Bernay-Saint-Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Charente-Maritime
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Charente-Maritime.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Bernay-Saint-Martin
Le Sureau à Bernay.
Le Sureau à Bernay.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Saint-Jean-d'Angély
Canton Saint-Jean-d'Angély
Intercommunalité Communauté de communes du canton de Loulay
Maire
Mandat
Annie Poinot-Rivière
2014-2020
Code postal 17330
Code commune 17043
Démographie
Gentilé Bernaisiens
Population
municipale
794 hab. (2014)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 03′ 55″ nord, 0° 37′ 09″ ouest
Altitude Min. 13 m – Max. 74 m
Superficie 24,9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Bernay-Saint-Martin

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Bernay-Saint-Martin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bernay-Saint-Martin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bernay-Saint-Martin
Liens
Site web www.bernay-saint-martin.monclocher.com

Bernay-Saint-Martin est une commune du sud-ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Bernaisiens et les Bernaisiennes[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le plan de la commune

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bernay-Saint-Martin[2]
Saint-Mard Marsais Saint-Félix
Breuil-la-Réorte Bernay-Saint-Martin[2] Migré
Puyrolland Courant

Histoire[modifier | modifier le code]

Une ordonnance du 2 février 1825 réunit la commune du Breuil (ou Breuilles) à Bernay et par arrêté préfectoral du prenant effet le Saint-Martin-de-la-Coudre s'associe à Bernay pour former Bernay-Saint-Martin. La commune actuelle fait partie des communes associées de Charente-Maritime.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2014 Jean-Michel Fouet PRG  
2014 en cours Annie Poinot-Rivière   Retraitée de l'enseignement
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 794 habitants, en augmentation de 6,01 % par rapport à 2009 (Charente-Maritime : 3,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
480 565 525 514 829 858 858 841 833
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
824 857 868 873 879 884 787 764 717
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
727 733 744 734 718 694 715 642 608
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
595 535 611 608 657 647 726 788 794
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006 [6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (27,1 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (28,1 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,5 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,2 %, 15 à 29 ans = 13,4 %, 30 à 44 ans = 21,3 %, 45 à 59 ans = 20,5 %, plus de 60 ans = 24,7 %) ;
  • 51,5 % de femmes (0 à 14 ans = 20,9 %, 15 à 29 ans = 11,5 %, 30 à 44 ans = 21,1 %, 45 à 59 ans = 17,1 %, plus de 60 ans = 29,5 %).
Pyramide des âges à Bernay-Saint-Martin en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,9 
9,1 
75 à 89 ans
12,6 
15,3 
60 à 74 ans
15,0 
20,5 
45 à 59 ans
17,1 
21,3 
30 à 44 ans
21,1 
13,4 
15 à 29 ans
11,5 
20,2 
0 à 14 ans
20,9 
Pyramide des âges du département de la Charente-Maritime en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90  ans ou +
1,5 
8,6 
75 à 89 ans
11,9 
16,4 
60 à 74 ans
17,1 
21,3 
45 à 59 ans
21,1 
19,1 
30 à 44 ans
18,5 
16,8 
15 à 29 ans
14,7 
17,3 
0 à 14 ans
15,1 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Nazaire.
  • Église Saint-Nazaire, église romane du XIIe siècle et XVe siècle. Elle est classée monument historique depuis le [9].
  • Retable du XVIIIe siècle présent dans l'église Saint-Martin de Saint-Martin de la Coudre et classé monument historique depuis le [10].
  • Tumulus du Grand Malveau : tumulus qui pourrait être le vestige de la motte castrale de l'ancien château de Malveau daté de l'an mile. La présence de haches datées du Néolithique, découvertes lors de labours à proximité du site, peut aussi laisser penser que la motte a été installée sur un ancien tumulus mégalithique[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les gentilés de Charente-Maritime
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. « Évolution et structure de la population à Bernay-Saint-Martin en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 8 septembre 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population de la Charente-Maritime en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 8 septembre 2010)
  9. L'église sur la Base Mérimée
  10. Le retable sur la Base Palissy
  11. Jean-Sébastien Pourtaud et Yves Olivet, Dolmens, menhirs, tumulus et pierres de légendes de Charente-Maritime, Rioux-Martin, Le Croît Vif, , 231 p. (ISBN 9782361995294), p. 104