Bernes-sur-Oise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernes-sur-Oise
Église Saint-Denis.
Église Saint-Denis.
Blason de Bernes-sur-Oise
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Canton L'Isle-Adam
Intercommunalité Communauté de communes du Haut Val-d'Oise
Maire
Mandat
Jean-Noël Poutrel
2014-2020
Code postal 95340
Code commune 95058
Démographie
Gentilé Bernois
Population
municipale
2 655 hab. (2014)
Densité 487 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 00″ nord, 2° 18′ 00″ est
Altitude 28 m (min. : 24 m) (max. : 81 m)
Superficie 5,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bernes-sur-Oise

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bernes-sur-Oise

Bernes-sur-Oise est une commune française située dans le département du Val-d'Oise, en région Île-de-France. Elle appartient à l'unité urbaine de Persan - Beaumont-sur-Oise.

Ses habitants sont appelés les Bernois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe dans la vallée de l'Oise, à une distance orthodromique de 33 km au nord de Paris[1].

Bernes-sur-Oise est limitrophe de : Beaumont-sur-Oise, Persan et Bruyères-sur-Oise (dans le département du Val-d'Oise) ainsi que Le Mesnil-en-Thelle et Morangles (dans le département voisin de l'Oise).

Communes limitrophes de Bernes-sur-Oise[2]
Le Mesnil-en-Thelle
(Oise)
Morangles
(Oise)
Bernes-sur-Oise[2] Bruyères-sur-Oise
Persan Beaumont-sur-Oise

Une partie l'aérodrome de Persan - Beaumont se situe sur le territoire communal. Il accueille un groupement d'initiation au parachutisme sportif et ascensionnel ainsi qu'une piste ULM.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Baierna en 1110, Baerna en 1122, Baenna en 1223, Baenne[3].

Le nom provient du gaulois bagina, forêt de hêtres, ou de bago, hêtre, accompagné du suffixe italo-celtique -erna et du cours d'eau éponyme.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rue de Bernes.

Le territoire de la commune est occupé depuis l'Antiquité, comme l'atteste la découverte d'un cimetière gallo-romain. Le lieu est cité pour la première fois en 797 dans un acte de donation du comte Theubald à l'abbaye de Saint-Denis, puis dans une charte de 820 sous le nom de « Bagerna ». Seigneurie des Beaumont au XIIe siècle, le village vit essentiellement de la viticulture. Il abrite une importante commanderie de l'ordre des Templiers au XIIIe siècle, jusqu'à la dissolution de l'ordre par Philippe le Bel. Les chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem leur succédèrent alors.

Le village fut détruit à 95 % du fait de la proximité d'un terrain d'aviation militaire, entre 1943 et 1945 et offre la physionomie des villages reconstruits d'après-guerre.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la juridiction d’instance, de grande instance ainsi que de commerce de Pontoise[4],[5].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs[6]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1826 1830 Jean Darriule[7]    
Les données manquantes sont à compléter.
1995 2002 Bernard Heurtevent    
2002 2014 Yves Ollivier   Président de la CC du Haut Val-d'Oise (2012 → 2014)
mars 2014[8] en cours
(au 23 mars 2014)
Jean-Noël Poutrel    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 655 habitants, en augmentation de 11,98 % par rapport à 2009 (Val-d'Oise : 3,04 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
199 218 217 178 176 188 184 205 208
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
203 203 193 181 170 197 185 206 229
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
265 250 262 302 392 486 455 400 675
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
724 1 040 1 402 1 363 2 434 2 220 2 363 2 389 2 655
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sport[modifier | modifier le code]

La commune présente de nombreux clubs et associations sportives (pétanque, badminton, football, arts martiaux...) et dispose de multiples équipements sportifs.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Denis.

Aucun monument historique classé ou inscrit n'est présent sur le territoire communal.

  • Église Saint-Denis, carrefour Georges-Brassens : l'église du XIIIe siècle a été détruite par les bombardements de 1944. Elle fut remplacée à partir de 1951 par un édifice d'architecture moderne au style épuré à nef unique, bâti sur les plans de l'architecte Paul Koch. La nouvelle église possède un haut clocher carré de pierre. À l'intérieur, elle abrite une vierge en pierre du XIVe siècle et une statue en pierre de saint Roch du XVIe siècle[13]. La rosace (vitrail) est une œuvre du peintre Jean Weinbaum (1926-2013).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bernes-sur-Oise au cinéma et à la télévision[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de  Bernes-sur-Oise

Les armes peuvent se blasonner ainsi : Coupé ondé : au premier d'azur aux deux demi-vols étendus adossés d'or enfermant un clou d'argent, au second de sinople au besant d'argent chargé d'une croisette pattée de gueules, surmonté de deux gerbes de blé d'or liées de gueules ; à la divise ondée d'argent brochant sur la partition[15].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Orthodromie entre Bernes-sur-Oise et Paris », sur Localisation Interactive, Orthodromie et Navigation (lion1906) (consulté le 17 novembre 2012).
  2. Communes limitrophes de Bernes-sur-Oise sur Géoportail.
  3. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  4. Site du Conseil général - Administration du Val-d'Oise
  5. Ministère de la justice - Conseil Départemental de l'Accès au Droit du Val-d'Oise
  6. « Liste des maires », Découvrir Bernes-sur-Oise, sur http://www.bernes-sur-oise.fr (consulté le 12 septembre 2015).
  7. Bernes-sur-Oise sur fr.topic-topos.com
  8. « Jean-Noël Poutrel, nouveau maire », La gazette du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  13. Amiot, François Doury et Isabelle Gaulon, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Bernes-sur-Oise », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. I,‎ , p. 87-89 (ISBN 2-84234-056-6).
  14. a, b et c Aérodrome de Persan-Beaumont situé sur les communes de Bernes-sur-Oise et Bruyères-sur-Oise
  15. Blason de Bernes-sur-Oise.