Bernardino Ramazzini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernardino Ramazzini
Description de cette image, également commentée ci-après

Ramazzini au début de l'éd. de 1742 de ses œuvres complètes, gravure de J. G. Seiller (1716).

Naissance
Carpi
Décès (à 81 ans)
Padoue
Nationalité Italien
Champs médecine
Institutions université de Modène puis université de Padoue
Diplôme université de Parme
Renommé pour premier traité de médecine du travail

Bernardino Ramazzini (1633, Carpi1714, Padoue), professeur de médecine à Padoue, fut un des précurseurs concernant les accidents du travail et précisa certaines mesures d'hygiène et de sécurité.

De morbis artificum diatriba, 1745.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est souvent décrit comme le "précurseur" d'une médecine du travail inventée au XIXe siècle. En 1700, Ramazzini, médecin à l'université de Modène, publie à Padoue son monumental De morbis artificum diatriba (Traité des maladies des artisans), encore réédité et qui, pendant deux siècles, servira de référence. Il fut traduit en français, commenté et enrichi par Antoine-François Fourcroy en 1777.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philibert Patissier et Bernardino Ramazzini (trad. Antoine François de Fourcroy), Traité des maladies des artisans et de celles qui résultent des diverses professions, J. B. Baillière,‎ , 433 p. (lire en ligne) — Numérisé le 9 juil. 2008
  • (en) J. S. Felton, « The heritage of Bernardino Ramazzini », Occup. Med., vol. 47, no 3,‎ , p. 167-179 (lire en ligne [PDF])
  • Julien Vincent "Ramazzini n'est pas le fondateur de la médecine du travail : médecine, travail et politique avant l'hygiénisme", Genèses, 2012/4, n°89, p. 88-111 (lire en ligne [PDF]).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]