consulté le ).
  25. (en) « Berserk Manga Has 27 Million Copies in Print in Japan, 8 Million Overseas », sur Anime News Network, (consulté le ).
  26. (ja) « 漫画「ベルセルク」を長期連載中 三浦建太郎さん死去:朝日新聞デジタル », sur 朝日新聞デジタル (consulté le )
  27. (en) « The Road to Glory: Manga Awards - Tezuka Cultural Award », sur ComiPress
  28. « Japan Expo Awards 2007 : La liste des gagnants », sur Bandessinee

Berserk - Official guide book[modifier | modifier le code]

  • Kentaro Miura (trad. du japonais), Berserk : Official guide book, France, Glénat Manga, , 199 p. (ISBN 978-2-344-02392-1) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]